Le Mobile 2.0 : la richesse des services mobiles

Le par  |  0 commentaire(s)

Le Monde iPadLes applications mobiles vont-elles sauver les éditeurs ? Dans un contexte où la presse papier souffre et où la presse numérique peine à trouver ses marques alors que l'ère du tout gratuit commence lentement mais sûrement à refluer, l'arrivée de l' iPhone et la possibilité de proposer des applications mobiles dédiées a permis de rêver à de nouveaux modèles économiques.

Le téléphone, du fait de sa présence permanente avec son possesseur, est un formidable canal de communication mais qui ne s'appréhende pas de la même façon que les autres. Les contraintes des mobiles obligent à adapter les contenus et les stratégies portent plus sur une fidélisation de lecteurs existants, qui peuvent retrouver une partie du contenu de leur journal préféré sur leur mobile, que sur une conquête de nouveaux lecteurs.

Plusieurs modèles économiques
fonctionnent en parallèle, avec du contenu gratuit comme produit d'appel et des éléments payants pour tenter de générer du contenu. Le tout gratuit est de moins en moins favorisé et l'audience mobile apparaît de plus en plus comme un complément à celle du Web, qu'il faut donc savoir capter et retenir.


L'iPhone a préparé le terrain

Selon les acteurs, les stratégies sont différentes. Pour l' AFP, c'est toute une plate-forme qui est proposée à des partenaires régionaux, de l'infrastructure à la fourniture de contenus qui doivent être conçus spécifiquement pour le mobile.

Pour un groupe d'édition comme Mondadori, cela passe plutôt par la prolongation d'une relation avec les internautes et la tentative de capter des lecteurs qui ne sont pas par ailleurs adeptes des publications.

Pour Lagardère active et ses 50 marques portées sur mobile depuis 2005, l'heure est à l'élargissement aux grandes plates-formes mobiles ( Android, Ovi Store, Windows Mobile... ) après avoir porté des sites Web mobiles et des applications iPhone.

Et ce dernier est vu comme un dopeur d'audience, qu'il multiplierait par 10 par rapport à un site mobile. Même son de cloche chez Le Monde Interactif, qui souligne que l'application iPhone a été téléchargée 1,5 million de fois.

Elle serait essentiellement consultée tôt le matin et en soirée, constituant ainsi une sorte de complémentarité avec le Web.


Le tout gratuit, c'est (presque) fini
Pour tous, l'avenir passe par la création de canaux payants au sein d'applications qui restent gratuites, mais cet aspect ne peut être mis en place pour tout : ce qui est accessible gratuitement sur le Web doit le rester sur mobile, le côté payant ne devant être utilisé que pour du contenu à valeur ajoutée.

Pour les grands groupes d'édition, ce qui se joue aussi, c'est la valeur de la marque et sa capacité à attirer un public dont le volume permettra de générer des revenus publicitaires mobiles. A ce titre, l'arrivée d'outils de mesure d'audience fournis par Médiamétrie marquera une étape importante dans la monétisation du canal mobile pour les éditeurs.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]