Microsoft / stratégie mobile : Steve Ballmer sanctionné

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Reuters
Steve Ballmer Microsoft logo pro

Steve Ballmer, patron de Microsoft, n'a pas obtenu la totalité du bonus auquel il était éligible pour la seconde année, sanctionnant une stratégie mobile smartphones et tablettes désespérément lente à décoller.

Logo Microsoft ProLa stratégie mobile de Microsoft est décidément un casse-tête pour Steve Ballmer, CEO de Microsoft. Comme l'an dernier, son bonus annuel, qui va de zéro à deux fois son salaire, a été limité à 682 000 dollars, soit l'équivalent de son salaire sur l'année.

L'an dernier, il avait été sanctionné pour l'échec cinglant de la gamme de mobiles pour réseaux sociaux Kin, stoppés quelques mois après leur commercialisation. Cette année, c'est la lenteur du décollage de la stratégie mobile, aussi bien sur les smartphones avec Windows Phone que sur les tablettes, avec Windows 8 qui ne sera pas disponible avant l'an prochain, qui est mise en cause ( ainsi qu'un léger recul des ventes de la branche Windows ).

Steve Ballmer a déjà fait son mea culpa au sujet des smartphones, reconnaissant que la stratégie Windows Phone met du temps à s'installer et ne suit pas tout à fait la courbe prévue. L'arrivée de la mise à jour Mango peut laisser espérer du mieux dans les mois à venir mais la concurrence des autres plates-formes, en pleine croissance, limite tout de même les espoirs de percée.


Toujours bien ancré à son poste
Du côté des tablettes, ce ne sont pas les modèles sous Windows 7, mêmes orientés vers le marché d'entreprise, qui feront la différence. Lueur d'espoir, la démonstration de Windows 8 en septembre a été plutôt bien accueillie mais ici tout reste à construire.

Ces différents soucis posent une nouvelle fois la question du maintien de Steve Ballmer à la tête du groupe. En début d'année se posait même l'hypothèse de son remplacement pour tenter de doper un cours en bourse décidément grincheux.

Si le conseil d'administration lui reste fidèle, Steve Ballmer sachant tout de même mener sa barque sur d'autres secteurs d'activité, les performances de l'entreprise sous sa direction sont scrutées à la loupe. Cependant, l'homme, déjà 33e fortune mondiale et détenteur de 3,95% de Microsoft, est loin d'être l'un des plus gourmands en matière de rémunération et bonus en tant que CEO.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]