Brevets : Nokia s'attaque à HTC, RIM et Viewsonic

Le par  |  0 commentaire(s)
Logo Nokia

Nokia porte plainte aux Etats-Unis et en Allemagne contre les fabricants HTC, RIM et Viewsonic, accusés d'enfreindre ses brevets.

Le fabricant Nokia s'est toujours montré attentif à la défense de sa propriété intellectuelle et il n'hésite pas à la défendre. Dans un nouveau cycle de plaintes, il choisit de s'attaquer aux fabricants HTC, RIM et Viewsonic qu'il accuse d'exploiter sans autorisation ses brevets.

Le groupe finlandais a déposé une requête contre HTC auprès de l'ITC ( International Trade Commission ) aux Etats-Unis et déposé des plaintes contre HTC et Viewsonic auprès d'une cour du Delaware (réputée avoir tendance à favoriser les détenteurs de propriété intellectuelle ), contre HTC et RIM auprès de la cour de Düsseldorf, et enfin contre les trois sociétés auprès des cours de Mannheim et Munich, engageant dans les différentes affaires pas moins de 45 brevets.

Logo NokiaCeux-ci concernent de nombreux aspects mobiles, des schémas d'antenne à la gestion de la consommation d'énergie en passant par l'interface ou le chiffrement des données. Nokia affirme que ces innovations sont des éléments différenciants pour les produits Nokia et justifie son action par la défense de ses intérêts.


Intimider pour forcer un accord
Les plaintes entre fabricants ne manquent pas dans l'industrie mobile et celles-ci s'attaquent à RIM, en difficulté et qui mise beaucoup sur BlackBerry 10, à HTC, qui connaît une phase de ralentissement de son activité sous la pression de Samsung et d'Apple et qui se serait bien passé de cette nouvelle épreuve, et du discret mais efficace Viewsonic qui a des prétentions dans les tablettes comme les smartphones ( sous Android ).

L'initiative intervient quelques jours après la présentation de résultats financiers trimestriels mitigés, ce qui n'est pas sans rappeler l'offensive de Nokia menée en 2009 contre Apple quelques jours là aussi après l'annonce d'un bilan financier en demi-teinte.

C'est donc parti pour de longs mois d'argumentation contradictoire à moins que les différentes sociétés ne trouvent un terrain d'entente avant l'échéance des procès. C'est généralement le but premier de ces manoeuvres d'intimidation.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]