L'open source, moteur d'évolution de l'industrie du logiciel

Le par  |  10 commentaire(s)
Bertrand-Diard

Une tribune libre de Bertrand Diard, co-fondateur et PDG de Talend, éditeur français de logiciels open source dans le domaine de la gestion des données.

Il est intéressant de comparer la croissance et l'impact sur les 100 dernières années de l'objet le plus symbolique du 20e siècle - l'automobile - avec l'évolution actuelle de l'industrie du logiciel. Produit de 1908 à 1927 par Ford Motor Company, l'entreprise créée par Henry Ford, le Modèle T est considéré comme la première automobile abordable. Cette voiture était extrêmement populaire, malgré le fait que les consommateurs n'avaient finalement que peu de choix en matière d'options. Elle était livrée avec un seul type de moteur et un nombre limité de styles de carrosserie. Et la fameuse règle de Ford : « N'importe quelle couleur pourvu qu'elle soit noire » a été mise en place en 1914 pour limiter les choix de couleur à un seul. A l'époque, on payait la voiture comptant et on obtenait ce pour quoi on avait payé. Point.
 
Le développement de la technologie automobile a ensuite été rapide, du fait notamment de l'apparition de centaines de petits fabricants qui luttaient pour attirer l'attention des consommateurs mondiaux. C'était le début d'une révolution industrielle et internationale, ainsi que d'une bataille entre fabricants automobiles pour la domination du marché qui dure encore aujourd'hui. Conséquence de cette concurrence accrue et de l'appétence de plus en plus forte des consommateurs en faveur de l'innovation, les acheteurs de voiture ont désormais le choix parmi un nombre quasi-infini de marques, de modèles et de tarifs, pour trouver la voiture correspondant à leur besoin spécifique.
 
La trajectoire ascendante de l'automobile n'est pas très différente de ce que nous avons vécu et vivons encore dans l'industrie du logiciel. Jusqu'aux années 1960, les ordinateurs - des mainframes énormes et très coûteux - étaient généralement loués (en leasing) plutôt qu'achetés. Le code source des logiciels était habituellement fourni et les clients qui achetaient du matériel hardware aussi coûteux ne payaient pas en plus pour les logiciels. Mais, à l'instar de l'industrie automobile, l'industrie du logiciel s'est développée grâce à des visionnaires comme Henry Ford, qui travaillaient sur des prototypes dans leur garage.
 
Regardez le chemin parcouru depuis les 50 dernières années. Aujourd'hui, vous pouvez choisir entre des logiciels propriétaires et des logiciels open source. Vous pouvez déployer des logiciels libres, des logiciels sous contrat de souscription annuelle, etc. La manière de consommer des logiciels a évolué. Vous pouvez choisir d'installer le logiciel sur vos serveurs, de le déployer dans le Cloud ou de l'utiliser via un modèle SaaS (Software as a Service). Au final, l'acheteur de logiciel bénéficie de combinaisons plus nombreuses et l'open source est l'un des moteurs de cette transformation.
 
Bertrand-DiardJ'ai toujours dit que les logiciels open source allaient révolutionner l'industrie du logiciel, et en effet, l'adoption de l'open source s'est développée de manière exponentielle dans les dernières années. Pourquoi ? Avant l'open source, vous n'aviez pas d'autre choix que d'acheter des licences de logiciels propriétaires. Comme avec le Modèle T de Ford, le client n'avait que peu d'options. Avec sa flexibilité accrue et l'innovation qui le caractérisent, l'open source a en fait suscité l'évolution des modes d'adoption et d'achat de logiciels par les individus et les entreprises, en fournissant plus d'options.
 
L'un des mythes généralement associé aux logiciels open source consiste à affirmer que les départements informatiques l'adoptent car ils sont gratuits. Comme vous le savez certainement, les logiciels open source sont en effet moins coûteux que les logiciels propriétaires. Mais la vraie raison pour laquelle les entreprises optent pour l'open source va peut être vous surprendre. Oui, les tarifs sont clairement un facteur important, mais ils ne représentent pas le principal avantage dont vous pouvez bénéficier. Même si le caractère économique est sans aucun doute un facteur déterminant - surtout dans un contexte économique difficile comme aujourd'hui - la principale raison pour laquelle les entreprises choisissent l'open source réside dans sa flexibilité - et sa fiabilité - permettant de répondre à l'ensemble de leurs besoins. Les départements informatiques apprécient de plus en plus le fait qu'ils peuvent adopter des technologies open source en suivant leur propre rythme et leurs propres modalités, et en les intégrant facilement dans leurs environnements critiques. Ils peuvent personnaliser le logiciel et choisir un modèle tarifaire beaucoup plus souple que celui proposé par les acteurs propriétaires.
 
Pour toutes ces raisons, la plupart des discussions tournant autour des logiciels open source d'entreprise sont centrées sur leur potentiel, avec des projections optimistes pour l'année suivante, les cinq prochaines années, etc. De telles prévisions négligent une réalité simple : l'open source est déjà bien établi dans l'entreprise. Selon une récente étude de Gartner, plus de la moitié des entreprises interrogées ont adopté des solutions open source dans le cadre de leur stratégie informatique.
 
