Panne sèche : la NASA ne pourra bientôt plus fabriquer les piles qui animent ses sondes spatiales

Le par  |  13 commentaire(s)
NASA Curiosity MMRTG

La magie qui opère au coeur de la sonde spatiale américaine Curiosity sur Mars est encore bien plus rare que ce que l'on peut penser.

Pour créer la batterie qui alimente l'ensemble des systèmes de la sonde américaine Curiosity sur Mars, la NASA a eu recours à un générateur thermoélectrique à radioisotope multimission ( MMRTG), qui remplace les anciens GPHS-RTG reposant sur l'utilisation d'un alliage silicium-germanium.

Ces nouveaux générateurs créés par Boeing sont alimentés par du plutonium-238, un isotope utilisé dans les armes nucléaires. La plupart des stocks de ce composant de la NASA proviennent des restes de l'arsenal militaire de la guerre froide.

  

Problème : selon Space News, la NASA ne dispose actuellement plus que de 37 livres du composant. Avec ce stock, l'agence spatiale américaine ne peut créer que trois batteries identiques à celles de Curiosity.

Une de ces batteries est déjà réservée pour le prochain rover martien qui prendra la relève de Curiosity en 2020, les deux autres pouvant être allouées aux missions d'exploration des lunes de Saturne comme Titan.

Cette source d'énergie a l'avantage d'offrir beaucoup de puissance sur de longues durées, elle est utilisée depuis des années par la NASA pour alimenter différentes sondes comme Voyager ou New Horizons. Elle offre également la particularité de dégager de la chaleur, suffisamment pour empêcher les composants de geler dans le vide spatial.

La NASA avait lancé le développement d'une solution alternative pour répondre à l'épuisement de ses stocks de plutonium 238. Il s'agit du développement de l'ASRG, le générateur stirling à radioisotope avancé qui devrait offrir un rendement quatre fois supérieur... Malheureusement, les budgets le concernant ont été supprimés. Le département de l'énergie américain a récemment tenté de relancer la production de plutonium 238, mais cela prendra du temps, et répondre à la demande de la NASA dans le domaine risque de se présenter comme un véritable challenge.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1837191
Je me demande si DURACEL va faire une offre à la NASA
Le #1837201
Pourquoi pas...
Le #1837227
bi s il place des impuretés dans les batterie au lithium de smartphone, elle produise aussi de la chaleur

Le #1837229
Il faut demander aux terroristes libyens de Retour vers le futur. Marty ?
Le #1837243
Enfin une bonne raison pour faire progresser les téchnologies actuelles .

Exemple les batteries au Lithium ! Certain brevet existe et permettent d'en faire des 10x plus performantes que celles qui existent actuellement. On sais aussi en faire des très résistantes genre 1 000 000 cycles de décharge - recharge. ça remplacerais bien le plutonium...
Le #1837244
andnerb a écrit :

Enfin une bonne raison pour faire progresser les téchnologies actuelles .

Exemple les batteries au Lithium ! Certain brevet existe et permettent d'en faire des 10x plus performantes que celles qui existent actuellement. On sais aussi en faire des très résistantes genre 1 000 000 cycles de décharge - recharge. ça remplacerais bien le plutonium...


"Certain brevet existe et permettent d'en faire des 10x plus performantes que celles qui existent actuellement." ... Tes sources ?

Et puis le plutonium ne nécessite pas de recharge. Surtout que si la sonde et très éloignée du soleil, cette recharge risque d'être très lente (ou trop lente pour maintenant la sonde en activité). Je pense que la NASA y a certainement réfléchi. Note que tu as raison sur un point : ca va obliger à faire de nouvelles recherches.
Le #1837272
Et les usa peuvent pas démonter une ou 2 bombes de plus parmis leur arsenal plétorique pour en filer à la nasa ? Quelle bande de nazes...
Le #1837287
KAISER59>>>C'est clair, ça m'étonnerai qu'il ne reste que 37 livres de Pu238 sur la planète....

A mon avis, c'est une manœuvre pour récupérer des budgets...

Mais eux, quand on y pense, les pauvres...
Le #1837293
lebonga a écrit :

KAISER59>>>C'est clair, ça m'étonnerai qu'il ne reste que 37 livres de Pu238 sur la planète....

A mon avis, c'est une manœuvre pour récupérer des budgets...

Mais eux, quand on y pense, les pauvres...


Je suis pas certain. Il est probable que l'armée ait mis le véto à cause de la russie.... dans tous les cas c'est galère pour eux ( et pour la science en général )
Le #1837295
Ils disent qu'en 2013, le congrès a refusé de financer la prod de plutonium et a décrété que la NASA seule financerait cette prod...

https://en.wikipedia.org/wiki/Plutonium-238
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]