Des doutes sur le modèle d'OpenOffice.org

Le par  |  31 commentaire(s) Source : The Guardian/OSNews
Openoffice.org logo

Dans un article polémique, mais non dépourvu de pertinence, notre confrère Andrew Brown, du journal anglais The Guardian, se demande comment OpenOffice.

Dans un article polémique, mais non dépourvu de pertinence, notre confrère Andrew Brown, du journal anglais The Guardian, se demande comment OpenOffice.org peut connaître un tel succès alors qu'il recèle autant de bogues…

Openoffice org logoReprenant à son compte, pour mieux la démonter, la célèbre phrase du programmeur émérite Eric Raymond, qui prétend que "plus il y a de paires d'yeux pour scruter un code (source), moins ce dernier sera bogué", Andrew Brown montre que dans le cas de la suite bureautique open-source OpenOffice, cette maxime n'est pas vraiment justifiée. Et que son application forcenée par la communauté open-source ne porte pas complètement ses fruits…

Rappelons qu'OpenOffice.org est une suite bureautique libre —dans le sens où son code-source peut être modifié par toute personne qui a les compétences pour le faire— et gratuite, distribuée sous l'égide de Sun Microsystems, qui lui "prête" le code-source de son logiciel StarOffice, après l'avoir lui-même racheté à l'éditeur allemand StarDivision en 1999. De par ses fonctionnalités et son contenu, elle entre en concurrence frontale avec Microsoft Office, du moins pour les utilisateurs de Windows et MacOSX, car les afficionados de Linux n'ont pas l'embarras du choix, eux. Cela signifie-t-il pour autant qu'ils ont le choix de l'embarras'

Andrew Brown se défend de dénigrer OpenOffice par favoritisme pour un produit concurrent; il explique qu'il a adopté la suite open-source dès l'apparition de ses toutes premières moutures, et ne s'en est jamais départi depuis. Il avoue même que lorsqu'il doit écrire de longs textes, il la préfère à Word.

Tout n'est pas rose, cependant, et en dépit de la mobilisation de plusieurs milliers de programmeurs dévoués, un peu partout dans le monde, ce sont quelque 50.000 bogues qui ont déjà été identifiés (et, la plupart du temps, promptement fixés). Certains journalistes spécialisés ont également noté que la suite OpenSource, dans sa dernière version stable 2.0, est extrêmement lente à démarrer, qu'elle réagit parfois de façon inattendue, qu'elle consomme beaucoup (') plus de ressources que Microsoft Office, et que dans certains cas (ouverture d'une feuille de tableur, par exemple), accéder à un fichier donné peut prendre jusqu'à 100 fois (!) plus longtemps qu'avec l'application Microsoft équivalente. Bien entendu, ces observations sont à prendre avec prudence, car le temps de démarrage d'un logiciel dépend de nombreux paramètres, et sa lenteur est parfois due à d'autres raisons qu'un code défaillant.

Pour autant, lorsque 500 développeurs signent l'accord de licence qui leur permet d'intervenir dans l'écriture ou la correction du code-source d'un produit aussi complexe qu'OpenOffice, et qu'ils référencent 6.000 bogues non résolus, on se demande si les uns ne défont pas parfois ce que les autres ont fait. Et encore, le chiffre de 500 développeurs serait, paraît-il, largement surévalué. La réalité ferait état de 50 personnes, réparties aux quatre coins du monde, peut-être même moins. A comparer aux armadas de Microsoft ou, dans d'autres domaines, de Google…

Il n'empêche qu'OpenOffice est un produit attachant, qui évolue vite, mais il souffre sans doute du fait que quelques acteurs majeurs du monde de l'informatique —les noms de Google, IBM ou Sun viennent à l'esprit— se servent peut-être un peu trop de l'open-source comme d'un rempart bon marché contre la déferlante Microsoft, au risque de scléroser un système qui repose essentiellement, comme son nom l'indique, sur l'ouverture… et la liberté.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #74250
Mais comment Windows peutil connaître un tel succès alors qu'il recèle autant de bogues? '

Comme quoi le succès n'a rien à voir avec les bugs. Ne parlons même pas de ceux de MS-Office
Le #74251
concernant les perfs, j'ai lu une news il y a quelques semaines sur le parametrage a faire pour les ameliorer. 3 frois rien.
Le #74257
3 fois rien à faire pour améliorer, ou 3 fois rien comme amélioration ' Et la news elle est où '
Le #74265
Bah...

Pour ma part je toruve cet article pas trop trop mal fait.

Evidemment qu'un logiciel n'est pas meilleur parce qu'il est open-source, il était juste temps de le rappeller

Pour ma part, je reste sur MS Office pour le moment... OpenOffice n'est pas encore à la hauter, selon moi. Star Office se rapproche dejà un peu plus d'un programme "fini", mais c'est pas encore ça...
Le #74277
Est-ce que tu es le genre de gars à rester aussi sur photoshop parce que « Gimp est pas à la hauteur », sur Illustrator parce que « Inkscape est pas à la hauteur », sur Protools parce que « Ardour est pas à la hauteur », sur MSN parce que « Jabber est pas à la hauteur », et à pirater tous les programmes qui valent 1000? puis en utiliser 5 pourcents '
Le #74278
Même si Office était gratuit, je ne l'utiliserais pas, je trouve aberrant en 2005 d'enregistrer tous ses documents dans un obscur format binaire non documenté. Perennité zéro, interopérabilité zéro. MS Office n'est pas à la hauteur sur ce point. (même si c'est en train de changer)
Le #74293
thepdf, cela serait sympa de nous dire où trouver la new dont tu parles

Le #74294
Je partage le point de vue de ccomb. Je n'ai pas les moyens de me payer Photoshop CS2 ou MS Office dernière mouture, alors je suis enchantée de pouvoir travailler avec The Gimp et OpenOffice 2.0 même si des bogues à corriger existent.
D'ailleurs la version Anglaise en est à la version 2.0.2...Ca avance.
Le #74313
Pourquoi un tel succès ' parce que OpenOffice v2.0 n'a pas autant de bugs qu'on le prétend, parce qu'il n'a pas plus de bugs que le Pack Office, avec en plus des trous de sécurité, et parce qu'il est "gratuit"
Cela fait plusieurs raisons pour l'utiliser
Le #74345
Pour ce qui est de la lenteur, il ne faut pas oublié qu'il est multiplateforme et donc conctrairement a M$ office n'est pas optimisé pour une plateforme afin d'avoir le plus de possibilité d'ouverture et de portage.
Donc pas d'utilisation abusive de commande esclusif a un systéme qui permettrait de gagné du temp au chargement, etc...
De plus il est de notoriété publique que M$ ce garde des accés priviligié a son systéme pour ses application, c'était une partie de la plainte sur l'anti-trust.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]