MIPS : l'offre de rachat d'Imagination contrée par CEVA

Le par  |  0 commentaire(s)
MIPS-technologies

Le spécialiste des processeurs graphiques mobiles souhaite acquérir le créateur de l'architecture MIPS mais une autre société, CEVA, spécialiste des puces de traitement du signal, vient de faire une contre-offre d'un montant supérieur.

Si l'architecture ARM domine très largement dans les processeurs présents dans les smartphones et tablettes du marché, elle n'est pas la seule disponible. Outre x86 qu'Intel tente de remettre en selle dans l'industrie mobile avec les plates-formes Atom Medfield et Atom Clover Trail ( en attendant Bay Trail ), il existe aussi l'architecture MIPS, un temps présente dans les premiers PDA du début des années 2000 et qui a migré ensuite vers les équipements de salon et set-top box, tout en rêvant d'un retour dans les appareils mobiles.

Mais face à la pression des produits ARM, les perspectives de MIPS Technologies, la société qui conçoit l'architecture du même nom, se sont assombries, l'obligeant à rechercher un repreneur, ce qui n'était pas forcément tâche aisée sachant l'influence d'ARM et l'arrivée d'Intel sur le marché.

logo-imagination C'est la société Imagination, spécialiste des processeurs mobiles graphiques ( famille PowerVR, que l'on trouve notamment dans les iPhone, iPod Touch et iPad ) qui s'est risquée à faire une offre de rachat de 60 millions de dollars.


Maîtriser l'architecture CPU pour épauler la stratégie GPU
Imagination a de grandes ambitions sur les volumes de composants qu'elle compte écouler ces prochaines années ( ce qui a un peu inquiété les analystes sur sa capacité à écouler 1 milliard de puces d'ici 2016, contre 300 millions actuellement ) et le rachat de MIPS pourrait lui permettre de proposer des SoC complets CPU + GPU et se trouver moins dépendant de ses plus gros clients.

CEVA logoCependant, Imagination vient de rencontrer un sérieux problème car une autre société a également des vues sur l'architecture MIPS, au point de faire une contre-offre. Il s'agit de la société CEVA, spécialisée dans les puces de traitement de signal audio / vidéo qui fait grimper le prix de rachat à 75 millions de dollars, là encore dans l'idée de développer des solutions complètes CPU + DSP.

Le conseil d'administration de MIPS Technologies annonce qu'il évalue la nouvelle proposition et n'a pas encore décidé si ses critères ( qui ne se résument pas au seul apport de cash ) peuvent conduire à en faire la proposition de rachat dominante, en remplacement de celle d'Imagination, qui reste donc pour le moment privilégiée.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]