Nokia, Samsung et Panasonic attaqués pour violation de brevet sur le Bluetooth

Le par  |  0 commentaire(s)

L'institut de recherche Washington Research Foundation attaque en justice les fabricants de mobiles Nokia, Samsung et Panasonic pour avoir produit, utilisé importé aux Etats-Unis et vendus des appareils contenant des puces Bluetooth de la société britannique CSR, sans acquérir les licences correspondantes, violant ainsi au moins 963 brevets.

L'institut de recherche Washington Research Foundation attaque en justice les fabricants de mobiles Nokia, Samsung et Panasonic pour avoir produit, utilisé importé aux Etats-Unis et vendus des appareils contenant des puces Bluetooth de la société britannique CSR, sans acquérir les licences correspondantes, violant ainsi au moins 963 brevets.

L'institut de recherche a écarté de la plainte Broadcom, qui a obtenu la licence pour une utilisation sur le territoire américain en 1999.

Aucun des trois fabricants ne s'est encore exprimé sur le sujet.
La technologie Bluetooth a été développée dans les années 90 chez Ericsson, qui en a abandonné les droits pour créer un marché du raccordement sans fil.
Au mois de novembre 2006, le groupe de promotion du Bluetooth a annoncé avoir atteint la barre du milliard de produits Bluetooth vendus.


  • Reuters
  • Complément d'information

    Vos commentaires

    Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
    Suivre les commentaires
    Poster un commentaire
    Anonyme
    :) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
    :andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]