NASA : Ganymède, la plus grosse lune du système solaire dispose d'un gigantesque océan

Le par  |  4 commentaire(s)
ganymède

La plus grosse lune de notre système solaire cacherait un vaste océan sous sa surface. C'est ce qu'indiquent des experts de la NASA qui ont étudié plusieurs observations de l'astre via le télescope spatial Hubble.

La NASA vient d'annoncer avoir découvert que Ganymède, la plus grosse lune de Jupiter ( et de tout le système solaire) renfermerait un océan d'eau salée qui serait plus importante que l'ensemble réuni de toutes les mers et océan de notre Terre.

ganymède 1 "Un océan profond sous la croute glacée de Ganymède ouvre encore plus de possibilités exaltantes quant à l'existence de la vie au-delà de la Terre" a partagé John Grunsfeld de la NASA, qui n'a pas manqué d'ajouter qu'il s'agissait là d'une découverte marquant "une étape significative".

Les experts évoquent un océan dont la profondeur pourrait dépasser 100 kilomètres sous une croute de glace de 150 kilomètres d'épaisseur.

En 2002, c'est la sonde Galilée qui attirait l'attention sur Ganymède en dévoilant le fait que le satellite disposait d'une magnétosphère ( là encore, il s'agit du seul satellite du système solaire connu à en disposer). Cette magnétosphère est créée par la convection à l'intérieur du coeur ferreux liquide de la lune.

La présence de l'océan sous la surface de Ganymède était suspectée, mais il a été confirmé par une observation des rayonnements ultraviolets de l'astre. On a ainsi pu découvrir des aurores boréales dans les régions polaires de Ganymède dont l'activité est calquée sur celles de Jupiter.

Les mouvements de ses aurores boréales sont directement liés aux mouvements de l'océan de Ganymède puisque l'eau salée est conductrice d'électricité. L'océan a donc un impact sur les modifications du champ magnétique du satellite.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1836162
"sous une croûte de glace de 150 kilomètres d'épaisseur." ... Quand on pense que la croûte terrestre continentale est de 30 à 80 kms selon les endroits, bonne chance si on veut entreprendre un forage pour accéder à cet océan théorique Sans compter que la glace est plus instable que la roche et risque de broyer toute sonde qui s'y enfoncerait...
Le #1836194
Ulysse2K a écrit :

"sous une croûte de glace de 150 kilomètres d'épaisseur." ... Quand on pense que la croûte terrestre continentale est de 30 à 80 kms selon les endroits, bonne chance si on veut entreprendre un forage pour accéder à cet océan théorique Sans compter que la glace est plus instable que la roche et risque de broyer toute sonde qui s'y enfoncerait...


le point crucial est qu'une sonde avec une tête en matériaux fortement radioactif serrai capable de rentrer la dedans comme dans du beurre grâce à la production massive de chaleur. les 150Km pourraient être percés en quelques semaines.

la glace ça fond quand même mieux que la roche
Le #1836206
KAISER59 a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"sous une croûte de glace de 150 kilomètres d'épaisseur." ... Quand on pense que la croûte terrestre continentale est de 30 à 80 kms selon les endroits, bonne chance si on veut entreprendre un forage pour accéder à cet océan théorique Sans compter que la glace est plus instable que la roche et risque de broyer toute sonde qui s'y enfoncerait...


le point crucial est qu'une sonde avec une tête en matériaux fortement radioactif serrai capable de rentrer la dedans comme dans du beurre grâce à la production massive de chaleur. les 150Km pourraient être percés en quelques semaines.

la glace ça fond quand même mieux que la roche


C'est vrai que la glace font quand même mieux mais elle "bouge" plus aussi. La sonde serait écrasée comme une vulgaire allumette. Suffit de voir l'extraordinaire pression qu'exercent les "petites" crevasses de nos glaciers.
Le #1836238
Ulysse2K a écrit :

KAISER59 a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"sous une croûte de glace de 150 kilomètres d'épaisseur." ... Quand on pense que la croûte terrestre continentale est de 30 à 80 kms selon les endroits, bonne chance si on veut entreprendre un forage pour accéder à cet océan théorique Sans compter que la glace est plus instable que la roche et risque de broyer toute sonde qui s'y enfoncerait...


le point crucial est qu'une sonde avec une tête en matériaux fortement radioactif serrai capable de rentrer la dedans comme dans du beurre grâce à la production massive de chaleur. les 150Km pourraient être percés en quelques semaines.

la glace ça fond quand même mieux que la roche


C'est vrai que la glace font quand même mieux mais elle "bouge" plus aussi. La sonde serait écrasée comme une vulgaire allumette. Suffit de voir l'extraordinaire pression qu'exercent les "petites" crevasses de nos glaciers.


Ce n'est pas un soucis, la solution est dans ton affirmation, il faut percer en zone stable ( même si stabilité ne rime pas toujours avec glace, 150km d'épaisseur ça donne une sacré inertie ! )
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]