Nématode, un ver qui vous veut du bien

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Internet Actu
worms

David Aitel, fondateur de l'entreprise Immunity, vient de développer par le biais de sa société un ver informatique chargé de sécuriser les ordinateurs.

David Aitel, fondateur de l'entreprise Immunity, vient de développer par le biais de sa société un ver informatique chargé de sécuriser les ordinateurs.

Worms

Ver, cette seule évocation glace le sang des administrateurs réseau de tous pays et suffit à provoquer la panique au sein des services informatiques. Et bien, les choses pourraient changer.

L'apparition du premier ver remonte à 1988 avec le ver Morris du nom de son créateur.

Ce programme nocif et autonome se propage  alors d'ordinateur en ordinateur en utilisant les réseaux, détruisant tout sur son passage.

Depuis son apparition, une obsession taraude les chercheurs : utiliser les particularités intrinsèques de la bestiole pour, cette fois-ci, soigner nos braves petites machines.

Ainsi, de tels vers " patcheurs " seraient programmés pour envahir les ordinateurs, en exploitant les mêmes failles que leur alter ego " maléfique " en charge de délivrer des malwares.
A l'instar d'une rustine, leur but serait de réparer les failles et rendre l'ordinateur hermétique aux futures attaques du même genre.

L'idée n'est donc pas de première fraîcheur mais, jusqu'à présent, le caractère incontrôlable des vers et l'altération induite du comportement de l'ordinateur cantonnaient ce projet au rang de fantasme.

Aujourd'hui, David Aitel affirme s'être affranchi de tous ces problèmes techniques en programmant des vers appelés des nématodes, qui ne visitent que les machines ou ils possèdent une autorisation d'accès.
Pour se faire, Aitel préconise l'utilisation d'un serveur central, comme par exemple le serveur DNS, auxquel est adjoint un logiciel approprié. La permission de déploiement du ver sur une machine identifiée par son adresse IP est alors laissée à la charge du serveur interrogé par le nématode.

Pour permettre aux programmeurs, sans expérience dans le domaine, de mettre au point leur propre ver ( tout le monde n'est pas un hacker dans l'âme ), Aitel propose un langage propriétaire du nom de NIL ( Nematode Intermediate Language ) dont la vente est prévue d'ici 4 ans.


Pour la petite histoire, biologiquement parlant, le nématode est un vers de petite taille, présent dans le sol, et qui vit en parasite de l'homme et des mammifères.

Reste à voir si le nématode a un avenir devant lui, l'idée étant tout de même séduisante !

Complément d'information
  • Les enfants du Nil
    En matière de jeu vidéo votre serviteur bien qu' appréciant les FPS ( HL² - DOOM 3 ) et les RPG ( Divine Divinity - Neverwinter Nights ) se tourne plus volontiers vers la gestion de civilisation comme Pharaon - ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #87364
L'idée est tres loin d'etre seduisante, qui a envie qu'un programme gere tout seul les patch.
On sait tous, le caractére dangereux d'une tel chose, un programme reste un programme, il n'est ni a l'abri de bug, ni de faille.
Je vois d'ici, les futur virus, qui utiliserai une faille de se ver, pour ateindre nos ordinateur.
Le #87409
Hello
Je trouve cela une bonne initiative car les risques de problm sont qd mm bcp moindre que le nombre de machines qui seront ameliorees et securisees en contre partie
Dreamer
Le #87461
C'est une très bonne idée. On exploite l'arme de ceux qui attaquent nos ordis pour mieux nous défendre comme ça.
Bye
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]