Opera 9.5 aura une protection anti-malware

Le par  |  5 commentaire(s)
Opera - logo

Le navigateur Web Opera dans sa version 9.5 en cours de finalisation intégrera une protection anti-malware fournie par la société Haute Secure.

Opera   logoLa grande opération communication bat son plein chez Mozilla et sur la Toile, dans la perspective de la sortie d'ici à la fin du mois de Firefox 3. Plus discrètement, l'éditeur Opera Software fait également valoir les atouts en termes de sécurité de son navigateur dont la mouture 9.5 est en préparation, avec une version bêta 2 disponible depuis le mois d'avril et pour laquelle nous avions consacré une actualité.


Sécurité : Opera 9.5 ne sera pas en reste

Le navigateur norvégien propose déjà dans son arsenal sécuritaire une protection anti-fraude (anti-phishing) qui sera améliorée dans la version 9.5, notamment grâce à l'adoption d'une signalétique spécifique propre à la technologie Extended Validation adoptée par certains sites dont PayPal. La couleur verte pour la barre d'adresse signifie par exemple qu'un site est parfaitement légitime. Mais, à l'instar de Firefox 3, Opera 9.5 s'occupera également de la lutte contre les malwares, tout l'objet d'un accord récemment signé avec la société Haute Secure connue pour ses logiciels gratuits dans le domaine, prenant la forme de barre d'outils pour Firefox et Internet Explorer.

Une nouvelle fonctionnalité est ainsi à prévoir et lorsqu'un utilisateur tentera de visiter un site connu pour être l'hôte de malwares ou qui a été détourné afin de délivrer des chevaux de Troie, vers et autres bestioles du même acabit, des messages l'avertiront de la dangerosité de son action. La liste noire desdits sites fournie par Haute Secure délivrera également diverses informations sur les sites incriminés, et s'appuiera sur une vérification... humaine grâce à l'implication d'une communauté. Contrairement à Firefox où la liste noire est générée par Google et fournie par son groupe StopBadware.org, cette liste n'est pas stockée en local, sans que pour autant cela ait un impact sur la bande passante, affirme Opera Software.

Pour briller dans les salons, sachez que ces mécanismes de défense s'inscrivent dans la lutte contre une technique très en vogue chez les cyberscriminels, le drive-by download. Typiquement, il s'agit de télécharger automatiquement un malware à l'insu de l'utilisateur par le biais d'une page Web spécialement conçue ou infectée, en profitant d'une faille dans le navigateur ou le système d'exploitation.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #249161
Salut,
Je ne dirais qu'un mot : "For-mi-da-ble" !
M'enfin Opera étant parfois bloqué par quelques sites contenant du Mal-Standard ou de la Mal-optimisation-pour-IE/Fx (deux maux qui constituent un grand danger pour lui ), si c'est pour lui rajouter des blocages aussi futiles, on est pas sorti de l'O-berge
@+
--
Pierre
Le #249381
Par contre, j'ai l'impression (et je ne suis pas le seul) qu'ils ont précipité la sortie de la prochaine RC alors qu'il reste encore beaucoups de problèmes à corriger avec les dernières weekly dont beaucoups de problèmes de régression.
Le #249791
En fait d'une protection anti-malware trop bien 'waaww la classe', c'est juste une liste noire consultée de plus.
Le #249841
@Wadzar:

"c'est juste une liste noire consultée de plus."


Le principe des listes noires n'est pas en cause... mais encore faudrait-il savoir qui les fabrique, ce qu'elles contiennent et surtout comment ces listes sont élaborées. Google, à priori, utilise des vieux Internet Explorer pas patchés dans des machines virtuelles Windows... on peut alors imaginer qu'il ne dois pas être capable de repérer un site exploitant une faille de Firefox ou Opera, à fortiori sous MacOSX (sauf rarissime faille touchant tous les navigateurs, sous toutes les plateformes...)
Par contre, en utilisant de telles listes, des utilisateurs d'Opera ou de Firefox se verront bloqués en tentant d'accéder à des sites qui fourmillent de vilaines ActiveX pour casser de l'IE6... ridicule, non ?
Opera, via HauteSecure, semble utiliser des sources plus diversifiées, mais aussi du Google... alors je pense que les vérifications humaines vont avoir du taf
Alors la
@+
--
Pierre
Le #250311
ra-mon a écrit : "Par contre, en utilisant de telles listes, des utilisateurs d'Opera ou de Firefox se verront bloqués en tentant d'accéder à des sites qui fourmillent de vilaines ActiveX pour casser de l'IE6... ridicule, non ?"
Non je ne pense pas, un site qui contient des ActiveX dangereux n'est pas un endroit où il fait bon vivre. On peut dès lors le considérer comme site pirate, et en bloquer l'accès. Il n'y a plus rien à en tirer, si ce n'est le goût du risque qu'une autre faille adaptée passe le filtre, le navigateur et l'antivirus.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]