Barack Obama pris pour cible par l'armée électronique syrienne

Le par  |  0 commentaire(s)
obama

Les comptes Twitter et Facebook de Barack Obama ont été la cible d'un piratage. Les comptes n'ont pas été piratés mais des liens ont été compromis pour rediriger vers une vidéo intitulée la " Syrie face au terrorisme ". L'armée électronique syrienne revendique également la compromission de comptes Gmail.

L'Armée électronique syrienne a encore frappé. Lundi, des liens sur les pages Facebook et Twitter de Barack Obama ont été détournés dans le but de rediriger les internautes vers une vidéo du nom de " Syria Facing Terrorism ".

Hébergée sur YouTube, cette vidéo a été supprimée par la plateforme de vidéos en ligne : " cette vidéo a été supprimée car elle ne respecte pas les règles de YouTube concernant les contenus choquants et dégradants. "

SEACe ne sont pas les comptes eux-mêmes qui ont été piratés mais le compte d'un service de raccourcissement d'URL - ShortSwitch.com - utilisé pour partager des liens et géré par Organizing For Action. OFA s'occupe notamment de la gestion du site Web du président des USA (barackobama.com), sa page Facebook et son compte Twitter (@barackobama).

Mouvement pro-Bachar Al-Assad, la Syrian Electronic Army revendique également l'accès à des comptes emails du comité de campagne de Barack Obama. Aux dires de la SEA, cela montre les " capacités terroristes " de Barack Obama.

Une capture d'écran de la SEA indique que des membres de l'OFA ont recours à des comptes Gmail via Google Apps for Business. Pour Symantec, la SEA a probablement utilisé une attaque de phishing dans le but de rediriger vers de fausses pages de connexion à Google Apps. Le cas échéant, la validation en deux étapes aurait permis de limiter les dégâts.

L'armée virtuelle de la SEA a déjà fait parler d'elle à plusieurs reprises en détournant les comptes de divers médias. Elle avait par exemple détourné le compte Twitter de l'Associated Press afin de publier un message selon lequel la Maison Blanche avait été frappée par deux explosions et au cours desquelles Barack Obama avait été blessé.

Cette fausse information avait été démentie rapidement. Toutefois, cela avait suffi pour qu'un vent de panique s'empare de la Bourse de New York.

Complément d'information
  • Barack Obama choisit Facebook pour discuter
    Tout récent candidat déclaré à un second mandat en 2012, Barack Obama va répondre à des questions d'internautes via le réseau social Facebook et une diffusion vidéo en live streaming.
  • Obama met en garde contre Facebook et autres
    Pour Barack Obama, si un jeune d'aujourd'hui veut un jour occuper son poste de président des USA, il doit apprendre à se méfier de Facebook ou plus exactement du contenu qu'il met en ligne sur des sites communautaires.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]