Le fondateur de Gnome lâche Linux pour OS X après avoir vécu son Tchernobyl

Le par  |  50 commentaire(s)
tux-lit-journal

Miguel de Icaza se détourne de Linux au profit de OS X. Il dit avoir vécu son Tchernobyl avec Linux.

Voilà qui risque de provoquer un certain émoi au sein de la communauté du logiciel libre et Linux en particulier. Connu pour être le cofondateur de Gnome - l'un des environnements de bureau populaires sous distribution Linux - et l'initiateur du projet Mono, Miguel de Icaza vient d'annoncer qu'il en a terminé avec Linux pour le desktop.

miguel_de_icazaApparemment fatigué de lutter avec Linux sur l'ordinateur de bureau, il s'est tourné vers OS X et l'ordinateur Mac. Pour tous ses besoins en matière de poste de travail, il indique avoir recours au kit d'Apple.

Au détour du récit de sa première expérience avec un ordinateur portable Mac, il livre quelques piques assassines. Il évoque ainsi une mise en veille et sortie sans problème, le WiFi qui fonctionne simplement, l'audio qui ne s'interrompt pas. " J'ai passé trois semaines sans avoir à recompiler le noyau pour ajuster ceci ou cela, sans me battre avec des pilotes vidéo ".

Un constat plutôt sévère envers Linux même si cette première expérience Mac remonte à 2008. Depuis, les distributions Linux ont fait de gros progrès.

Miguel de Icaza souligne également la " fragmentation de Linux en tant que plateforme ", les " incompatibilités à travers plusieurs distributions ". Cela a été son " Tchernobyl ". À la limite de l'écœurement pour l'homme.

Selon lui, Linux n'est jamais parvenu à " franchir le gouffre du desktop ". Dans des termes bien différents, The Linux Foundation a reconnu que Linux sur le bureau n'a pas été couronné du succès escompté, mais l'ordinateur traditionnel de bureau est devenu aujourd'hui beaucoup moins important à ses yeux. Elle voit par ailleurs en Apple son pire ennemi.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 5

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1215562
Il n'a pas tort sur certains aspects de Linux (concernant la fragmentation entre autre) mais je soupçonne son subi intérêt pour OSX (donc Apple) non parce que GNU/Linux n'a pas eu le succès escompté mais parce que son compte bancaire va certainement grimpé substantiellement (hypothèse qui se vérifiera peut être dans une autre news)

1. Sa frise un peu la mauvaise foi : "J'ai passé trois semaines sans avoir à recompiler le noyau pour ajuster ceci ou cela" ... Ca fait des mois que je n'ai pas recompilé le mien et encore ... Je n'y étais pas du tout obligé car tout fonctionnait très bien

2. "Linux n'est jamais parvenu à " franchir le gouffre du desktop " ... Comment peut-on combler ce gouffre alors que des sociétés comme Microsoft imposent leur OS par ventes liées ? Là aussi, il se donne bonne conscience

3. Mes installations GNU/Linux sont minoritaires, c'est une réalité mais cela n'est pas du au fait que Linux soit inutilisable ou compliqué mais simplement parce que certains de mes clients sont accrochés à des logiciels spécifiques qui ne fonctionnent que sur Windows.

Enfin, je ne veux pas relancer une polémique vieille comme les OS alors ... Bon vent chez Apple l'ami
Anonyme
Le #1215592

C'est vrai qu'avec Gnome 3, il (gnome) n'avait jamais été aussi bas.
Ça sent quand même la mauvaise foi.
Oui, le PC compatible peut être problématique, mais c'est aussi ce qui fait sa force.
La semaine dernière, Win7 s'évertuait à considérer ma souris laser comme un clavier !
Le #1215632
Trop triste!
Le #1215642
ignace72 a écrit :

C'est vrai qu'avec Gnome 3, il (gnome) n'avait jamais été aussi bas.
Ça sent quand même la mauvaise foi.
Oui, le PC compatible peut être problématique, mais c'est aussi ce qui fait sa force.
La semaine dernière, Win7 s'évertuait à considérer ma souris laser comme un clavier !


