Moteurs de recherche et vie privée

Le par  |  7 commentaire(s) Source : ZDNet.com
AOL 9 logo

Face au respect de la vie privée de leurs usagers, tous les moteurs de recherche n'adoptent pas la même politique.

Face au respect de la vie privée de leurs usagers, tous les moteurs de recherche n'adoptent pas la même politique. Certains effacent les données de connexion, d'autres non.
Aol 9 logo
Google logo
Msn logo
Yahoo logo

Lors d'une récente action judiciaire, Google a refusé de plier et de révéler les données concernant les requêtes effectuées par ses utilisateurs et leurs résultats.

Il s'agissait alors de fournir 7 mois de recherches. Considérant cette demande comme une atteinte à la vie privée de ses usagers, Google a alors tenu tête à la Justice américaine.

Etant, pour la plupart d'entre nous, des utilisateurs réguliers des moteurs de recherches, nous pouvions alors nous poser les questions suivantes : ont-ils le droit de collecter et d'enregistrer ces données ' Pour combien de temps ' Comment éviter cette collecte '

Afin de répondre à ces quelques questions, le site CNET News a interrogé les principaux moteurs de recherche, à savoir AOL, Google, Microsoft et Yahoo. Toutes les réponses ont été ensuite rassemblées dans une FAQ, dont voici un bref aperçu.


Q : Google collecte-t-il et enregistre-t-il les requêtes effectuées par ses utilisateurs, qu'ils soient loggés ou non '


Oui. La récente affaire dans laquelle Google est impliqué le prouve. Cela montre également que Google peut être amené à les divulguer sur une décision de justice. Il en va de même pour les autres moteurs de recherche, comme AOL, Microsoft et Yahoo.

Est-ce déjà arrivé auparavant '

Indirectement en fait. Robert Petrick, un habitant de Caroline du Nord ( USA ), suite à l'assassinat de sa femme, s'est avéré coupable de ce crime. Tout est parti d'une fouille dans son ordinateur personnel et de la découverte de recherches des mots comme cou, rupture, cassure sur le moteur de recherche Google.

Comment faire lorsque je considère mes recherches comme étant privées '

Les données sont conservées en continu, et les mandataires peuvent y accéder sans réels obstacles. Cela devient en effet un réel problème pour notre intimité.

Aucune loi pour nous protéger de cela '

Pas vraiment. Il y a bien une loi fédérale nommée Electronic Communications Privacy Act datée de 1986, mais qui est totalement dépassée aujourd'hui.

Pourquoi Google conserve-t-il mes données '

Aucune loi n'oblige Google à les supprimer, dès lors ils font un peu ce qu'ils veulent. Mais il y a aussi des raisons marketing à cela. Pour identifier les clics frauduleux par exemple, mais également pour pouvoir proposer un profil personnalisé à ses usagers.

Google a-t-il les moyens techniques de lier les recherches d'une personne entre elles et de les révéler à la justice, si cela s'avérait nécessaire '

Oui, Google indique dans sa FAQ qu'il enregistre les adresses IP, la date, l'heure, le navigateur utilisé, le système d'exploitation et un cookie.
Avec la liste des termes recherchés, Google peut produire une liste des gens ( identifiés par leur adresse IP ou un cookie ), qui ont cherché tel ou tel terme. Avec la liste des adresses IP, peut produire une liste des mots recherchés par un individu. Un véritable dossier personnel en quelque sorte.

Quant aux autres moteurs de recherche '

Il en va de même pour Microsoft et Yahoo. AOL peut produire une liste des termes par utilisateur, mais supprime ces données au bout de 30 jours.

Et concernant les résultats de la requête, en particulier ceux où l'on cliquera '

Yahoo et AOL, par le processus de redirection, enregistrent les liens cliqués.

Il a été dit que l'administration Bush voulait obtenir la liste des noms ou des adresses IP ayant cherché "  Comment cultiver la marijuana "  ou " Comment tricher avec les impôts " dans Google. Est-ce possible '

Probablement. Si le juge approuve cette demande et si une enquête le nécessite. Effectuer des recherches du type " comment tuer le président " fournit en effet un bon argument dans une enquête.

Comment protéger sa vie privée avec les moteurs de recherche '

Premièrement, vous pouvez effacer l'historique de votre navigateur Web. Dans Firefox, par exemple, utilisez la fonction Effacer les données privées. Une fonction similaire existe dans les autres navigateurs.
Deuxièmement, effacer tous les cookies laissés par le moteur de recherche. Dans Firefox, il suffit d'aller dans Options puis Vie privée. De là, il suffit alors de sélectionner l'option de suppression des cookies et d'ajouter, dans la liste des sites interdits, www.google.fr ou le moteur de recherche concerné.
Danny Sullivan vous livre également une liste de recommandations sur le site SearchEngineWatch.com.

Est-ce que le Congrès pense faire quelque chose à ce sujet '

Il est prévu de ramener la durée de conservation à un laps de temps dit " raisonnable ". Mais d'un autre côté, cela pourrait empêcher la Justice de réclamer les données, si cela s'avérait nécessaire. Une question qui mérite encore d'être débattue donc.

Comment les adresses IP sont-elles attribuées ' A-t-on en permanence la même adresse IP '

Cela dépend. Les fournisseurs ADSL et câble fournissent une adresse dynamique, qui change donc fréquemment. D'autres peuvent être fixes, comme celles des universités ou des entreprises.

