NEC : bioplastique conducteur de chaleur pour mobiles

Le par  |  0 commentaire(s)
Logo NEC

Les bioplastiques ne sont pas une nouveauté en soi puisqu'à peu près à la même époque l'année dernière, NEC Corporation annonçait un partenariat pour développer des coques de téléphones portables en mélangeant des fibres de kenaf (plante des zones tropicales humides) à de l'acide polylactique ( PLA ) pour garantir un comportement acceptable (robustesse, déformation à la chaleur).

Logo necLes bioplastiques ne sont pas une nouveauté en soi puisqu'à peu près à la même époque l'année dernière, NEC Corporation annonçait un partenariat pour développer des coques de téléphones portables en mélangeant des fibres de kenaf (plante des zones tropicales humides) à de l'acide polylactique ( PLA ) pour garantir un comportement acceptable (robustesse, déformation à la chaleur).


Inclure des fibres de carbone
Cette fois-ci, NEC reprend l'idée du PLA mais y a ajouté une structure croisée de fibres de carbone, apportant une propriété de haute diffusion calorique. Avec 10% de fibres de carbone dans le bioplastique, le niveau de diffusion de chaleur est comparable à celui de l'inox, et il double avec 30% de fibres.

Le matériau obtenu est principalement composé d'éléments naturels et il présente des propriétés permettant son utilisation dans des appareils électroniques. Ses caractéristiques de diffusion de chaleur sont particulièrement intéressantes pour les téléphones portables, dont la puissance ne cesse d'augmenter, et donc la chaleur dégagée aussi, alors qu'il est difficile d'y inclure des dispositifs de refroidissement adaptés.


Un compromis acceptable
L'emploi de métaux conducteurs de chaleur est une alternative au plastique pour assurer les échanges, mais la transmission par l'épaisseur du métal finit par produire des échauffements locaux désagréables pour l'utilisateur. Une solution a été d'utiliser des plastiques conventionnels conducteurs de chaleur pour la répartir sur une plus grande surface, mais leur coût élevé et la difficulté pour les mouler freinent leur utilisation massive.

Les bioplastiques sont à l'étude depuis plusieurs années et leur potentiel écologique les promet à un bel avenir. Mais le PLA est naturellement un mauvais conducteur de chaleur, et c'est pour améliorer cette caractéristique que NEC y a intégré des fibres de carbone.

La société continuera d'étudier les propriétés des bioplastiques jusqu'en mars 2009 puis lancera une production de masse pour en faire des coques pour produits électroniques.
Complément d'information
  • NEC : avancées sur les coques en bioplastique
    Remplacer le pétrole servant à fabriquer le plastique des coques de produits électroniques par des composés issus des végétaux est une piste suivie par les groupes japonais. NEC annonce avoir amélioré son procédé.
  • [Japon] NEC  et les coques de mobiles en bioplastique
    Dans un souci écologique, NEC et le société Unitika ont formé un partenariat pour développer des coques de mobiles en bioplastique, pour remplacer les dérivés du pétrole massivement utilisés actuellement.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]