OpenOffice change de licence

Le par  |  7 commentaire(s)
Openoffice.org logo

Sun a supprimé une licence entraînant de fait une modification de la licence du code de la suite bureautique OpenOffice.

Sun a supprimé une licence entraînant de fait une modification de la licence du code de la suite bureautique OpenOffice.


Openoffice org logoLe monde opensource et les logiciels libres sont régis par différent types de licence, comme la très connue GPL (General Public License).

La suite bureautique OpenOffice n'échappe pas à cette règle, en utilisant en fait deux types de licence, la licence SISSL (Sun Industry Standard Source License) et la GNU Lesser General Public License (LGPL).

Petit problème aujourd'hui, la société Sun vient d'annoncer avoir retiré sa licence SISSL afin de suivre les recommandations de l' Open Source Initiative (OSI), qui est un organisme chargé de l'autorisation des licences open source dont un des buts a été de limiter le nombre de licences utilisables afin de faciliter le choix des développeurs.


Conclusion, OpenOffice ne sera plus proposée que sous la licence LGPL, en fait plus exactement à partir de la version 2.0 beta 2.

Rassurons nous, dans les faits cela ne change rien pour les utilisateurs que nous sommes. Il nous sera toujours possible d'utiliser et de distribuer gratuitement cette suite.
La seule modification concerne les développeurs, qui auront obligation de publier toute modification du code source. A priori rien de très dérangeant puisque c'est déjà une pratique courante.


Consulter le fichier pdf de la licence
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le - Editer #58316
Perso je l'installe sur tout les PC de nos clients, et ils sont heureux de l'avoir
Le #58317
Ils gardent la licence la plus "libre"... c'est une bonne chose
Le #58319
En voyant le titre de la news, j'ai eu 1 peu peur, j'me suis dit "Merde, ils vont quand même pas le rendre non-libre !!!"
Heureusement, il n'en est rien, oufff
Le #58320
C'est une très bonne chose.
Le but a terme est de réduire le nombre de licences libres à 4 ou 5 pour que tout le monde s'y retrouve.

de nombreuses critiques au niveau du nombre de licences libre avaient déjà été formulées, et relayées ici.

Intel a également procédé à un changement de licence de ses outils libres en adoptant les licences GPL/LGPL/BSD en lieu et place de ses licences maison.
IBM a fait de même en réduisant de la même manière autour de GPL/LGPL/CPL.
Sun suit également.

On pourra bientôt avoir un bon panel de licences suffisante pour la plus part aux différents besoins des différents projets:
GPL/LGPL/BSD/CPL/(Apache')

Creatives Commons et le domaine public resteront mais sont un peu à part.
Le #58322
@redmail : la LGPL n'est pas la licence la + libre, la plus libre est la GPL, le L initial signifiant Less = moins.
Le #58325
nico-de-nantes

Oui. Le 'L' est un jeu de mot entre Less Library et Link

En fait la contrainte de redistribution est 'moins'(less) forte qu'en GPL, car les programmes qui sont Liés (Linked) dynamiquement au code ne sont pas concernés par la redistribution et que c'est le cas de toutes les Bibliothèques (Library)

En réalité c'est une contraite obligée pour éviter que les prgrammes libres (GPL) ne contaminent l'ensemble des licence (reproche adressé par Bill gâtes; qui ignorait la licence LGPL)

En particulier, la licence LGPL permet d'iinstaller sur un système Linux des programmes issus de n'importe quelle licence (BSD, par ex.). Sans cette licence, l'ensemble des programmes installés sur un système sous licence GPL (Linux) devraient être sous licence GPL... ce qui est vraiment un problème.

Pour OpenOffice. Il me semble que le choix est judicieux étant donné que de nombreuses entreprises voudront développer des applications autours de OpenOffice sans en redistribuer le code (ce qui est un choix de développement).
Ca reste également une obligation étant donné que OpenOffice peut utiliser de nombreux outils non GPL : Java; .NET...

En réalité, et légalement l'introduction d'un programme sur Windows entièrement GPL est interdite. Il faut une couche LGPL (typiquement une bibliothèque telle que gtk...)
C'est la raison pour laquelle aucun outil de KDE n'a été porté sur Windows jusqu'à cette année (passage de qt sous licence LGPL+GPL sous Windows)
Le #58354
@nico-de-nantes

D'accord avec toi, mais ce que je voulais dire que c'est que la licence LGPL et plus "libre" que la licence SISSL.(Je ne fesais pas de comparaison avec la GPL).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]