Si un jour j'ai l'adresse IP 192.3.2.1 et un autre l'adresse IP 192.3.2.2, comment peuvent-ils faire le lien et créer un dossier '

C'est là que les cookies rentrent en jeu. Un cookie est le moyen pour un site Web de reconnaître un internaute lors de sa prochaine connexion. Les moteurs de recherche AOL, Google, Microsoft et Yahoo installent des cookies par défaut. Ceux de Google expirent en 2038, ceux de Microsoft en 2016 et ceux de Yahoo en 2010 et ceux d'AOL en 2011 ( !! ). De plus, le simple fait de se logger ne fait que simplifier les choses.

Même si un moteur de recherche connaît mon adresse Internet, et la lie avec mes recherches passées, comment peuvent-ils avoir mon nom ou d'autres informations '

Si vous avez un compte Google, comme Gmail, Google Groups,  Personalized Search ou Google Alerts, Google connaît  alors votre adresse électronique et d'autres informations, qu'il sera alors forcé de révéler si on le lui demande. Si un publicitaire sur le Web a signé pour Google AdSense, Google alors aura le nom réel du publicitaire, son email et son numéro de sécurité sociale.
Dans les autres cas, Google fournit seulement l'adresse IP. La justice demande alors au fournisseur d'accès à Internet de fournir le nom de la personne qui l'a utilisé à la date et à l'heure concernées. Prenez par exemple les actions en justice de la RIAA ( Recording Industry Association of America ), c'est exactement le même principe.

En dehors de la voie judiciaire, y a-t-il d'autres moyens pour quelqu'un d'accéder à ces recherches '

Google et Yahoo restent muets à ce sujet, bien qu'aucune loi ne les empêche de faire ce qu'ils veulent de ces données. AOL indique qu'elle fournira ces données seulement si la justice les lui demande. Microsoft quant à lui indique n'avoir jamais reçu de demandes criminelles ou civiles, lui demandant de produire de telles listes.

Combien de temps sont gardés les enregistrements '

Google, Microsoft et Yahoo disent qu'ils les garderont aussi longtemps que cela sera nécessaire, ce qui peut signifier pour toujours. Seul AOL indique les supprimer après 30 jours.


Qu'en penser exactement ' A vous seuls de juger...
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #84301
il existe des plug in sur firefox customizeGoogle et customizeYahoo qui ont plusieur fonctionalité dont une qui permet de rendre anonime le coockie du moteur de recherche
Le #84320
News intéressante, avec un petit complément ce qui vaut par delà l'atlantique n'a pas forcément cours, ou du moins dans les mêmes formes en nos verts paturages. Il serait très utile de faire une analyse similaire en droit français (et communautaire)... Mais en plus du droit de la presse, de la communication, refaire des voies d'exécution est décourageant
Le #84323
C'est du n'importe quoi, si c'est en relation avec la fabrication d'une bombe artisanale, d'un engin explosif à gaze moutarde, à ce qui concerne du domaine de terrorisme, j suis tout à fait d'accord.

Mais à se dire pour une consultation de anatomie d'un être humain etcetera... Ce n'est pas très bien de nous surveiller.

Bref, ce sera à la justice de faire demander à ce qu'on efface tous les site Internet en relation avec la mauvaise pensée du genre : sexualité, criminalité, drogue, racisme, etcetera.

C'est dingue ça, pourquoi a t-on besoin de consulter Google pour connaître la façon de tuer sa femme ''' Et puis, ne peut-on pas trouver avec ce même Google la méthode de dire à sa femme qu'on veut vivre sans elle '''
Le #84332
Qu'en pense la CNIL '
Le #84334
Que ce n'est pas bien de tuer sa femme !!
Le #84360
petit-navire.
"""C'est dingue ça, pourquoi a t-on besoin de consulter Google pour connaître la façon de tuer sa femme '''"""

Tu sais que pour nous, les chinois ont une réputation concernant le raffinement pour jouer les fakirs avec les gens qu'on n'aime pas bien et les faire disparaître( encore ces idées reçues et autres bêtises préconcues).
Ta remarque m'incite à te demander , en toute amitié bien sûr et de manière totalement désintéressée, évidemment: Connaîtrais tu d'autres adresses que sur google permettant de connaître une recette pour exprimer mes sentiments les plus profonds avec ma belle mère, très riche au demeurant, mais avec laquelle nous sommes un peu en froid, depuis quelques temps.

comment, ma demande est enregistrée, ainsi que mon ip réelle en plus de celle de mon cache free.
Damned, je plaisantais, mossieur le juge.
même quand je cherchais "le moyen le plus rapide et sûr pour désintégrer bush", c'était pour surveiller que de mauvais citoyens n'avaient pas de mauvaises idées concernant notre idole et notre maître à tous.
pas tapper, môssieur le juge.
Pas guantanamo, par pitié.....
Nnnnnoooooooonnnnnnnnn
Le #84368
Très bonne news, j'aime beaucoup. Par contre, petit reproche à CNet. Sur cette question : "Est-ce déjà arrivé auparavant '

Indirectement en fait. Robert Petrick, un habitant de Caroline du Nord ( USA ), suite à l'assassinat de sa femme, s'est avéré coupable de ce crime. Tout est parti d'une fouille dans son ordinateur personnel et de la découverte de recherches des mots comme cou, rupture, cassure sur le moteur de recherche Google."

Il s'agit de données personnelles, stockées dans l'historique du navigateur (localement). Google n'y est vraiment pour rien là dedant !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]