NSA : huit groupes américains demandent un meilleur encadrement des pratiques

Le par  |  5 commentaire(s) Source : AFP
NSA

Des entreprises high-tech et web américaines prennent les devants pour demander une réforme des pratiques de surveillance de la NSA, afin d'essayer de restaurer une confiance écornée auprès de leurs clients.

Les révélations issues des documents d'Edward Snowden sur les pratiques de la NSA suggèrent que l'encadrement des pratiques de surveillance des communications menée par l'agence de renseignement a été débordé, avec des accès aux serveurs des grands groupes américains sans leur consentement, à côté des demandes officielles.

Ce genre d'affirmation est de nature à rompre la confiance entre ces entreprises et leurs clients alors qu'il s'agit d'un rouage essentiel d'une bonne partie des services proposés. Déjà, les observateurs commencent à estimer le manque à gagner que les révélations de Snowden vont créer et il s'annonce plutôt lourd, d'autant plus que cela peut servir de prétexte sur certains marchés pour affaiblir les groupes américains au profit d'acteurs locaux, en Chine notamment.

Les entreprises américaines ont bien senti le danger venir et ont commencé à prendre des mesures pour renforcer leur sécurité et, pour certaines, à donner aux gouvernements étrangers de vérifier le code source de certaines de leurs activités.

Il n'y a pas si longtemps, c'était l'équipementier chinois Huawei qui proposait cette éventualité au gouvernement américain pour témoigner de sa bonne foi et écarter les accusations qui en faisaient un relais des services de renseignement chinois par des failles de sécurité négligemment laissées ouvertes.

NSA Le fait est que ce sont maintenant les entreprises US qui sont dans la position des acteurs soupçonnés d'aider ou de laisser faire la NSA. L'heure est donc à l'offensive pour donner une image de volonté forte contre les écoutes sauvages de l'agence gouvernementale.

Huit groupes américains, parmi lesquels on trouve AOL, Apple, Facebook, Google, LinkedIn, Microsoft, Yahoo! ou Twitter, appellent donc officiellement le gouvernement américain à prendre des mesures pour assurer une réforme des pratiques de surveillance.

Ils demandent notamment la mise en place d'un cadre plus strict, transparent et pouvant faire l'objet d'une surveillance indépendante. En principe, il existe déjà des commissions censées encadrer les activités de surveillance et les documents d'Edward Snowden montrent que cela n'a pas empêché les débordements.

Et s'il est pratique de tout mettre sur le dos des services de renseignement américains, il n'est pas sûr que les gouvernments et les clients étrangers soient totalement dupes du fait que les groupes américains seraient blancs comme neige.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1586872
Dès que ça touche au nerf de la guerre CAD au pognon ,ils se bougent autrement ils en auraient rien à foutre.
N'oubliez pas au milieu de ces rodomontades que le patriot act :agent:est toujours d'actualité et le reste c'est du vent
Le #1586972
..//... L'heure est donc à l'offensive pour donner une image de volonté forte contre les écoutes sauvages de l'agence gouvernementale.//..//..

l'heure c'est l'heure....

avant l'heure...c'est pas l'heure..!!

après l'heure...... c'est plus l'heure... et quoiqu'ils fassent ils perdront...
Le #1587232
De l'open source les gars, de l'open source je vous dis!!
Le #1587252


S’il n’y a pas de fatalité technique à la goinfrerie actuelle d’informations personnelles, à l’utilisation de vrais noms plus ou moins imposée, géolocalisation à tout va et aux grandes déclarations allant avec("la vie privée c'est terminée les cocos" etc).

Il y a par contre besoin d’un nouveau rôle, d’une « sphère privée »/compte pour les données clés, et séparation des rôles. Et clairement aucune loi uniquement « défensive sur l’existant » ne fonctionnera à ce sujet.
http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/

Mais après c’est sur, il y a aussi le dogme « tout gratuit, tout pub », et le renversement complet allant avec : les clients c'est les annonceurs, les cervelles ciblées et profilées en détail, le produit.
Et tout cela en utilisation parfaitement "normale et commerciale" bien évidemment.
Le #1592682
"pour certaines, à donner aux gouvernements étrangers de vérifier le code source de certaines de leurs activités."

Moi qui croyait bêtement leurs dires, j'étais persuadé que l'obfuscation était LA solution universelle, et qu'il suffisait de dire aux moutons/clients : "on vous-cache-tout-on-vous-dit-rien mais ayez confiannnnnnnnnnnce....

Tiens, tiens, ça marcherait pas alors ce système ???

Finalement ils changent d'avis : publier le code source ça rend les softs plus sûr ??? Bizarre bizarre, je crois que c'était une pratique de virus communiste...

Bon d'ici qu'ils publient leur code pour que TOUT le monde puisse le vérifier et pas juste le président de la république (qui n'en a d'ailleurs rien à branler, vu que pour lui c'est du charabia...)....


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]