PlayNC, le marketing selon NCsoft

Le par  |  0 commentaire(s)
Soccer Fury artwork 2 (Small)

L'annonce de Soccer Fury avait été accompagnée de quelques précisions encore vagues sur les volontés futures de NCsoft en matière de distribution.

Soccer fury artwork 2 smallL'annonce de Soccer Fury avait été accompagnée de quelques précisions encore vagues sur les volontés futures de NCsoft en matière de distribution.

On apprenait que la firme coréene souhaitait arriver à diffuser gratuitement ses jeux via internet et proposer un maximum de contenu payant pour les rentabiliser, chose confirmée aujourd'hui.


Extensions et patchs payants

Si les projets futurs divergent de ce qu'on avait envisagé, c'est bien par leur gratuité qu'ils se démarqueront. Distribués par le tout nouveau système PlayNC, ces jeux proposeront un contenu de base gratuit, des tonnes de possibilités de personnalisation et d'extensions payantes afin de faire valoir l'opération. Prenant exemple sur la stratégie de Bethesda Softworks pour Oblivion, on peut dès lors affirmer que l'ère des contenus additionnels payants est arrivée.

Quatre titres sont d'ores et déjà concernés par ce projet. Tout d'abord, Soccer Fury dont nous vous parlions précédemment suivi de Smash Star, l'équivalent de son confrère footbalistique mais il sera question ici de balles, de raquettes et de jeu, set et match.

Ncsoft logoPar-dessus tout, on retiendra Dungeons Runner qui semble bel et bien le projet le plus ambitieux ( voir cette actualité ) de la gamme à côté d'un Exteel quasi-inconnu qui ne manquera pas de faire parler de lui à l'avenir. Il s'agira d'un jeu de combats de robots, fantasme des fantasmes otakus.

Comme cela ne suffit bien évidemment pas à financer intégralement des projets somme toute assez ambitieux, NCsoft prévoit à l'image de pionniers comme Anarchy Online d'incorporer de la publicité à l'intérieur des jeux concernés pour empocher un beau magot et offrir toujours plus de possibilités aux joueurs. Société de consommation, quand tu nous tiens...

Complément d'information
  • Aion : NCSoft trouve des solutions
    Aion n'est pas encore sorti mais il souffre déjà d'une trop grande affluence. NCSoft a été pris au dépourvu, mais la réaction du développeur ne s'est pas fait attendre.
  • Richard Garriott dit adieu à NCsoft
    Un voyage dans les étoiles vous change un homme, du moins son regard sur la vie. C'est ce qu'il se passe actuellement dans la tête de Richard Gariott.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]