L'open source marque l'un des développements culturels les plus significatifs dans le secteur de l'informatique depuis 20 ans, voire plus, et a démontré que des individus, collaborant via Internet, peuvent créer des produits rivalisant et dépassant même parfois ceux des plus grandes corporations. Il a également montré dans quelle mesure des entreprises peuvent devenir plus innovantes et plus agiles tout en maîtrisant mieux leurs coûts, en tirant parti des travaux de la communauté. Si vous êtes un partisan de l'open source, cette situation doit vous enthousiasmer. Ce modèle continue de prendre de l'importance et devient une des fondations de l'informatique intelligente, favorisant l'intégration des environnements d'entreprise, des smartphones et même… oui, de la voiture garée devant votre maison.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #914131
Jolie desinformation, M. Diard.

Open Source n'est pas Free Software (Logiciel Libre). La vraie philosophie du logiciel libre est le partage du logiciel, l'ouverture du source, la libre utilisation et la "contamination" via une licence de type GPL. L'open source est deja beaucoup moins "ouverte", sans aucun aspect contaminant, et se permet bien souvent de prendre des portions de logiciels libres en oubliant la licence au passage... On l'a encore vu avec les box internet de nos F.A.I. par exemple, qui utilisaient du vrai Logiciel Libre, et refusait le partage des sources et des modifications. Une bonne jurisprudence a heureusement remis les choses en place...

Je me permettrais egalement de vous rappeler qu'OpenOffice, Firefox, Thunderbird, Gimp, Inkscape, VLC, et bien d'autres encore, sont des Free Software, et non de l'open source industriel.

Enfin, si le succes des Logiciels Libres ou open source est une realite en entreprise et chez le particulier, votre metaphore automobile souffre egalement de nombreux points discutables, a commencer par le moteur : il est toujours impossible, en 2012, de rentrer dans une grande enseigne et d'en sortir avec un PC sans OS proprietaire - et je ne parle pas des logiciels minables et inutiles qu'on vous colle a cote, et que le client paie de force. Pire : le moteur fournit est de plus en plus depasse par tous ses concurrents - alors pourquoi l'impose t'on ?

Donc non M. Diard : il ne suffit pas d'avoir la diversite : si toutes les solutions qu'on vous met sous le nez sont bridees, vous n'avez toujours qu'un semblant de choix !

Je peux parfaitement comprendre que l'industrie a laquelle vous appartenez prefere l'open source au logiciel libre, mais ayez au moins la politesse de respecter ce qui vous a permis de faire votre fond de commerce, et de ne pas induire le grand public en erreur.

Merci a vous.
Le #914141
"il est toujours impossible, en 2012, de rentrer dans une grande enseigne et d'en sortir avec un PC sans OS proprietaire"
Les premiers eepc étaient livrés sous linux, mais les clients voulaient les avoir sous windows, ils en ont donc sortie sous windows qui ce sont vendu bien plus que celui sous linux.
La raison est uniquement pécuniaire, les grandes enseignent mettent en rayon ce qui ce vend le mieux.

patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #914151
@Remic: en même temps ils ont été formattés depuis le berceau à l'utilisation de Windows et compagnie (cf les partenariat MS avec +/- toutes les universités et grandes écoles, l'éducation nationale, etc)
Le #914221
@Patheticcokroach
+1 Tout est là ! Et les utilisateurs ont horreur de changer leurs petites habitudes ou de passer un peu de temps à découvrir les alternatives s'ils ne sont pas obligés ou contraints.
Le #914241
@patheticcockroach & @Ulysse2K :
Votre panel d'utilisateur se limite soit à des jeunes, soit à des personnes ayant déjà eu des expériences avec l'informatique. Je préfère personnellement ma bonne vieille Ubuntu, mais force a été de constater que la majeures parties des membres de ma famille à qui j'ai fait découvrir l'informatique, dont l'age dépasse largement les 50 ans et qui n'avait jamais utilisés de PC avant mon intervention, n'ont véritablement pas aimé les OS Linux, alors que Windows 7 (pour ne pas le nommer) leur a paru, je cite, "extrêmement plus simple et convivial à utiliser".

Moralité, la philosophie même de l'open source (ou le Free Software) n’intéresse que très peu, voire pas du tout les consommateurs, puisqu'ils s'attendent à avoir quelques choses qui marchent à l'achat et sur lequel les paramétrages à effectuer sont quasi inexistant (et il suffit de poser quelques questions aux consommateurs présents dans les boutiques spécialisés pour s'en rendre compte).

