Microsoft rachète l'activité mobile de Nokia pour 5,44 milliards d'euros

Le par  |  20 commentaire(s)
Nokia logo

Après avoir dominé sans partage le secteur pendant plusieurs années, le fabricant quitte l'activité de fabrication de téléphones portables en cédant la branche à Microsoft pour 5,44 milliards d'euros.

L'annonce du rachat de la branche mobile de Nokia par le groupe Microsoft n'est pas exactement une surprise mais elle marque un tournant décisif dans l'histoire des deux sociétés. Leader incontesté de la téléphonie mobile durant plusieurs années, Nokia a longtemps été le maître des ventes de mobiles classiques ( feature phones ) et celui des smartphones avec Symbian.

Nokia logo L'arrivée de l'iPhone avec iOS puis d'Android chez Google ont changé la donne et conduit le groupe finlandais à se tourner vers Windows Phone en 2011 via un partenariat étroit avec Microsoft. Dès l'annonce de celui-ci, en plus du fait que c'est Stephen Elop, ancien de Microsoft, qui a pris la tête du fabricant finlandais, les observateurs ont spéculé qu'il s'agissait d'une étape intermédiaire avant le rachat de l'activité mobile de Nokia.

Les rumeurs d'acquisition ont été régulières et tout aussi promptement démenties pendant que Nokia a amorcé cette difficile transition qui a été précipitée par le déclin très rapide des ventes de smartphones Symbian quand dans le même temps, les ventes de smartphones Windows Phone, représentés par la gamme Lumia, sont restées de l'ordre de quelques millions d'unités.


Bilan mitigé après deux ans d'efforts
Microsoft-logo Deux ans après l'accord entre les deux groupes, le contexte concurrentiel et économique a bien évolué. Android et iOS dominent très largement le marché et Windows Phone reste très loin derrière, même s'il peut maintenant revendiquer le statut de troisième écosystème mobile du marché.

Dans le même temps, Microsoft est lui-même à la croisée des chemins, entre des ventes d'ordinateurs en berne qui freinent la croissance de sa plate-forme Windows, une stratégie mobile qui patine avec des ventes de tablettes Surface qui ne répondent pas aux attentes et un dirigeant, Steve Ballmer, qui se prépare à quitter ses fonctions.

C'est dans cette ambiance indécise pour les deux groupes que Microsoft annonce le rachat de l'activité de téléphonie mobile de Nokia pour 5,44 milliards d'euros, soit 3,79 milliards d'euros pour l'activité elle-même et 1,65 milliard d'euros en droits de licence sur les technologies brevetées du groupe finlandais.

Le CEO de Nokia, Stephen Elop, quitte ses fonctions et va rejoindre le groupe de Redmond, tandis que le président du conseil d'administration, Risto Siilasmaa, devient le CEO par intérim. A noter que Elop figure parmi les candidats pressentis pour prendre la suite de Steve Ballmer...


De nouvelles bases pour tout le monde
NSN logo Même sans sa branche de téléphonie, Nokia va rester dans le secteur télécom via ses activités d'équipementier, avec Nokia Solutions and Networks, et de fournisseurs de services ( Nokia Here, notamment). Sa position financière va s'en trouver grandement améliorée avec son restant d'activités porteuses et les royalties de sa propriété intellectuelle.

Microsoft fait depuis longtemps l'objet de rumeurs concernant sa volonté de disposer d'une activité de fabrication de mobiles en propre. Si le groupe sait faire du hardware, l'annonce des tablettes Surface fin 2012 a été le point de départ d'une nouvelle stratégie initiée par Steve Ballmer pour tenter de mieux accorder hardware et software en faisant du groupe un acteur direct...au risque de mécontenter ou d'effrayer ses partenaires.

Dans le cas de la téléphonie mobile, Nokia, en disposant de plus de 80% de contrôle du marché des smartphones Windows Phone, a quelque peu étouffé la concurrence. HTC, principal soutien des débuts, ne semble plus tellement décidé à poursuivre les efforts dans cette direction et il ne reste guère que les fabricants chinois pour sortir encore quelques modèles.

Microsoft va donc pouvoir affiner sa vision du smartphone Windows Phone sur tous les plans et renforcer sa cohérence vis à vis du reste de l'écosystème Windows qui reste au coeur de ses initiatives. Il sera aussi intéressant de voir quelles seront les conséquences de cette annonce sur le concurrent BlackBerry.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1463832
Canard et Boiteux sont enfin réunis pour le pire ou pour le pire. Une bien belle histoire.
Le #1463872
C'est toujours mieux que de voir Nokia couler petit à petit. Le seul problème c'est que les deux ne sont pas des foudres en marketing.
Le #1463882
C’est quand même vachement casse gueule comme stratégie.
Vu que Nokia (maintenant Microsoft) produit 80% des mobiles sous Windows Phone on se retrouve presque dans la même situation qu’Apple.

