Départ du responsable de la branche MeeGo Devices de Nokia

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Engadget
MeeGo logo

Autre responsable finlandais quittant le navire Nokia : Ari Jaaksi, responsable de la branche des terminaux MeeGo de Nokia, a cédé sa place à Alberto Torres, membre du conseil d'administration de Nokia.

MeeGo logoC'est encore une tête qui tombe du côté de la direction du fabricant finlandais Nokia, depuis que le groupe a changé de CEO avec l'arrivée de Stephen Elop, qui remplace Olli-Pekka Kallasvuo pour relancer la machine Nokia dans le domaine des smartphones.

Mais le départ du président finlandais a entraîné celui de plusieurs membres influents de la société, à commencer par Anssi Vanjoki, responsable des solutions mobiles, qui briguait la succession d' Olli-Pekka Kallasvuo.

Le conseil d'administration en a décidé autrement et c'est le Canadien qui a été désigné. Prenant acte de cette forme de désaveu, Vanjoki quittera la société dans quelques mois. Un autre Finlandais, Jorma Ollila, président du comité de direction et ancien CEO de Nokia, a annoncé qu'il quittera ses fonctions en 2012.


Encore un Finlandais qui part

Mais l'écrémage des têtes finlandaises ne semble pas être encore terminé au sein de l'équipe dirigeante de Nokia. Ari Jaaksi, responsable de la branche des produits MeeGo, a confirmé à un journal finlandais qu'il venait de quitter ses fonctions.

Cet événement n'est pas lié à l'existence de problèmes associés à la plate-forme mobile qui doit équiper les smartphones haut de gamme du fabricant mais serait plutôt une conséquence du départ d' Olli-Pekka Kallasvuo. C'est Alberto Torres, membre du conseil d'administration de Nokia, qui prend la relève.

Le départ de Jaaksi ne devrait pas affecter le lancement d'un premier terminal par Nokia avant la fin de l'année 2010 tandis qu' Engadget souligne que la plate-forme devrait connaître une évolution significative d'ici la fin de l'année.

Cette annonce est peut-être liée au fait qu'Eldar Murtazin, de Mobile-Review, qui est une fois de plus en possession d'un prototype ( le  futur Nokia N9 ) a suggéré que si le hardware était presque parfait, la partie software restait perfectible.

On se souvient que Murtazin avait provoqué l'ire de Nokia en donnant ses premières impressions - mitigées -  la veille de l'annonce du smartphone Nokia N8, provoquant un reflux du cours en Bourse et conduisant le fabricant à lui réclamer les prototypes qu'il aurait en sa possession.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]