Interface neurones / puce en silicone

Le par  |  6 commentaire(s) Source : VNUnet
Neuropuce

Des chercheurs européens ont réussi à faire interagir des neurones issus de mammifères avec des composants électroniques, le tout étant intégré dans une puce de silicone.

Des chercheurs européens ont réussi à faire interagir des neurones issus de mammifères avec des composants électroniques, le tout étant intégré dans une puce de silicone.

NeuropuceL'idée d'une telle combinaison trotte dans la tête des chercheurs depuis bien longtemps mais ils l'envisagent sérieusement depuis 1997, année de création des premières neuropuces. Toutefois, la dernière prouesse en date réalisée par une équipe de chercheurs européens, constitue à leurs dires, une avancée cruciale pour les technologies qui associent des circuits en silicone avec le système nerveux d'un mammifère.

Dans le cadre du projet NACHIP développé sous l'égide de la commission européenne et avec l'aide du fondeur allemand Infineon ( une filiale de Siemens ), 16 384 transistors ainsi que des centaines de condensateurs ont été placés dans une puce de 1 mm2 à laquelle des neurones de mammifères ont été adjoints par la suite. Ces derniers ont pu être fixés sur la puce grâce à des protéines spécifiques du cerveau du mammifère concerné.

NeuropuceOutre leur rôle de fixation, les protéines font office de vecteur de communication entre les composants électroniques et biologiques. De la sorte, les signaux électriques des neurones sont enregistrés par les transistors et les neurones sont stimulés via les condensateurs.

Problème toutefois, la méthode de stimulation des neurones a causé quelques soucis aboutissant à leur détérioration. Un problème qui vient se greffer à celui concernant une communication avec les neurones par l'intermédiaire de gènes, ce qui constitue le prochain défi pour nos chercheurs.

Il n'en demeure pas moins que l'enthousiasme soulevé par une telle réalisation est à la hauteur des espérances placées dans le projet et ouvre la voie à des horizons sans limite : industrie pharmaceutique pour des tests sur les neurones, prothèses neuronales pour le traitement de désordres neurologiques, création d'ordinateurs organiques qui utilisent des neurones dans leur CPU, ...

A plus ou moins long terme, les contours de l'organisme cybernétique se dessinent.

Bill gates cyborg

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #96748
oula un bilou borg
: Utilisez windows. Toute resistance serait futille
Le #96756
Bienvenu dans l'ère "terminator"...
Le #96767
Ah enfin, je vais pouvoir travailler en pensée uniquement ...

db
Le #96774
comme quoi on a pas tout perdu a s allier aux wraith
Thon_qui_cri_d'amour Hors ligne Héroïque 839 points
Le #96780
L'étude d'un système dont les comportements et les changements synaptiques ont déjà été élucidés permet de mettre en corrélation les processus moléculaires, biochimiques, cellulaires et de les relier éventuellement au comportement.
Thon_qui_cri_d'amour Hors ligne Héroïque 839 points
Le #96794
Eh ben ça alors, si les puces se mettent au silicone. (elle se prennent pour Pamella peut être)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]