Le souci c’est qu’Apple a cartonné parce qu’ils ont eu une bonne comm, un produit qui touchait un public (iPhone ) et qu’ils touchaient un secteur encore « frais », pas saturé comme aujourd’hui (au niveau des smartphones on a que l’embarras du choix ), donc c’est un peu tard pour retenter le même coup. En fait c’est le même souci qu’avec le flop de Surface : il existe des alternatives mieux fournies (apps ), moins chères.
Android a été malin en se rendant accessible auprès des fabricants et c’est ce qui les a rendu aussi performants (en terme de part de marché ).

Et quand on voit que même avec 900 millions de dollars de campagne marketing, Microsoft n’a pas réussi à « convaincre » le public d’acheter des tablettes Surface, ça ne laisse pas forcément optimiste pour la téléphonie mobile. C’est clair que Windows Phone n’est pas une catastrophe, mais si on reste dans une optique d’un principal fabricant (Nokia), je ne pense pas qu’ils réussiront à décoller davantage

Le #1463892
Suite logique d'un mouvement amorcé depuis quelque temps déjà.

Après avoir été leader mondial pendant des années , Nokia est vendue 3,79 milliards ! On est peu de choses quand même !

Par contre, MS a intérêt à réfléchir sérieusement, et à élaborer une stratégie claire, parce que là, ils semblent être en pleine déroute !!

A force de s'inspirer d'Apple, ils viennent juste d'assassiner Windows Phone, au sens où plus aucun fabricant de téléphones ne voudra travailler avec eux !

Avec la différence fondamentale, qu'Apple revendique son statut de fabricant à part, et refuse de partager son OS [ parce que SEUL Apple peut "proposer une expérience aussi extraordinaire" ]
tandis que MS ..... comment dire ... a toujours eu vocation à fournir ( certains diraient --- à fourguer, même en forçant ) un OS à tous les fabricants ...

Tout d'un coup, aller leur marcher sur les platebandes, ..... pas sûr que ce soit le top du top de la stratégie pour augmenter ses parts de marché !
Le #1463912
orakaa a écrit :

C’est quand même vachement casse gueule comme stratégie.
Vu que Nokia (maintenant Microsoft) produit 80% des mobiles sous Windows Phone on se retrouve presque dans la même situation qu’Apple.

Le souci c’est qu’Apple a cartonné parce qu’ils ont eu une bonne comm, un produit qui touchait un public (iPhone ) et qu’ils touchaient un secteur encore « frais », pas saturé comme aujourd’hui (au niveau des smartphones on a que l’embarras du choix ), donc c’est un peu tard pour retenter le même coup. En fait c’est le même souci qu’avec le flop de Surface : il existe des alternatives mieux fournies (apps ), moins chères.
Android a été malin en se rendant accessible auprès des fabricants et c’est ce qui les a rendu aussi performants (en terme de part de marché ).

Et quand on voit que même avec 900 millions de dollars de campagne marketing, Microsoft n’a pas réussi à « convaincre » le public d’acheter des tablettes Surface, ça ne laisse pas forcément optimiste pour la téléphonie mobile. C’est clair que Windows Phone n’est pas une catastrophe, mais si on reste dans une optique d’un principal fabricant (Nokia), je ne pense pas qu’ils réussiront à décoller davantage


C'est encore très optimiste, reste la question du nom. Si les Lumia sont vendus sous la marque Microsoft, exit les nostalgiques de Nokia et Apple n'a pas ce problème.
Le #1463932
Moi je pense comme un commentaire ci dessus que cela risque de plus en plus a ressembler au monde apple chez Microsoft.
Un ecosystem fermé qui n'est disponible que sur les appareils de l'équipementier.

Wait & See
Le #1463952
Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que Nokia map va disparaîtré des prochaines versions de Firefox OS sur mon Peak.

Ce ne sera pas une lourde perte : on a déjà des remplaçant comme zmaps qui fonctionnent très bien, avec une bien meilleure géolocalisation...
Le #1463972
Et bien voilà c'est fait, Stephen Elop a réussi son coup. Affaiblir Nokia pour le faire racheter par Microsoft. Et bientôt devenir P-DG de Microsoft.
Le #1464002
zozolebo a écrit :

Et bien voilà c'est fait, Stephen Elop a réussi son coup. Affaiblir Nokia pour le faire racheter par Microsoft. Et bientôt devenir P-DG de Microsoft.


En fait, Elop est un agent triple qui travaille pour Haribo et son but est d'éradiquer le PC et le téléphone pour que les gens se gavent de bonbons.
Le #1464032
Nokia est donc définitivement fini ! Nokia était le meilleur en téléphone avant.
Nokia aurait pu rester numéro 1 en adoptant Android !

Personne ne veut de Windows Phone avec son interface merdique où on ne peut placer à peine 6 icônes/applications.

Moi qui espérait voir un téléphone Nokia avec Android, c'est fini ! Adieu Nokia !

Avec l'affaiblissement de Nokia, ils auraient pu virer le PDG comme on l'a fait avec Ballmer !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]