Ce constat me déprime, mais arrêter de cracher sur M$ et son emprise sur le marché. Certes il y a une grande partie de vente forcée effectuée aujourd'hui avec les produits achetés, mais la majeure partie des consommateurs sont "contents" d'avoir accès à ces systèmes et leurs facilités d'accès.
Bien évidement mon discours ne s'applique qu'au PC portable ou fixe, dans l'environnement serveur (que je côtoie quotidiennement) la mentalité est largement ... différente ;-)
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #914271
Linux comme Windows marche à l'achat sans rien avoir à paramétrer, si on n'est pas pinailleur (NB: quand on est heureux de garder tous les junkware installés en standard sur un Windows préinstallé, on est par définition pas pinailleur). La difficulté sous Linux n'est pas son manque d'ergonomie (un Unity non tweaké est aussi pourri qu'un Windows 7 non tweaké ) mais son manque de support par les constructeurs et les vendeurs de logiciels.
Pour quelqu'un non power-user qui découvre l'informatique là-maintenant, en dehors du manque de logiciels sous Linux (ceci incluant les difficultés pour installer Flash et Java - qui ne sont pas architecturales mais plutôt dues au fait que les éditeurs s'en fichent), il n'y a pas vraiment de raison de préférer l'un ou l'autre, en dehors d'un goût personnel. Gmail, Youtuve, aMSN et compagnie, ça marche très bien sous Linux aussi. Après peut-être que les membres de ta famille à qui tu as fait essayer préfèrent juste Windows par hasard... peut-être aussi qu'ils étaient biaisés par leurs "connaissances" antérieures (pubs MS, ouïe-dire, etc). La prochaine fois essaye de présenter Linux comme Windows et inversement, pour voir.
Le #914491
Je suis d'accord : l'open source est facteur de progrès, bien plus que les éditeurs de logiciels propriétaires qui passent maintenant plus de temps à se battre à coups de brevets qu'à innover.

A propos, j'ai prêté un vieux portable en dépannage à une personne (~ 70 ans) qui avait le sien en réparation. Test du XP la veille du prêt : écran bleu à l'activation du Wifi, damned.
Pas de problème avec la Mandriva en dual boot sur cet ordi. J'ai donc créé un compte non privilégié, et roulez.
Bilan à la fin : en utilisation basique (mails, Internet) la personne était totalement satisfaite.
Comme quoi un Linux, si on n'a pas d'idées préconçues, ça marche parfaitement bien.
Le #914501
@XREvo
C'est bien vrai
@patheticcockroach
C'est pas faux non plus. Meme quelqu'un, qui n'a jamais toucher a un PC de ca vie, a probablement entendu le mot "Windows" un jour, et aussi "Linux"
Et probablement avec tous les ragots qu'on peut dire sur ces deux systèmes.

@Hansi
T'as raison de faire la différence entre Open Source, et Free Software.
Mais c'est pas franchement le débat.
Le débat c'est que ce type raconte de la merde. Est-ce que l'open source a changer la donne? oui
Mais en ce qui concerne le choix, et la diversité fonctionnel des logiciels. Et bien le logiciel propriétaire n'a pas franchement attendu la concurrence "open source" pour s'auto-concurrencer. Donc non on ne doit pas cette diversité exostive de logiciel a l'open source.

Par contre on doit a l'open source : l’amélioration de la qualité des code sources. Je m'explique. Quand on débute, on va voir comment font les autres. C'est là que l'open source a fait très fort avec l'aide d'internet, puisqu'en favorisant ce partage de source, ça facilite l’éducation des programmeurs.

Le deuxième apport c'est qu'une grande partie des logiciels sont gratuit, et ca ben ca aide l'utilisateur lambda qui a un budget plutôt serré.
Le #914591
@Jarode

Justement c'est toi qui n'a rien compris au débat. Le but du logiciel libre et de l'open source n'est aucunement la gratuité des logiciel. ça ce n'est qu'une conséquence de ce type de licence.

L'intérêt du logiciel libre est de pouvoir accéder au code de pouvoir le modifier sans avoir à réinventer sans cesse la roue avec le risque qu'on vous poursuive pour violation de brevet. Le logiciel libre est basé sur le partage de l'effort ce qui représente une économie d'échelle.

Là où l'open source ne rends pas les mêmes services. C'est au niveau du partage de l'effort, et aussi que le code appartient à une société qui trust les évolutions du logiciel le plus souvent en les bridants pour vendre leur solutions proriétaire en addon.

Dans cet article je dirais que le débat est justement de savoir ce qu'il y a derrière le mot Open source. Car à mon humble les logiciels libres ont bien plus d'influence sur l'industrie du logiciel que les logiciels opensources.

D'ailleurs pour plus de documentation je vous incite à lire "Economie du logiciel libre" de François Elie chez Eyrolles. Il en arrive à des conclusions assez différentes de cet articles quand il s'agit des logiciels open source.
Le #915051
@gandalf79
C'est pas ce que je dis.
Je dis que le débat pas la différence entre "Open Source" et "Free Software" avec la grosse question sous-jacente des licences.

Si tu lis bien mon commentaire précédent, je ne fais référence qu'une fois au fait que la majorité des logiciel open source sont gratuit. Mais tous le reste ne prends aucunement en compte le facteur économique.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]