"La semaine dernière, Win7 s'évertuait à considérer ma souris laser comme un clavier !" Là tu m'expliques ? Encore heureux que ton moniteur n'a pas nécessité le driver d'une imprimante
Le #1215742
Ulysse2K a écrit :

Il n'a pas tort sur certains aspects de Linux (concernant la fragmentation entre autre) mais je soupçonne son subi intérêt pour OSX (donc Apple) non parce que GNU/Linux n'a pas eu le succès escompté mais parce que son compte bancaire va certainement grimpé substantiellement (hypothèse qui se vérifiera peut être dans une autre news)

1. Sa frise un peu la mauvaise foi : "J'ai passé trois semaines sans avoir à recompiler le noyau pour ajuster ceci ou cela" ... Ca fait des mois que je n'ai pas recompilé le mien et encore ... Je n'y étais pas du tout obligé car tout fonctionnait très bien

2. "Linux n'est jamais parvenu à " franchir le gouffre du desktop " ... Comment peut-on combler ce gouffre alors que des sociétés comme Microsoft imposent leur OS par ventes liées ? Là aussi, il se donne bonne conscience

3. Mes installations GNU/Linux sont minoritaires, c'est une réalité mais cela n'est pas du au fait que Linux soit inutilisable ou compliqué mais simplement parce que certains de mes clients sont accrochés à des logiciels spécifiques qui ne fonctionnent que sur Windows.

Enfin, je ne veux pas relancer une polémique vieille comme les OS alors ... Bon vent chez Apple l'ami


Mouais ... M'enfin en tant qu'intégrateur (si c'est ce que tu es), il faudrait quand même que tu remettes les pieds sur terre.
La plupart des experts en SI ou en sécurité des SI te diront que Linux, en poste client (workstations donc) à grande échelle ce n'est pas viable. C'est impossible (ou alors d'une complexité infinie) à manager correctement et la pyramide des droits implémentée par Windows n'a pas d'équivalent dans le monde LINUX/UNIX.

Les distributions ne sont _pas matures_ pour le monde de la Workstation professionnelle à grande échelle, c'est la raison principale de sa quasi-inexistance en tant que tel ...
Le #1215792
Nerthazrim a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Il n'a pas tort sur certains aspects de Linux (concernant la fragmentation entre autre) mais je soupçonne son subi intérêt pour OSX (donc Apple) non parce que GNU/Linux n'a pas eu le succès escompté mais parce que son compte bancaire va certainement grimpé substantiellement (hypothèse qui se vérifiera peut être dans une autre news)

1. Sa frise un peu la mauvaise foi : "J'ai passé trois semaines sans avoir à recompiler le noyau pour ajuster ceci ou cela" ... Ca fait des mois que je n'ai pas recompilé le mien et encore ... Je n'y étais pas du tout obligé car tout fonctionnait très bien

2. "Linux n'est jamais parvenu à " franchir le gouffre du desktop " ... Comment peut-on combler ce gouffre alors que des sociétés comme Microsoft imposent leur OS par ventes liées ? Là aussi, il se donne bonne conscience

3. Mes installations GNU/Linux sont minoritaires, c'est une réalité mais cela n'est pas du au fait que Linux soit inutilisable ou compliqué mais simplement parce que certains de mes clients sont accrochés à des logiciels spécifiques qui ne fonctionnent que sur Windows.

Enfin, je ne veux pas relancer une polémique vieille comme les OS alors ... Bon vent chez Apple l'ami


Mouais ... M'enfin en tant qu'intégrateur (si c'est ce que tu es), il faudrait quand même que tu remettes les pieds sur terre.
La plupart des experts en SI ou en sécurité des SI te diront que Linux, en poste client (workstations donc) à grande échelle ce n'est pas viable. C'est impossible (ou alors d'une complexité infinie) à manager correctement et la pyramide des droits implémentée par Windows n'a pas d'équivalent dans le monde LINUX/UNIX.

Les distributions ne sont _pas matures_ pour le monde de la Workstation professionnelle à grande échelle, c'est la raison principale de sa quasi-inexistance en tant que tel ...


Petite précision, car je suis admin système Unix/Linux et aussi gestionnaire de la distrib de ma boite dont je taierai le nom. Une distro est tout à fait viable, c'est le mélange de distros sur un parc qui devient la foire, notamment pour les dépendances lors de majs OS.
Preuve en est, tous nos postes sont en centOS ou en redhat, meme archi, aucun soucis à déplorer sur telle ou telle machine qui ne se reproduierait sur une autre bécane. Bon après pour gérer un réseau de postes sous windows il faut moins de compétences, c'est certain (attention je n'ai pas dit que c'était facile, juste beaucoup plus user friendly et un bon bidouilleur peut s'en sortir).
Par contre j'invite ce cher lacheur qui a envie de faire gonfler son compte en banque à réfléchir à la place des Mac dans un réseau, qui viennent polluer les partages avec des dossiers et fichiers à tout va ... Si vous en doutez allez brancher une simple clef usb sur un mac et regarder le bordel qu'il met ...

