C'est finalement Oracle qui rachète Sun Microsystems

Le par  |  0 commentaire(s)
Oracle HQ logo pro

Ce n'est pas IBM qui s'empare de Sun Microsystems mais bien Oracle, avec une offre à 9,50 dollars par action, soit 7,4 milliards de dollars.

Oracle LogoSurprise : alors que l'on pensait Sun Microsystems et IBM prêts à reprendre les négociations en vue d'une acquisition du premier par le second, c'est finalement Oracle qui s'en empare pour 7,4 milliards de dollars, ou 5,6 milliards de dollars, hors cash et dette, soit 9,50 dollars par action.

Oracle s'intéresse particulièrement à deux technologies de Sun : les plates-formes Java et Solaris. La société utilise déjà largement Java dans sa gamme de middleware Oracle Fusion et compte bien maintenir le développement de ce qui constitue sa plus grosse acquisition logicielle de tous les temps.

La plate-forme Solaris est également largement utilisée en association avec son activité de base de données, sa branche la plus importante. L'acquisition de Sun devrait permettre de contrôler le développement de Solaris de manière à optimiser le couple Solaris / Oracle, même si la société annonce déjà qu'elle continuera de soutenir largement les autres systèmes d'exploitation.

" Oracle et Sun sont des pionniers de l'industrie et de proches partenaires depuis plus de 20 ans. Cette acquisition constitue une évolution naturelle de notre proximité et créer une nouvelle donne sur le marché "

, annonce Scott McNealy, président de Sun. En mettant la main sur Java, Oracle s'offre un accès à des milliards de produits électroniques, à commencer par les téléphones portables, dont la très grande majorité embarque une machine Java.


Sun Microsystems a enfin trouvé un partenaire
Sun_Microsystems_LogoOracle pourra également disposer de toute la branche réseaux et serveurs de Sun, avec son système Solaris et ses serveurs Sparc et x64. C'est un joli coup réussi par la société, dont le nom ne figurait pas forcément parmi les candidats potentiels après le refus d' IBM.

Les yeux se tournaient plutôt du côté des concurrents ( ou futurs concurrents ) directs, comme Cisco Systems ou Hewlett-Packard. Le rapprochement entre Sun et Oracle devrait en outre produire moins de remous du côté de la régulation antitrust, les deux sociétés constituant deux pôles complémentaires.

A l'annonce de l'acquisition, le cours de l'action Sun a fait un bond de plus de 35% tandis que celui d'Oracle glissait de quelques points de pourcentage. L'adossement de Sun à un partenaire est en effet un mouvement attendu et souhaité depuis longtemps, tandis que les investisseurs se demandent si Oracle saura enfin rentabiliser la société.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]