Multijet Fusion : HP révolutionnera l'impression 3D en 2016

Le par  |  3 commentaire(s)
HP Multijet Fusion

HP l'avait annoncé il y a quelques mois : le groupe souhaite révolutionner le marché de l'impression 3D en devenant la marque grand public capable de démocratiser la technologie. Aujourd'hui, le groupe présente la Multijet Fusion.

C'est au début de cette année que HP partageait avec le monde entier son ambition de devenir la référence de l'impression 3D dans les années à venir, en se positionnant comme la marque qui participera à la démocratisation de cette technologie tant au niveau des professionnels que des particuliers.

imprimante 3D multi jet fusion HP Lors d'une conférence de presse donnée à New York, la marque a enfin dévoilé sa technologie d'impression 3D révolutionnaire, nommé Multi Jet Fusion.

Actuellement, les imprimantes 3D proposent plusieurs fonctionnements. Les imprimantes au métal misent sur la technique du frittage ( de la poudre métallique est fusionnée par des lasers couche après couche ), de la polymérisation d'une résine là encore à l'aide de rayons chauffants permettant de cristalliser une solution, et le grand public se tourne vers les procédés d'extrusion de plastique : un fil de plastique est chauffé puis appliqué en couche successive par une tête d'extrusion jusqu'à former la structure en 3D.

impression 3D HP HP propose une autre approche en quatre étapes dont l'évolution principale se caractérisera par la possibilité d'imprimer en couleur, à la façon d'une imprimante à jet d'encre.

Les composants seront appliqués en poudre, puis fusionnés. Ensuite, de l'encre sera appliquée à la couche fraichement créée avant de subir un traitement thermique et une stabilisation pour parfaire la fusion.

HP annonce une technique d'impression ultra rapide avec 350 millions de gouttes d'encre déposées par seconde, à titre de comparaison, la marque évoque une impression 25 fois plus rapide que le FDM, ou 10 fois plus rapide que le frittage métallique.

HP multijet fusion imprimante 3D Autre aspect intéressant de cette technique : la qualité devrait être optimale avec des couches d'une épaisseur de 21 microns seulement. Ce qui permettrait d'avoir des pièces finies directement en sortie d'imprimante, qui ne nécessitent aucun travail de surface et dont on ne pourrait pas voir la superposition des strates à l'oeil nu.

Quant à la solidité des impressions, HP ne donne pas d'éléments précis, mais la firme a toutefois réalisé une vidéo dans laquelle elle soulève une voiture avec un maillon de chaine imprimé par ses soins.

Si aucun prix ni date de disponibilité n'ont été annoncé, HP évoque une compétitivité accrue avec l'ensemble des acteurs du secteur de l'impression 3D, tant au niveau du prix des machines que des prix de revient des pièces imprimées... Notons que dans un premier temps, ces stations ne s'adresseront qu'aux professionnels.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1815115
Si HP le dit, on attend.....
Le #1815126
Si ce projet abouti, il ne sera pas accessible au grand public tout de suite...

N'empêche, j'ai hâte de voir ça...
Le #1815173
21 microns c'est pas super précis par rapport à la concurrence qui vont jusqu'à 10 microns
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]