Perso j'ai toujours trouvé que g.nome a toujours pris une directive de "presque windows" très utile pour les personnes désireuses de tester une distro Linux sans etre trop dépaysé. Mais un utilisateur classique a tellement de choix dans les bureaux (KDE est d'ailleurs bien plus joli si l'on veut du user friendly) que bon, laissons le parler ... De toutes façons il n'était pas le seul dev et je suis pas persuadé que ses contributions étaient les plus importantes depuis quelques temps ...
Le #1215832
Pas de panique : Miguel fait juste son troll - on a l'habitude maintenant ! Ça fait bien 7 ans que j'ai cessé de me compiler des noyaux à la main. Je ne dis pas qu'on ne peut pas tomber sur un couac de temps à autre, en particulier sur du matériel récent, mais il faut arrêter les conneries : le GNU/Linux actuel est sans problème au niveau du mac et souvent déjà bien au delà ! Alors je ne sais pas avec quoi il tourne, mais si des novices arrivent aujourd'hui à s'installer leur distro seuls dans leur coin, M. de Icaza passe ici plus pour un bouffon de service que pour un mec sérieux.

Enfin, s'il s'imagine qu'il n'aura pas de problème sous os x, je lui souhaite bien du plaisir ! (sincèrement ! Surtout le jour où il voudra ressortir du système apple, et qu'il se rendra compte qu'on l'a enchaîné de partout !

Pour le reste, la vraie richesse de GNU/Linux est précisément la diversité et le fait d'offrir des alternatives. Il est navrant que les détracteurs de l'os ne parviennent pas à comprendre et/ou à accepter cette différence fondamentale. J'ai souvent cette mauvaise impression de petits enfants gâtés et très imbus d'eux mêmes, qui ne veulent plus faire aucun effort pour apprendre, comprendre, et maîtriser le jouet qu'on leur a mis dans les mains.

C'est assez pathétique, mais très révélateur de l'époque : tout, tout de suite, sans effort - même si c'est de la merde et si ça vous rend esclave d'un tiers. Une société de crétins, juste bonne à consommer béatement les produits de multinationales, sans aucune réflexion, aucune critique, ni aucune consommation responsable. L'illusion du bonheur technologique et parfait - et ça se prétend l'être le plus évolué de la planète - pardon : de l'univers... !

j'en ris encore !
Le #1215862
tchouk62 a écrit :

Nerthazrim a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Il n'a pas tort sur certains aspects de Linux (concernant la fragmentation entre autre) mais je soupçonne son subi intérêt pour OSX (donc Apple) non parce que GNU/Linux n'a pas eu le succès escompté mais parce que son compte bancaire va certainement grimpé substantiellement (hypothèse qui se vérifiera peut être dans une autre news)

1. Sa frise un peu la mauvaise foi : "J'ai passé trois semaines sans avoir à recompiler le noyau pour ajuster ceci ou cela" ... Ca fait des mois que je n'ai pas recompilé le mien et encore ... Je n'y étais pas du tout obligé car tout fonctionnait très bien

2. "Linux n'est jamais parvenu à " franchir le gouffre du desktop " ... Comment peut-on combler ce gouffre alors que des sociétés comme Microsoft imposent leur OS par ventes liées ? Là aussi, il se donne bonne conscience

3. Mes installations GNU/Linux sont minoritaires, c'est une réalité mais cela n'est pas du au fait que Linux soit inutilisable ou compliqué mais simplement parce que certains de mes clients sont accrochés à des logiciels spécifiques qui ne fonctionnent que sur Windows.

Enfin, je ne veux pas relancer une polémique vieille comme les OS alors ... Bon vent chez Apple l'ami


Mouais ... M'enfin en tant qu'intégrateur (si c'est ce que tu es), il faudrait quand même que tu remettes les pieds sur terre.
La plupart des experts en SI ou en sécurité des SI te diront que Linux, en poste client (workstations donc) à grande échelle ce n'est pas viable. C'est impossible (ou alors d'une complexité infinie) à manager correctement et la pyramide des droits implémentée par Windows n'a pas d'équivalent dans le monde LINUX/UNIX.

Les distributions ne sont _pas matures_ pour le monde de la Workstation professionnelle à grande échelle, c'est la raison principale de sa quasi-inexistance en tant que tel ...


