Résultats financiers : coup de froid pour Nokia

Le par  |  0 commentaire(s)
Nokia N97 logo pro

Le géant finlandais avait revu à la baisse ses prévisions de résultats pour le dernier trimestre 2008. La fin d'année a été difficile, avec un chiffre d'affaires en baisse de presque 20% et des ventes de terminaux en recul de 15%.

Logo NokiaLe dernier trimestre 2008 est morose pour Nokia mais ce n'est pas une surprise. La société avait émis des réserves sur l'évolution pour la fin 2008 et l'année 2009 au cours du mois de novembre 2008. Pour le dernier trimestre de l'année, Nokia annonce des ventes globales de 12,7 milliards d'euros ( - 19% par rapport à l'an dernier ).

Toutes les divisions du géant finlandais ont souffert, hormis celle des services qui progresse de 37%. Du côté des terminaux, Nokia enregistre une baisse d'activité de 27%, à 8,1 milliards d'euros pour 113,1 millions de terminaux écoulés ( -15% par rapport à l'an dernier ).

Sur les 305 millions de combinés vendus dans le monde au dernier trimestre, sa part de marché dans ce volume tombe à 37%, alors qu'elle était de 40% fin 2007 et de 38% au trimestre précédent. Sur l'ensemble de l'année, Nokia estime disposer d'une part de marché moyenne de 39%, ce qui le laisse largement en tête des fabricants de téléphones portables.


Nokia : prévisions toujours plus pessimistes
A l'inverse de certains de ses concurrents, Nokia parvient à maintenir ses marges, et donc sa rentabilité. Le prix moyen de ses terminaux ( ASP ) passe à 71 €, contre 72  € au trimestre précédent, et sa marge opérationnelle perd moins de 3 points, à 33,8%.

Olli Pekka-Kallasvuo, patron de Nokia, dresse pourtant un portrait sombre des derniers mois :

" ces dernières semaines, l'environnement macroéconomique s'est rapidement détérioré, avec une confiance des consommateurs encore plus faible, une volatilité des devises sans précédent et un accès au crédit toujours plus difficile perturbant le marché des communications mobiles. Nous sommes en train de prendre des mesures pour réduire nos coûts globaux afin de maintenir notre rentabilité. "

Pour autant, Nokia va maintenir une partie de ses investissements, notamment dans les services mobiles, un secteur prioritaire pour le groupe, qui doit soutenir ses ventes de terminaux mobiles. Pour 2009, le premier trimestre sera plus faible qu'habituellement, la crise amplifiant la baisse saisonnière.

Le fabricant s'attend désormais à une baisse de 10% des ventes mondiales de téléphones en 2009 ( alors qu'il prévoyait 5% de baisse précédemment ), avec un effet plus marqué au cours du premier semestre, mais il devrait parvenir à maintenir sa part de marché.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]