Nokia : la restructuration devrait coûter 10 000 emplois

Le par  |  1 commentaire(s)
Nokia Salo usine logo pro

Nokia fournit de nouveaux détails sur l'avancée de sa restructuration et annonce de nouvelles coupes. 10 000 emplois devraient être impactés d'ici fin 2013.

Le fabricant finlandais poursuit sa mutation démarrée avec l'adoption d'une stratégie Windows Phone en 2011 en partenariat avec Microsoft. Pour regagner en compétitivité, l'entreprise stoppe ses activités non stratégiques et cherche à réduire ses coûts par diverses réorganisations.

Mais parce que cette nouvelle direction ne produit pas encore de résultats probants et que la concurrence reste très rude, le train des mesures de restructuration ne ralentit pas. La société annonce une recomposition de l'équipe de direction et le départ de plusieurs figures marquantes de Nokia ces dernières années, comme Mary McDowell, qui était responsable des mobiles traditionnels de Nokia ( dont la gamme Asha est le point émergent ) ou Niklas Savander, qui jouait un rôle de superviseur de l'action de Nokia sur les marchés internationaux.

Avec la nouvelle équipe, Stephen Elop, CEO de Nokia, cherche toujours à réduire les coûts de la branche Terminaux et Services, en passant par des licenciements et une réorganisation de l'activité des sites de production.

Nokia Salo usine logo proCela signifie l'arrêt du financement de certains projets de R&D, conduisant à la fermeture des sites d'UIm (Allemagne) et de Burnaby (Canada), la fin de l'activité de production du site de Salo (Finlande), la R&D y restant maintenue, et diverses mesures de réduction de voilure pour les activités non stratégiques.

Ces différentes mesures auront un gros impact sur l'effectif du fabricant puisqu'elles devraient conduire à la destruction de 10 000 emplois d'ici fin 2013. Nokia reste attaché au développement de la gamme de smartphones Lumia sous Windows Phone avec l'intégration de nouvelles technologies et des acquisitions, comme celle du spécialiste du traitement de l'image Scalado, annoncée ce jour.

Le fabricant compte aussi se renforcer dans les services géolocalisés pour jouer un rôle de facteur différenciant tandis que ses propres technologies de cartographie seront proposées à divers secteurs industriels en vue de générer de nouveaux revenus.

Les mobiles classiques ( sous interface Series 40 et Series 30 ) sont toujours au programme avec la mise en avant de technologies spécifiques, comme la réduction de consommation data par compression des pages Web, présente avec son navigateur Nokia Browser.

Et déjà, Nokia prévoit que la forte concurrence sur les smartphones va affecter ses résultats plus durement que prévu et que sa branche Terminaux et Services devrait encore connaître peu d'améliorations au troisième trimestre. Toujours pas de quoi rassurer les marchés.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #971901
Il couleront tant qu'ils refuseront Android. Dommage pour eux.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]