Petite précision, car je suis admin système Unix/Linux et aussi gestionnaire de la distrib de ma boite dont je taierai le nom. Une distro est tout à fait viable, c'est le mélange de distros sur un parc qui devient la foire, notamment pour les dépendances lors de majs OS.
Preuve en est, tous nos postes sont en centOS ou en redhat, meme archi, aucun soucis à déplorer sur telle ou telle machine qui ne se reproduierait sur une autre bécane. Bon après pour gérer un réseau de postes sous windows il faut moins de compétences, c'est certain (attention je n'ai pas dit que c'était facile, juste beaucoup plus user friendly et un bon bidouilleur peut s'en sortir).
Par contre j'invite ce cher lacheur qui a envie de faire gonfler son compte en banque à réfléchir à la place des Mac dans un réseau, qui viennent polluer les partages avec des dossiers et fichiers à tout va ... Si vous en doutez allez brancher une simple clef usb sur un mac et regarder le bordel qu'il met ...

Perso j'ai toujours trouvé que g.nome a toujours pris une directive de "presque windows" très utile pour les personnes désireuses de tester une distro Linux sans etre trop dépaysé. Mais un utilisateur classique a tellement de choix dans les bureaux (KDE est d'ailleurs bien plus joli si l'on veut du user friendly) que bon, laissons le parler ... De toutes façons il n'était pas le seul dev et je suis pas persuadé que ses contributions étaient les plus importantes depuis quelques temps ...


Mouais, tu es bien le premier admin à me dire que tu gères un parc client entièrement sous distros Linux ... .p
Je reste sceptique quant à la fiabilité finale du système (sans remettre en cause tes compétences, je parle du système). Avec des groupes, un LDAP et une bonne gestion on peut peut-être s'en sortir mais la multiplication des erreurs possibles comparé au déploiement d'un AD Windows me fait camper sur mes positions

De plus, tu dis "qu'un bidouilleurs peut s'en sortir" avec un domaine Windows. Euh ... Non. Enfin ça tournera mais absolument pas correctement. Il y a des personnes fortement qualifiées avec une grande expérience pour ça et ils se paient cher (et ce n'est pas pour faire joli, ça a une réelle utilité finale au niveau de la sécurité du parc) pour déployer un domaine, avec tout un tas de bonnes pratiques que Crosoft intègre de plus en plus en tant qu'aide mais qui s'acquièrent surtout avec l'expérience.

Donc, encore une fois, de mon point de vue (et je répète que j'ai plutôt une faible expérience en la matière mais que tu es le premier sysadmin que je rencontre à avoir une vision différente ), ça manque de _maturité_ donc pas que c'est infaisable (comprendre : ça peut marcher) mais je ne pense sincèrement pas que ça soit assez solide pour soutenir un parc entier avec des centaines d'users. Et puis en plus je pense que l'activité de ta boite représente une activité de niche, non ?
Le #1215912
Le probleme pc est qu'il y a une multitude de possibiliter de materiel , alors que chez mac il n'y a pas le choix le materiel est uniquement baser sur une sorte de materiel , ce qui rend surement plus clair la programmation des elements qui le compose........
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1215922
ignace72 a écrit :

C'est vrai qu'avec Gnome 3, il (gnome) n'avait jamais été aussi bas.
Ça sent quand même la mauvaise foi.
Oui, le PC compatible peut être problématique, mais c'est aussi ce qui fait sa force.
La semaine dernière, Win7 s'évertuait à considérer ma souris laser comme un clavier !


Surtout avec Gnome 3 Linux n'a jamais été aussi proche d'OS X !! Son déménagement me semble donc au final complètement cohérent avec la direction qu'il a donnée à Gnome, c'est juste dommage qu'il ne soit pas parti plus tôt...

Cela dit, je partage son analyse sur certains points:
- le coup de la recompilation à chaque MAJ du kernel pour les drivers graphiques proprio... franchement ça rend fou, et au final maintenant je mets même plus les pilotes proprio. Seulement du coup mon GPU discret n'est... même pas détecté. Mention spéciale aussi à OpenSUSE 12.2 qui fait juste sapin de Noël avec ma Radeon 7970M lors du chargement du LiveCD (inutile de préciser qu'il est impossible d'aller plus loin).
- le wifi lors du passage d'OpenSUSE 12.1 à 12.2, le support pour ma carte wifi a disparu. Sympa. Heureusement que je ne m'en sers presque pas (du wifi _et_ d'OpeSUSE )

Enfin, je trouve ça pas si terrible qu'il soit passer à OS X. C'est toujours préférable à Windows ou à Android. Dommage qu'il soit pas allé vers ReactOS (mais tant mieux dans un sens parce que si c'est pour le pourrir comme Gnome non merci...)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]