Le Mobile 2.0 : la richesse des services mobiles

Le par  |  0 commentaire(s)

La question du paiement mobile est relativement complexe du fait du nombre d'acteurs à faire coopérer et des questions techniques, notamment de sécurité, qu'elle implique. Etre en mesure de régler divers achats de la vie courante depuis son mobile  est un principe séduisant à l'heure du développement des services mobiles mais de nombreux obstacles doivent encore être levés.

Lors de l'événement Le Mobile 2.0, il a été rappelé que le paiement mobile a encore un impact limité, même au Japon où il est mis en application depuis plusieurs années. Le sans contact est largement déployé grâce à la technologie FeliCa mais le sans contact mobile l'est bien moins.

NFC Forum N-MarkEn Europe, il existe beaucoup ( trop ? ) de pilotes mais bien peu de déploiements réels. Malgré l'engouement pour la technologie NFC ( Near Field Communication ), il reste toujours un problème d'amorçage du marché, les fabricants de terminaux attendant les fournisseurs de services, et inversement.

Pour sortir de ce blocage, certains acteurs, comme la grande distribution, tentent de prendre les choses en main tandis que les " technologies d'attente ", comme les stickers NFC et les modules de paiement, à l'exemple de la technologie  The Square, se proposent d'occuper le terrain.


Le NFC n'est pas la voie unique

Pourtant, les utilisateurs semblent montrer un véritable intérêt pour le paiement mobile qui permettrait de prolonger d'autres expériences comme le m-commerce ou certains services du quotidien ( transport, billetterie, menus achats ).

Et pendant que l'Europe s'interroge sur la meilleure technologie à employer, c'est finalement du côté des marchés émergents que la situation se décante, avec des moyens très simples tels que le sMS.

Certes, cela ne peut suffire pour toutes les applications du paiement mobile, notamment les grosses transactions, mais la simplicité est mise en avant, au contraire d'une technologie NFC qui demande une forte coordination des différents acteurs.


Une certaine impatience

Le Mobile 2 04A terme, le NFC finira par s'imposer ( on espère d'ici 2012 ) mais certains acteurs, et pas des moindres comme Paypa, s'agacent des pesanteurs et du coût de cette technologie, ce qui va rendre difficile une rentabilité sur du micro-paiement.

Et de rappeler que si le paiement mobile fonctionne au Japon, c'est aussi parce que tous les acteurs appartiennent en fait au même groupe, avec des intérêts communs, ce qui est loin d'être le cas pour le NFC.

D'où l'importance de penser aussi à des solutions de paiement mobile se passant du NFC, comme les techniques dites de remote payment. Les intervenants de la table ronde se sont montrés globalement assez critiques vis à vis du NFC, dans un registre : " quand est-ce qu'on arrête les pilotes et qu'on passe aux choses sérieuses ? " et " le NFC n'est pas l'unique solution ".

On notera que l' AFMM ( Association française du Multimédia Mobile ) vient tout juste de lancer une solution de micro-paiement mobile interopérable, pouvant fonctionner chez les trois opérateurs mobiles historiques et dont les achats sont reportés sur la facture mobile.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]