Oculus : les câbles sont malheureusement là pour durer dans les casques VR

Le par  |  3 commentaire(s) Source : TechCrunch
Oculus Rift - vignette

Les casques de réalité virtuelle commencent à arriver sur le marché mais en dehors des versions simplifiées pour les smartphones qui peuvent s'en passer, les câbles sont amenés à être encore longtemps présents pour les casques VR de salon.

Oculus Rift - 9Plusieurs modèles de casques de réalité virtuelle ont fait leur apparition en 2015 mais ils consistent essentiellement en versions pour appareils mobiles, ces derniers apportant souvent les capteurs, la puissance de calcul et même l'affichage.

Et s'ils peuvent globalement se passer de câbles, les casques VR de salon, aux fonctionnalités avancées et destinés aux PC ou consoles, devraient conserver encore quelque temps leur lien filaire. C'est la prédiction réalisée par Palmer Luckey, fondateur de la société Oculus (détenue par Facebook) dont le premier casque VR commercial, l'Oculus Rift, est attendu en 2016.

Alors que les casques VR mobiles comme le Gear VR de Samsung (co-développé avec Oculus) laisse l'utilisateur libre de ses mouvements, des produits plus avancés comme l'Oculus Rift ou le PlayStation VR de Sony restent reliés à des câbles.

Ces derniers peuvent "casser" la sensation d'immersion, d'où des essais de casques VR souvent menés avec quelqu'un pour tenir les câbles et accompagner les mouvements de l'utilisateur pour qu'il puisse se plonger complètement dans la virtualité.

Project MorpheusCette situation étant amenée à durer, Palmer Luckey insiste sur l'importance d'une conception logicielle et matérielle qui tienne compte de ces contraintes si l'on ne veut pas freiner l'adoption de la réalité virtuelle auprès du grand public.

Le danger est que, passé les cinq premières minutes de découverte, l'engouement s'éteigne du fait d'une ergonomie difficile et d'un manque de confort des casques VR. La compréhension de ces difficultés est loin d'être anecdotique car elle peut conditionner toute l'expérience utilisateur autour de la réalité virtuelle.

De fait, faut-il privilégier une expérience de réalité virtuelle en toute liberté ou vaut-il mieux se tourner vers une solution aux déplacements plus limités, avec par exemple l'utilisateur installé dans un siège et dont les mouvements sont limités à ceux de la tête, ce qui permettrait de rendre beaucoup plus discrets les câbles encore indispensables ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1866106
"Cette situation étant amenée à durer" : mais on ne sait pas pourquoi !!!
Le #1866108
La réalité augmentée reste bien plus intéressante en terme d’interopérabilité.

La Réalité Virtuelle sera en revanche (avec câble) un futur module de jeux et de sources imaginaires géniale !

The Futur is now !
Le #1866126
Le truc est de faire oublier les câbles comme avoir la machine sur soi (pc portable dans le sac à dos). Bien sûr le poids est très gênant, surtout à la longue. Il faudrait un portable assez léger et puissant pour se faire oublier.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]