Andy Rubin : le Nexus One était un trop gros morceau

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Associated Press
Google Nexus S 01

Après l'annonce du Nexus S, Andy Rubin revient sur le lancement du Nexus One en début d'année et les enseignements à en tirer.

Google Nexus S 01Le nouveau superphone de Google, le Nexus S, développé en collaboration avec Samsung, est tout juste annoncé, avec à son bord Android Gingerbread, comme le Nexus One était le premier début 2010 à utiliser Android Eclair.

C'est donc l'occasion pour Andy Rubin, à la tête du développement d' Android, de revenir sur le succès mitigé du Nexus One, qui inaugurait un modèle de distribution direct via le Web, court-circuitant en partie les opérateurs mobiles, et d'en tirer les enseignements qui s'imposent.

Ce dernier a reconnu des erreurs de jugement de la part de Google en pensant que les consommateurs achèteraient le terminal sur le Net comme ils le font pour d'autres produits électroniques.


Apprendre des erreurs du Nexus One
Or intégrer les offres de forfaits des opérateurs au portail s'est révélé beaucoup plus compliqué que prévu et Google a finalement préféré se concentrer sur la prochaine version de la plate-forme mobile, abandonnant la distribution en ligne du Nexus One.

Pour autant, le géant de la recherche n'abandonne pas l'idée de distribuer le Nexus S nu et sous contrat via le Web...mais tout en assurant aussi une distribution en magasin avec des revendeurs comme Best Buy ou Carephone Warehouse capables d'y associer les forfaits mobiles nécessaires pour la version nue.

Le Nexus arrive dans un nouveau contexte. Google a fini de jouer avec les mots et a pris conscience de l'importance du réseau de distribution et Android est maintenant bien implanté dans le paysage mobile, son succès international étant prédit par tous les analystes.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #722291
Amener un nouveau système de distribution n'est jamais chose simple.

Google aurait du prévoir que peu de personnes sont enthousiasmée a l'idée de débourser 600€ d'un coup en e-commerce.

Surtout en europe !
Le #722481
Oui, d'autant plus qu'en Amérique du Nord, il y a des chances que ce soit juste 600 $
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]