MySpace : Sentinel Safe pour protéger enfants et ados

Le par  |  2 commentaire(s)
myspace.png

MySpace, un des sites communautaires les plus connus au monde, attire un grand nombre d'adolescent(e)s sur ses pages personnelles, mais il est également utilisé par des adultes cherchant des relations sexuelles avec des mineurs.

Myspace pngMySpace, un des sites communautaires les plus connus au monde, attire un grand nombre d'adolescent(e)s sur ses pages personnelles, mais il est également utilisé par des adultes cherchant des relations sexuelles avec des mineurs.

La sécurité personnelle de ses utilisateurs et la protection des droits d'auteur sont les deux plus grandes menaces sur la capacité de MySpace à générer des revenus dans le futur, indiquent les analystes, selon Reuters. MySpace a déclaré avoir noué un accord avec Sentinel Tech Holding Corp., une firme experte dans la vérification d'identité, dans le but de créer une nouvelle fonctionnalité, nécessaire à la protection des plus jeunes internautes.


Protection de l'enfance, une priorité
Cette nouvelle technologie, appelée Sentinel Safe, donnera la possibilité à MySpace de rechercher dans les bases de données fédérales et dans celles des différents Etats pour dénicher puis supprimer les profils MySpace de détraqués sexuels enregistrés. Ceci sera disponible dans 30 jours.

" Nous nous sommes engagés à expulser ces détraqués sexuels en dehors de MySpace " a clamé le directeur de la sécurité chez MySpace, Hemanshu Nigam, dans son communiqué. Les profils des personnes accusés d'atteintes sexuelles aux Etats-Unis sont ajoutées à une base de données disponible pour les autorités.

Selon MySpace, il y a environ 550 000 détraqués sexuels enregistrés aux Etats-Unis. Ce nouveau service sera la première base de données nationale de ce type réunissant les registres de 46 Etats.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #144889
J'ai de gros doutes sur l'efficacité d'un tel système. En efffet, rien n'impose de fournir ses véritables nom et prénom pour s'inscrire sur My Space. Je ne pense pas qu'un détraqué sexuel soit assez bête pour donner sa vraie identité. A moins qu'aux USA les règles soient différentes.
Le #144938
On devrait leur mettre une IP fixe commise d'office pour pouvoir les limiter sur le net comme dans la realité

Dreamer
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]