Office et brevet logiciel : Microsoft perd

Le par  |  13 commentaire(s)
microsoft 1

Sur le front des affaires judiciaires dont est coutumière la firme de Redmond, une énième histoire de brevet vient de refaire surface et sanctionne le leader mondial du logiciel au sujet de sa suite bureautique maison, Office.

Microsoft 1Sur le front des affaires judiciaires dont est coutumière la firme de Redmond, une énième histoire de brevet vient de refaire surface et sanctionne le leader mondial du logiciel au sujet de sa suite bureautique maison, Office.

L'appel perdu par Microsoft devant une cour fédérale de Washington représente l'ultime étape d'une poursuite judiciaire engagée à son encontre dont nous vous faisions l'écho avec un premier jugement rendu l'année dernière.


Rappel des faits
Carlos Armando Amado, devenu ingénieur, a mis au point en 1990 du temps où il était étudiant à l'université de Stanford, une technologie permettant une interaction entre deux produits phares de Microsoft, en l'occurrence le système de gestion de base de données MS Access et le tableur Excel et ce via une feuille de calcul unique. En 1992, il avait tenté de vendre le fruit de son labeur à Microsoft mais en vain tant la société s'était montrée peu intéressée.

Problème, en 1995, le géant américain implémentait une solution étrangement similaire au sein de sa suite bureautique. Revendiquant l'antériorité de son brevet qu'il avait reçu en 1994, Amado avait porté plainte contre Microsoft ( bien plus tard évidemment ).

Reconnu dans son bon droit par un juge californien en juin 2005, Amado s'était vu attribué la somme de 6,1 millions de dollars à titre de dommages mais les deux parties impliquées avaient fait appel de cette décision ( Amado ne souhaitant ni plus ni moins que 500 millions de dollars ).


Culpabilité de Microsoft reconnue
La semaine dernière, la cour d'appel des USA de Washington a confirmé le verdict initial en rejetant les deux procédures. Si cette cour a estimé que ce n'était pas à elle de fixer le montant exact des dommages et intérêts supplémentaires mais à une juridiction inférieure, selon le cabinet d'avocats qui a représenté Amado, Microsoft s'expose désormais au risque de devoir payer la somme de 65 millions de dollars pour avoir continué à utiliser indûment la technologie incriminée pendant un certain laps de temps.

Il est à noter que depuis le procès de l'année dernière, Microsoft avait tout de même modifié Office en conséquence.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #114638
Message à Carlos Armando Amado :
fais gaffe, crosoft risque de dire que les dernières failles découvertes viennent de l' idée qu'ils t'ont dérobée!
Le #114650
Et Microsoft dans une affaire de plagiat, quoi de nouveau a part ça, Windows lui même a été crée a partir de MS-DOS a la base qui est un programme volé pour une somme d'argent désuette, Bill Gates a acheté les droits pour le DOS pour une somme dérisoire et là il fait des milliards avec, c'est incroyable comment Microsoft est voleur, surtout le prix de Windows, qui ici a 400$ a donner a Microsoft pour un XP légal mais bourré de problèmes, ne me parlez pas de XP Familial, pour moi ça devrait même pas exister, trop de problèmes, pas de domaine, pas de sécurité avancée...
Le #114666
@Dodge34 : Tu dis n'importes quoi. Bill a acheté legament le QDOS, bien que celui ci soit une implementation illegal du cp/m en version 16 bits.

Pour le reste aucun système n'est parfait à sa sortie, c'est pour ca qu'il y a toujours des patchs et des correctifs, windows n'échappes pas à la règle. Enfin, que repproche tu à la familiale, moi je trouve qu'elle coute moins cher et c'est trés bien.

Tu traites Bill de voleur, il le mérites sans doute, mais emploie au moins des arguments crédibles...
Le #114699
encore une histoire de gros sous.

Si c'etait OOo qui avait utilisé son truc pour les AccessLike et le ExcellLike (je sais pas si ils existent) , il ne se serait rien passé
Le #114706
Que le gars gueule parce que Microsoft lui a piqué sa techno, ok, mais de là à réclamer 500 millions de dollars, faut p't'être pas abuser non plus ...
Le #114723
@ folk : lis au moins, tu éviteras de dire des âneries !

Carols Armando Amado avait proposé sa technique à MS qui l'avait refusé en 1992 ! Donc il dépose un brevet en 1994.
Mais Oh miracle, cette technique apparaît dans le PackOffice en 1995.
Donc, Oui MS à bien utilisé cette technique en connaissance de cause sans rémunérer l'auteur.
Donc ta remarque avec OOo ne rime à rien !
Le #114724
Ben faut voir, ça a rapporté combien à microsoft d'avoir cette technologie '
Est ce qu'office se serait aussi bien vendu sans '
Si il touche 13 % de ce qu'il demande ça sera déja bien pour lui.
Le #114726
Faut voir rien du tout, le principe est condamnable de toute facon et Gates est une ordure sur ce point.
Le #114730
Même s'ils utilisaient une techno, elle n'était aps forcément copiée, ou alors peut être sciemment par MS. Une entreprise comme MS c'est des milliers de personnes, qui communiquent souvent mal. Penser que pour économiser quelques sous, MS se serait risquer au plagiat, je n'y croit pas trop trop.

Par contre, j'espère que le p'tit gars va gagner son procès (MS n'avait qu'à lui faire confiance), mais pour 500 millions, il ne faut pas rêver non plus...
Le #114732
Et vive les bisounours !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]