Microsoft devient fabricant de téléphones grâce à la division de Nokia

Le par  |  0 commentaire(s)
Microsoft-logo

Comme prévu, Microsoft prend officiellement le contrôle de l'activité de fabrication de terminaux mobiles de Nokia en ce 25 avril, avec Stephen Elop, ancien patron du groupe finlandais, à la tête de la division Microsoft Devices

Les derniers obstacles réglementaires étant levés, ce n'était plus qu'une question de jours avant que la transaction qui permet à Microsoft de s'emparer de la division Devices & Services de Nokia, qui comprend notamment l'activité de fabrication des smartphones Lumia sous Windows Phone, ne soit finalisée.

C'est donc en ce 25 avril 2014 que le groupe de Redmond devient pleinement un fabricant de téléphones portables tout en conservant son rôle d'éditeur d'OS mobile, une double casquette qu'il va falloir manier avec précaution s'il souhaite maintenir son écosystème de partenaires.

Microsoft-logo Et à la tête de la division Microsoft Devices, c'est Stephen Elop, ancien patron de Nokia revenu chez Microsoft après l'annonce du rachat, qui va prendre les commandes de la stratégie concernant les smartphones et les tablettes, ainsi que les téléphones Nokia, mais aussi les autres produits hardware du groupe, comme les tablettes Surface, le matériel Xbox et les accessoires Perceptive Pixel.

Microsoft va maintenir les liens et garanties avec les clients existants, assurant la transition et se préparant à dévoiler de nouveaux terminaux pour maintenir la croissance de Windows Phone malgré la forte pression exercée par Android et iOS.

Cette stratégie sur les smartphones n'oublie pas le marché d'entrée de gamme et les terminaux à très bas coût de Nokia ainsi que sa série Asha seront des atouts pour toucher les marchés émergents "en offrant une première expérience de téléphonie mobile au prochain milliard d'acquéreurs dans le monde".

Sur le marché français, plutôt favorable à l'OS mobile, Windows Phone a dépassé les 10% de part de marché et l'arrivée de Windows Phone 8.1, associé au lancement de plusieurs smartphones Lumia, va contribuer à remettre la plate-forme en lumière.

Sont exclus du rapprochement deux sites de production de Nokia, l'un à Chennai en Inde, du fait d'un litige fiscal avec les autorités indiennes, et l'autre à Masa en Corée du Sud. Nokia reste propriétaire de la grande usine de Chennai mais le groupe la fera tourner pour le compte du groupe de Redmond. Le site de Masa doit quant à lui être fermé.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]