Microsoft versus Google : fin d'histoire

Le par  |  6 commentaire(s)
Kai-fu lee ingénieur microsoft

Récemment, une petite guerre entre Microsoft et Google, ayant pour origine la fuite des employés de la firme Redmond vers son concurrent, commençait.

Kai fu lee ingenieur microsoft



Récemment, une petite guerre entre Microsoft et Google, ayant pour origine la fuite des employés de la firme Redmond vers son concurrent, commençait.




  • Des détails '

Le procès intenté par Microsoft contre Google concernait particulièrement Kai-Fu Lee, un des employés les plus influents de Microsoft pour son rôle important dans la stratégie de la firme de Redmond, et qui avait décidé de la quitter pour Google.
Kai-Fu Lee a été embauché par Google pour le développement de la société en Chine, le tout pour plusieurs millions de dollars et l'assurance de la couverture des frais de justice en cas d’attaque de Microsoft.

  • Pourquoi ce procès '

Microsoft a attaqué Google parce que Lee est porteur d’informations confidentielles sur le développement de Microsoft en Chine et Google n’aurait engagé Lee que pour cette raison, l’homme connaissant les plans du géant, la Chine et ayant également mis en place pour Microsoft un laboratoire afin de travailler sur la recherche, la reconnaissance vocale et les interfaces utilisateur.
Microsoft souhaitait que Lee ne puisse exercer aucune fonction importante au sein de Google, et surtout pas les différents rôles clé qui pouvaient lui être confiés.

  • Où en est-on à ce jour '

Le juge de la cour supérieure de King County, Washington, a décidé mardi que Lee pouvait déjà commencer à recruter du personnel afin de bâtir le centre de recherche et développement pour Google à Beijing. Le juge a toutefois imposé quelques limitations comme l’interdiction de prendre des décisions sur la stratégie de tout ce qui touche aux recherches, le choix du budget et un quelconque apport au travail sur les recherches. Cette décision n’est que temporaire car la manche suivante se jouera en janvier.
Parmi les autres points abordés, on notera la possibilité pour Lee de communiquer avec le gouvernement chinois pour apporter des conseils non techniques à Google pour son implantation sur le territoire. Le juge a strictement interdit à Lee de recruter des employés de Microsoft et surtout de dévoiler le moindre secret de Microsoft et a insisté sur un point particulier en défaveur de Lee : la transmission d’informations importantes à Google tandis qu’il travaillait encore pour Microsoft.
Le juge a clôturé la séance en déclarant que les craintes de Microsoft étaient fondées et que Lee avait violé ou risquait de violer la clause de non concurrence de son contrat

  • Déclarations de Steve Langdon, porte-parole de Google :


« Nous n’avons pas de service ou d’équipe en Chine, et il y aura beaucoup à faire dans les prochains mois ou même l’année prochaine. Il est donc capable de travailler sur les choses les plus importantes qu’il devait faire. »

  • Déclarations de Tom Burt, avocat et conseiller de Microsoft :

 « Je ne sais comment vous pouvez gérer un centre de recherche et de développement si vous ne pouvez pas définir le budget ni la recherche elle-même. »

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le - Editer #59660
Ms a simplement la "merde au cul"

Il n'accepte pas de perdre un marché juteux, celui des moteurs de recherche.

En gros, il ne veut pas subir ce qu'il a fait subir à Netscape lors de la "Browser War".

Qui a dit que l'histoire est un éternel recommencement '
Le #59663
C'est bizarre, quand meme, celui qui prone generalement 'la loi du plus fort et du plus gras est la meilleur et la seule valable' rale quand il se fait avoir a son propre jeu.

Etonnant, non'

Faudrait p'tre qu'ils se souviennent un p'tit peu mieux des trucs pas clairs qu'ils ont fait dans le passe, non'
Ah, j'oubliais, !il y en a trop, et avec des $$$$ devant les yeux et dans les oreilles, ca n'aide pas...
Le #59676
Je ne vois pèas se qui gène dans se procès, il y a plein de domaine ou il y a des close de non concurence. C'est une pratique courante et légal.
Par contre Microsoft à de quoi avoire peur, même si il ne peu pas prendre certaine déscision il dira au autre quoi faire, ca reviens au même.
Le #59679
+1 bipbip

Il jouera le role de "negre" pour un directeur de recherche.
Le #59771
Microsoft perd à nouveau son procès.
On devrait presque faire des pronostiques :-)
Je gagnerais tout le temps et j'aurais beaucoup beaucoup d'argent.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]