Le créateur de No More Heroes veut penser au "moyen public"

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Games Industry
goichi-suda

Au vu des chiffres de ventes des jeux dits gamers et ceux destinés au grand public sur Wii, on peut se dire qu'il existe deux mondes sur cette console. Goichi Suda, derrière No More Heroes, aimerait en rajouter un troisième, qui engloberait le "moyen public".

goichi-sudaLa crise économique secoue le Japon depuis quelques temps, et les charts software reflètent on ne peut mieux cet état de fait. Les nippons achètent moins de jeux, pourtant, il serait possible de revigorer le marché, tout simplement en pensant aux joueurs qui ne se placent ni dans la catégorie hardcore, ni dans la catégorie casual. C'est ce que Goichi Suda, de Grasshopper Manufacture, a fait savoir lors de la Nordic Game Conference cette année.

"Et bien, il y a beaucoup de core gamers, et pas mal de joueurs occasionnels jouent sur des plates-formes telles que la DS - mais il n'y a rien entre les deux. Je pense qu'il va être très important pour les jeux d'être créés pour ce moyen public, et que ça aidera le marché à retrouver les bons rails."


Une opération séduction à prévoir
Il serait en tout cas plutôt difficile pour Grasshopper de réaliser des titres spécialement destinés au groupe de joueurs dont il fait mention. Dans tous les softs qu'ils ont développé, les plus accessibles étant probablement les deux Shining Soul ainsi que Project Zero IV, des jeux conçus conjointement avec d'autres studios toutefois.

Mais voyant ce que Nintendo a réussi à faire avec sa DS et sa Wii, Goichi se dit qu'il faut explorer cette voie, faire jouer des personnes qui n'ont jusqu'à présent pas vraiment été séduites par ce qu'on leur a proposé.

"En fait j'étais ici [ndlr : en Europe] au début de l'année dernière pour la promotion du premier No More Heroes, et j'ai réalisé que le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne étaient les marchés matures, alors que l'Italie et l'Espagne sont encore en croissance. Il y a encore de nouveaux joueurs là-bas et ils veulent en savoir plus, alors il y a de bonnes opportunités. Au Japon il y a encore des core gamers, mais depuis que Nintendo a sorti la Wii et la DS, beaucoup de gens qui n'avaient jamais joué auparavant le font désormais. Ces personnes qui jouent à des types de jeux différents sont de plus en plus présentes, ce qui est une bonne chose pour le marché japonais."

En même temps, Grasshopper n'a pas (encore) touché aux machines HD de cette génération, celles qui demandent un investissement financier encore plus lourd que sur Wii et DS. Et quand on voit le peu de succès qu'a remporté No More Heroes, on se dit qu'il serait encore plus difficile d'essuyer un flop sur PS3 ou Xbox 360. Mais les prochains jeux de la société s'inscriront peut-être dans les déclarations que Goichi Suda vient de faire. Nous attendons de voir ce qu'il en sera.

Complément d'information
  • No More Heroes 2 : Suda 51 veut que la Wii conserve l'exclu
    Le premier No More Heroes a beau être sorti sur PS3 et Xbox 360, Goichi Suda ne souhaite pas que le second volet suive cette voie. Mais comme il le dit lui-même, ce n'est pas à lui que reviendra cette décision.
  • No More Heroes : Suda 51 ouvert à d'autres consoles
    Sorti l'année dernière sur Wii, No More Heroes a été particulièrement apprécié par les joueurs. Alors que sa suite est attendue pour 2010, des questions sont toujours en suspens quant à l'hypothétique adaptation de la licence sur ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]