Nokia : 550 employés remerciés sur fond de brevet logiciel

Le par  |  6 commentaire(s)
Nokia logo

Nous en parlions au mois de novembre dernier, Nokia, le fabricant finlandais leader dans la téléphonie mobile, était alors traîné en justice par le constructeur américain Qualcomm, dans une habituelle - aux Etats-Unis.

Nokia logoNous en parlions au mois de novembre dernier, Nokia, le fabricant finlandais leader dans la téléphonie mobile, était alors traîné en justice par le constructeur américain Qualcomm, dans une habituelle - aux Etats-Unis... - querelle à propos des brevets technologiques.

Qualcomm logoLes 11 brevets objets de la discorde concernaient le standard CDMA  ( Code Division Multiple Access ), une technologie de codage utilisée dans le domaine de la téléphonie mobile, en particulier aux Etats-Unis.

Qualcomm exigeait pour sa part une compensation financière et l'arrêt de la commercialisation des appareils aux Etats-Unis. Nokia trouvait de son côté cela injuste, étant donné qu'il avait toujours participé activement au développement de cette technologie. Aucun accord n'a été trouvé depuis.


La moitié des employés sur le sellette
Aucun accord n'ayant pu être trouvé avec Qualcomm, Nokia a donc décidé d'abandonner la technologie CDMA. Cette décision en entraîne malheureusement une autre.

L'information a été publiée dans le journal San Diego Union Tribune et nous est parvenue via l'AFP ( Agence France Presse ). Nokia a ainsi annoncé vouloir licencier la moitié des employés de son usine de San Diego, ville située en Californie, soit 550 personnes.

Mercredi, Keith Nowak, un porte-parole de Nokia en Californie, indiquait ainsi : " Tout le monde saura à quoi s'en tenir d'ici à la fin du mois ( ndlr : août ), l'opération de licenciement sera complète dans six ou sept mois."
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #123839
Nokia, disconnecting people !
Le #123840
Après le salarié "kleenex" le salarié "otage"
Le #123842
Otage autant de nokia de de Qualcomm, car sans cette querelle, pas de fermeture.
Mais nokia se sert surement de cette menace pour inciter l'état américain à prendre parti : si la justice décide de punir nokia pour le bénéfice d'une entreprise privée américaine, ça sera quand même l'économie Américaine qui sera touchée par la fermeture de ce site.
Ca motivera au moins le gouverneur de californie, ce bon vieux Arnold, à en parler avec son copain George Walker.
Le #123850
will be back !! Désolé :-(
Le #123857
D'un autre côté, s'ils doivent payer 100 ? de plus pour un bidule auquel ils participent pour le développement, normal que ça passe moyen moyen... Evidemment, ce sont jamais les gros qui paient.
Le #123872
mururoa 10/08/2006 à 16h15
Nokia, disconnecting people !

phebus 10/08/2006 à 16h15
Après le salarié "kleenex" le salarié "otage"


C'est trés trés bien résumé !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]