La NASA dévoile l'impact atmosphérique de la météorite de Chelyabinsk

Le par  |  3 commentaire(s) Source : The Verge
météorite chelyabinsk

Impossible de ne pas avoir entendu parler de la météorite de Chelyabinsk, cet astéroïde qui a explosé au-dessus de la Russie avant de s’écraser en février dernier. La NASA en dévoile aujourd’hui un peu plus sur l’événement.

Au mois de février dernier, alors que le monde se tournait vers le passage d’un astéroïde géocroiseur d’envergure, une météorite plus petite s’écrasait en Russie, entrainant plus d’un millier de blessés et un préjudice de plus de 25 millions d’euros.

meteorite russie La NASA avait révisé ses calculs et annoncés que la météorite que personne n’avait vu venir pouvait alors avoir mesuré 17 mètres de diamètre et pesé 10 000 tonnes.

Depuis l’incident, une équipe de scientifiques cherche à rassembler un maximum de données pouvant établir quel impact il aura eu sur la planète, mais aussi d’ou provenait l’astéroïde.

Le satellite météorologique Suomi-NPP a collecté un ensemble de données, assemblées dans une animation présentant la répartition des particules de la météorite dans l’atmosphère après son explosion.

Une détonation estimée à 30 fois celle que les États-Unis ont lancé sur Hiroshima et qui a créé un gigantesque nuage de poussière et des tonnes de débris. Le nuage a ainsi rapidement fait le tour de l’hémisphère nord, en seulement 4 jours plus précisément. Certains débris seraient restés en suspension dans l’air pendant plus de 3 mois.

D’après la NASA, les conséquences du nuage restent à déterminer sur le moyen et long terme. L’étude permet actuellement à l’agence de mieux simuler l’impact de ces événements sur notre Terre et d’envisager les risques liés à des collisions avec d’autres éléments beaucoup plus gros.

  

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1447162
Les russes s'en sortent bien. Encore heureux que ce "petit" cailloux n'était pas plus gros et je n'ose imaginé cela dans le ciel d'une métropole remplie de gratte-ciels vitrés

On observe des exoplanètes qu'on attendra probablement jamais mais on est incapable de faire face à un géocroiseur dévastateur Malgré toute notre technologie, quand la nature aura décidé que notre "temps" sera terminé, elle n'aura pas grand chose à faire ... Game over !

Le #1447302
J'ai lu ici il y a peu de temps , qu'il n'y avait aucuns risques avant une centaine d'année
pfffffffffffff....
Le #1447332
Arras62 a écrit :

J'ai lu ici il y a peu de temps , qu'il n'y avait aucuns risques avant une centaine d'année
pfffffffffffff....


Il s'agit de probabilités, pas de certitudes !
Tout comme vous avez 1 chance sur environ 14M d'obtenir les 6 bons numéros du Loto, c.a.d. une probabilité très faible, rien ne dit que vous n’obtiendrez pas ces 6 n°, à la condition nécessaire que vous jouiez...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]