Nouvelle pièce d'une livre sterling : la pièce la plus sécurisée au monde

Le par  |  6 commentaire(s) Source : The Verge
nouvelle pièce 1 livre sterling

Le Royaume-Uni s'apprête à mettre en circulation une nouvelle pièce d'une livre sterling, déjà présentée comme la pièce de monnaie la plus sécurisée au monde.

Elle attend encore une approbation du gouvernement, et pourtant, la nouvelle pièce d'une livre sterling, qui présente 12 facettes a tout pour séduire puisqu'elle serait la pièce la plus difficile à falsifier au monde.

La Royal Mint, une société gouvernementale chargée de frapper les pièces britanniques a indiqué que la pièce présentant deux métaux différents est la première à intégrer iSIS, une technologie présentée l'année dernière et qui propose trois couches de sécurité.

La sécurité mise en avant reste pourtant assez vague même si la Royal Mint indique qu' iSIS embarque des technologies similaires aux billets de banque. Le système permettrait une détection automatique de l'authenticité des pièces grâce à des éléments visibles, cachés et interne à la pièce.

La société indique ainsi que les distributeurs automatiques seraient alors capables de déterminer l'authenticité d'une pièce autrement que par l'analyse de son poids, sa forme et sa taille.

Il n'y avait pas eu de pièce à 12 facettes mise en circulation au Royaume-Uni depuis 1971. Il semblerait également que la pièce actuelle d'une livre sterling soit très simple à dupliquer et à contrefaire, si bien que le trésor public estime que 3 % des pièces d'une livre en circulation sur le territoire seraient des contrefaçons. La nouvelle pièce présentée ne devrait pas atteindre les portes-monnaies des Britanniques avant 2017, le temps d'éprouver le système de sécurité intégré et d'envisager un renouvèlement des équipements acceptant, ou distribuant de la monnaie.

  

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1690052
Les pièces en or ou en argent étaient infalsifiables puisque leurs valeurs intrinsèques étaient leurs valeurs faciales (avec quelques bémols). Donc si le prix du nickel ou du cuivre continu à monter, les pièces deviendront infalsifiables toutes seules.
Le #1690122
"autrement que par l'analyse de son poids, sa forme et sa taille"
On utilise aussi la mesure de l'impedance electrique.
Le #1690222
Entre la technologie qu'ils y mettent et l'inflation permanente, le coût de production finira bien par dépasser la valeur de la pièce...
Le #1690662
On en est encore avec des pièces en 2014.... pffff...
Le #1690772
Les pièces en or sont parfaitement falsifiables. Quant à revenir à la monnaie métallique (en gros à l'âge de pierre, mais pour un linuxien, n'est ce pas un terrain habituel), c'est d'une connerie sans nom...
Le #1691042
oldjohn a écrit :

Les pièces en or sont parfaitement falsifiables. Quant à revenir à la monnaie métallique (en gros à l'âge de pierre, mais pour un linuxien, n'est ce pas un terrain habituel), c'est d'une connerie sans nom...


Hm, oui et non: oui c'est (très) falsifiable, oui c'est moyennâgeux. Mais ça a le mérite d'avoir une valeur intrinsèque, contrairement aux billets qui sortent par magie des distributeurs des banques qui produisent de l'argent en accordant des crédits sur des fonds qu'elles n'ont pas.
Bien entendu, l'idéal serait de tout avoir en bitcoins car pas de falsification ni de planche à billets, mais ceux à qui profite le crime (les banques et les Etats) s'y opposent farouchement...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]