Certification AV-Test : Microsoft Security Essentials se plante encore

Le par  |  4 commentaire(s)
Microsoft-Security-Essentials-4.0

À l'issue d'une nouvelle série de tests, Microsoft Security Essentials ne récupère pas sa certification AV-Test récemment perdue. Microsoft relativise.

Pour la deuxième fois consécutive, Microsoft Security Essentials ( l'antivirus gratuit de Microsoft ) échoue dans l'obtention de la certification AV-Test. Cette fois-ci, MSE 4.1 n'est toutefois pas le seul à échouer.

Parmi les 25 solutions de sécurité testées par l'institut allemand indépendant sur les mois de novembre et décembre 2012, c'est aussi l'échec pour PC Tools Internet Security 2012 et AhnLab Internet Security 8.0.

Ces tests ont été réalisés sur une plateforme Windows 7. MSE avait été le seul à perdre sa certification pour les tests de septembre et octobre, et récidive donc. Une fois encore, la question de la gratuité n'est pas en cause dans la mesure où d'autres solutions gratuites ont obtenu la certification, à l'instar d'Avast, AVG, Panda Cloud Antivirus.

Le meilleur score a été obtenu par Bitdefender Internet Security 2013 qui devance sur le podium Kaspersky Internet Security 2013 et Norton Internet Security 2013.

Trois critères sont évalués : protection, réparation et usage. Une note sur 6 est attribuée pour chacun d'entre eux. Pour une certification, le total doit au moins atteindre 11.

Pour MSE, la situation commence à devenir inquiétante car c'est une solution populaire. Alors que la note pour la réparation enregistre une petite baisse par rapport aux tests précédents, c'est toujours pour le critère de la protection que MSE enregistre son plus mauvais score.

En particulier, pour la protection contre les attaques de type 0-day de malwares. En réalité, la protection de MSE n'est pas mauvaise mais elle demeure en-dessous de la moyenne des autres solutions ( 71 % contre 92 % ).

AV-Test-MSE-nov-dec-2012 

Microsoft relativise les résultats ( ou noie le poisson ? )
Microsoft dit avoir examiné avec rigueur les résultats de AV-Test et souligne que 0,0033 % des utilisateurs de MSE et de Microsoft Forefront Endpoint Protection ont été affectés par les échantillons de malwares non détectés pendant le test.

La firme de Redmond ajoute que 94 % des échantillons 0-day non détectés au cours des tests n'ont pas impacté ses clients.

Microsoft tente ainsi de relativiser les résultats de AV-Test en insistant sur le fait que c'est l'impact réel sur ses clients qui est sa priorité et déclare qu'il est " difficile pour des laboratoires antimalware indépendants d'élaborer des tests qui sont compatibles avec les conditions dans le monde réel. "

Microsoft prend néanmoins l'engagement de réduire le taux d'impact de 0,0033 % pour ses clients à zéro.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1155112
BitDefender & Kaspersky>All


Le #1155562
Ça la fout mal, quand même !
Le #1155752
J'ai MSE et suis pas prêts d'en changer!
Le #1676172
"il est difficile pour des laboratoires antimalware indépendants d'élaborer des tests qui sont compatibles avec les conditions dans le monde réel."

Je rêve ou bien ?

En somme, si Microsoft devait faire le test lui-même, comme tout bon lobby qui se respecte, il estimerait que les 0,0033% de clients infectés peuvent être réduits à 0% parce que ça n'a pas d'impact sur le poste client, d'après lui...

Heureusement qu'on a des laboratoires indépendants parce que la justification de Microsoft est tout bonnement hallucinante ! C'est d'ailleurs marrant de voir que le pays de l'Indépendance est aussi celui où elle peut être si facilement bafouée pour des intérêts économiques. Il y a des valeurs américaines qui ne sont pas bonnes à être appliquées partout, semble-t-il.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]