Motorola : les mesures de restriction s'amplifient

Le par  |  0 commentaire(s)
Motorola Krave ZN4 logo pro

Réductions du salaire des dirigeants et gel des plans de retraite des employés sont à l'ordre du jour chez Motorola, dans l'espoir de réaliser 100 millions de dollars d'économies annuelles dans le contexte de la crise économique et des difficultés de sa branche de téléphonie mobile.

Motorola logoLa recherche d'économies se poursuit toujours aussi vivement chez Motorola. Après avoir annoncé en octobre un plan devant permettre de sauver 800 millions de dollars, de nouvelles mesures viennent d'être annoncées pour économiser 100 millions de dollars par an.

Cela passe par une réduction des salaires des deux co-CEO du groupe, Greg Brown et Sanjay Jha, de l'ordre de 25% par rapport à leur salaire prévu de 1,2 million de dollars en 2009, tandis que les bonus pour 2008 seront réduits ou annulés.

D'autre part, la société va geler les versements des plans de retraite de ses salariés ( qui correspond au système d'épargne dit 401(k) ), de même qu'elle va ralentir l'augmentation des salaires d'un certain nombre d'employés sur plusieurs marchés sur lesquels le groupe est présent.

Ces décisions visent à réduire l'effet de la crise économique mondiale qui touche la téléphonie mobile comme de nombreux autres secteurs, mais elles doivent également permettre de maintenir la rentabilité du groupe, toujours malmenée par les pertes récurrentes de sa branche téléphonie mobile.


Peu d'options disponibles pour se maintenir
On notera qu'elles interviennent peu de temps après la dégradation de la note de confiance des analystes et, pour certains, ces annonces soulignent que la situation a encore empiré. Motorola, toujours à la recherche d'un second souffle, compte sur Google Android et une série de nouveaux terminaux mobiles pour se relancer en 2009 et tenter de stabiliser la branche mobile avant sa transformation en une entité indépendante ou son rachat par un concurrent.

Le grand plan d'économie d'octobre ne se fera pas sans casse d'emplois, puisque 2000 suppressions de postes ont été annoncées. Parmi elles, le Centre de Recherche et Développement Mobile de Rennes, avec ses 140 employés, devrait fermer ses portes d'ici la fin de l'année, touchant également les nombreux sous-traitants qui y sont liés.

Le personnel du centre a décidé de se battre pour tenter de trouver par lui-même un repreneur, comme nous l'indiquions dès le 29 novembre. Les employés essaient d'attirer l'attention sur leur sort mais aussi sur leurs compétence dans des chansons et des clips vidéo humoristiques, et dont les médias commencent à se faire l'écho.

Dans un second temps, des vidéos thématiques présenteront l'étendue de leur savoir-faire dans le domaine de la téléphonie mobile, même si le climat économique actuel rend les choses encore plus difficiles.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]