New Horizons : étudier Pluton avec un processeur de PlayStation

Le par  |  7 commentaire(s) Source : ExtremeTech
new_horizons_0

New Horizons vient d'atteindre une nouvelle étape dans son programme d'exploration : la mise en route d'un décompte de six mois après quoi la NASA ne la dirigera en fonction d'une position radio, mais en fonction de sa position par rapport à pluton.

New Horizons est la première sonde humaine à visiter la planète la plus distante du soleil, mais elle reste encore loin du parcours effectué par Voyager 1 qui se situe désormais dans l'espace interstellaire.

New Horizons Et le plus étonnant dans la mission New Horizons se situe dans le fait que l'ensemble de la sonde mise sur un processeur Mongoose-V dérivé du MIPS R3000, qui a animé la première génération de PlayStation de Sony.

Le MIPS R3000 en lui même est un processeur 32 bits disposant de sa propre unité de calcul en virgule flottante avec un jeu d'instructions restreint. La variante Mongoose-V est une version durcie pour résister aux radiations de l'espace, il fonctionne également moins vite puisque cadencé à 12 MHz alors que le processeur de la PlayStation 1 opérait à 33 MHz.

New Horizons embarque deux processeurs Mongooze V, le MIPS R3000 second servant de processeur de secours, le fonctionnement simultané n'est pas possible. La mission de longue durée de la sonde imposait ainsi un système très peu énergivore et des composants particulièrement résistants.

D'ici le mois de mai, New Horizons devrait être suffisamment proche de Pluton pour la photographier avec plus de précision que le télescope spatial Hubble, on devrait ainsi enfin obtenir les images les plus détaillées de la planète. Après cela, la sonde observera les différentes lunes de Pluton : Charon, Hydra, Nix, Kerberos et Styx.

Une fois le système de pluton étudié, la sonde partira vers la ceinture de Kuiper à la recherche d'un autre corps céleste à étudier, il s'agira d'un astéroïde.

Système Pluton 

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1830659
Pas étonnant Ce sont des processeurs durcis, capables de supporter les rigueurs du vide spatial et les UV du Soleil. Un Core I7 dans l'espace grillerait en moins de deux.
Dans les années 90, quand les astronautes ont mis à jour Hubble... ils ont installé du 486 en lieu et place du 386, alors que tout le monde tournait sur un Pentium. Même chose en 97 avec Pathfinder, qui tournait avec un processeur Intel conçu 20 ans avant (un Intel de 1977 !).

Voilà le genre de processeur qui équipe les sondes spatiales... Puissance de calcul ridicule, prix astronomique (sans mauvais jeu de mots), mais ça ne plante pas dans l'espace Exemple : http://no-referer.de/http://www.tinyurl.com/lmkkm7m
Le #1830667
Questions :

- Où as-tu lu que c'était des processeurs durcis ?
- Enfermé dans le satellite, les UV ne peuvent pas atteindre le CPU. Et Même le Die est encapsulé donc l'histoire des UV n'a pas bcp de sens

Tu peux m'expliquer stp ?


Le #1830668
Ulysse2K a écrit :

Questions :

- Où as-tu lu que c'était des processeurs durcis ?
- Enfermé dans le satellite, les UV ne peuvent pas atteindre le CPU. Et Même le Die est encapsulé donc l'histoire des UV n'a pas bcp de sens

Tu peux m'expliquer stp ?


Moi je comprends rien
Le #1830670
Les refroidissements actifs n ont aucun effet dans l espace car pas d air a ventiler. Les seules solutions sont le refroidissement a eau qui coûte cher ou mettre un processeur à refroidissement passif. Et comme tout le monde sait l énergie est précieuse dans l espace

Un processeur de PS1 remplis parfaitement cette tache
Le #1830683
Ulysse2K a écrit :

Questions :

- Où as-tu lu que c'était des processeurs durcis ?
- Enfermé dans le satellite, les UV ne peuvent pas atteindre le CPU. Et Même le Die est encapsulé donc l'histoire des UV n'a pas bcp de sens

Tu peux m'expliquer stp ?


Tous les composants utilisés dans les applications spatiales sont durcis, c'est à dire qu'ils doivent supporter des rayonnements électromagnétiques de hautes énergies (bien plus que les UV) par ordre d'énergie croissante :
rayons X
rayons gamma
rayons cosmiques

Il me semble que c'est ce qui abimera les humains lors d'un voyage vers mars si on ne prend pas certaines précautions ...




Le #1830686
poulpor a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Questions :

- Où as-tu lu que c'était des processeurs durcis ?
- Enfermé dans le satellite, les UV ne peuvent pas atteindre le CPU. Et Même le Die est encapsulé donc l'histoire des UV n'a pas bcp de sens

Tu peux m'expliquer stp ?


Tous les composants utilisés dans les applications spatiales sont durcis, c'est à dire qu'ils doivent supporter des rayonnements électromagnétiques de hautes énergies (bien plus que les UV) par ordre d'énergie croissante :
rayons X
rayons gamma
rayons cosmiques

Il me semble que c'est ce qui abimera les humains lors d'un voyage vers mars si on ne prend pas certaines précautions ...




Ha ben voilà c'est déjà plus clair. Mais franchement je ne comprenais pas le rapport avec les UV (qui eux ne peuvent atteindre la surface d'un die).
Le #1830733
Gh0sTr4iId3r a écrit :

Les refroidissements actifs n ont aucun effet dans l espace car pas d air a ventiler. Les seules solutions sont le refroidissement a eau qui coûte cher ou mettre un processeur à refroidissement passif. Et comme tout le monde sait l énergie est précieuse dans l espace

Un processeur de PS1 remplis parfaitement cette tache


Mmmh, en même temps, la température dans l'espace est de quelques degrés Kelvin au dessus du zéro absolu (de mémoire, si ça se trouve c'est quelques dixièmes de degrés Kelvin), c'est encore mieux qu'un bain d'azote liquide pour refroidir un CPU
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]