Nucléaire : un nouveau concept d'usine flottante résistante aux Tsunami

Le par  |  16 commentaire(s) Source : The Verge
MIT centrale nucléaire flottante

Depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima, les ingénieurs du monde entier envisagent de nouvelles solutions pour éviter les incidents similaires. Et c'est un nouveau projet de centrale flottante qui fait à nouveau son apparition.

Si pour beaucoup, la catastrophe nucléaire de l'usine Japonaise de Fukushima s'est présentée comme l'élément déclencheur d'une prise de conscience concernant l'urgence d'opter pour des productions d'énergie plus propres, certains se confrontent à la réalité immédiate du rendement trop faible des solutions solaires ou éoliennes actuelles et comptent bien continuer de miser sur le nucléaire.

centrale nucléaire océan MIT D'après des ingénieurs du MIT, la conception d'usines nucléaires flottantes serait un bon compromis entre production d'énergie, rendement et sécurité. L'idée principale étant d'utiliser les avantages de l'océan pour rendre la centrale plus efficace, mais aussi plus sure.

Jacopo Buongiorno, professeur de sciences nucléaire a ainsi présenté un concept de centrale située flottante qui serait positionnée à environ 10 kilomètres des côtes. A cette distance, tout risque d'exposition aux tsunamis est écarté.

Mais l'Océan sera également mis à profit pour permettre de sécuriser la plateforme. L'eau, disponible en grande quantité, permettrait un refroidissement plus poussé de la centrale, et l'Océan lui-même serait ainsi considéré comme une vaste piscine de refroidissement pour les barres de combustible. Les risques de fusion seraient ainsi quasiment éliminés.

La centrale serait positionnée sur une plateforme similaire à celle des stations pétrolières offshores. Le coeur de la centrale serait situé sous la surface de l'eau et un système de sécurité permettrait de refroidir l'ensemble automatiquement en cas de besoin.

Le MIT n'indique cependant pas quel impact ce type de station pourrait avoir sur l'environnement marin alentour.

Il y a quelques mois, la Russie indiquait elle même travailler sur un projet de centrale nucléaire flottante ayant pour vocation de se situer à proximité des terres pour proposer une alimentation électrique sur demande plutôt que de se présenter comme une source fixe d'électricité.

Pour le MIT, la solution proposée se veut intéressante sur plusieurs aspects, puisqu'elle se voudrait également moins chère à développer qu'une centrale standard. Reste à savoir si l'opinion publique est prête à voir s'installer des centrales de ce type directement dans l'océan.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1720322
Et si Megashark attaque ?
Le #1720342
Et quid du démontage après 30 ans ?
Le #1720362
Mais au secours !
Il faudra un paquet de générations pour effacer ces âneries.

"l'Océan sera également mis à profit pour permettre de sécuriser la plateforme"
L'océan est un milieu très imprévisible. Une vague célérate et bye bye. Non mais franchement faut arrêter là. Hey les ingénieurs, allez prendre l'air. C'est bon pour votre cerveau et pour notre santé.
Le #1720402
Ils vont nous iradier toute la planète...
Le #1720442
bstn35 a écrit :

Et quid du démontage après 30 ans ?


Démontage? pourquoi faire? Allez hop, au fond....
Le #1720542
mart666>>>t'inquiète, c'est déjà presque fait sans leur nouvelles conneries....

zorglub123>>>absolument !!!! the sink concept, cher à notre industrie nucléaire...
Le #1720782
SI ont faisaient pédaler tous les chômeurs et RMIste de France, on pourrais en stopper des centrale nucléaire ...


Le #1720852
paralax a écrit :

Mais au secours !
Il faudra un paquet de générations pour effacer ces âneries.

"l'Océan sera également mis à profit pour permettre de sécuriser la plateforme"
L'océan est un milieu très imprévisible. Une vague célérate et bye bye. Non mais franchement faut arrêter là. Hey les ingénieurs, allez prendre l'air. C'est bon pour votre cerveau et pour notre santé.


Les plateforme petroliere resiste au vague celerate, tu crois que ça sera pas pris en compte.
Le #1721082
Eildosa a écrit :

paralax a écrit :

Mais au secours !
Il faudra un paquet de générations pour effacer ces âneries.

"l'Océan sera également mis à profit pour permettre de sécuriser la plateforme"
L'océan est un milieu très imprévisible. Une vague célérate et bye bye. Non mais franchement faut arrêter là. Hey les ingénieurs, allez prendre l'air. C'est bon pour votre cerveau et pour notre santé.


Les plateforme petroliere resiste au vague celerate, tu crois que ça sera pas pris en compte.


Tu as raison, c'est vrai que jusqu'ici on n'a jamais eu de soucis avec les vagues.
C'est vrai que jusqu'à présent aucune plate-forme pétrolière n'a jamais eu aucun soucis.
C'est vrai que jusqu'ici en matière de sécurité l'être humain est une espèce très prudente et infiniment soucisues de son environnement et de son avenir.

Je ne parle même pas du monde de bisounours dans lequel nous vivons, dépourvu de toute menace car c'est bien connu l'être humain est doux, sensible et très gentil.
Nan mais réveil là ! Ouvre les yeux un peu ! Ce type d'installation est une aberration en terme de risques. On nous parle de sécurité, moi je ne vois qu'un monstre flottant. Un de plus. C'est vrai je suis con, on n'est plus à ça prêt.



Le #1721132
bstn35 a écrit :

Et quid du démontage après 30 ans ?


On la coule et on oublie...
...


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]