Orange et Bouygues : il n'y aura finalement pas de rapprochement ni de retour à trois opérateurs !

Le par  |  21 commentaire(s)
Orange-logo

Les groupes Orange et Bouygues ne se rapprocheront finalement pas. Les négociations ont achoppé sur la valorisation de Bouygues Telecom et la montée au capital de Martin Bouygues.

Le dépassement de la date-butoir du 31 mars n'était pas forcément un bon signe pour obtenir un accord sur le rapprochement entre les groupes Orange et Bouygues qui aurait signé la fin de l'opérateur Bouygues Telecom, avec des actifs répartis entre Orange, SFR et Free.

La question de la valorisation de Bouygues Telecom, estimée à 10 milliards d'euros par Martin Bouygues mais qu'Orange trouvait surévaluée, mais aussi de la montée au capital d'Orange alors que l'Etat, actionnaire principal de l'opérateur, souhaitait maintenir une présence forte, ont fini par avoir eu raison des trois mois de négociations officielles.

Face à l'intention de Martin Bouygues de prendre 15% du contrôle, l'Etat, détenteur de 23% du capital d'Orange, voulait contenir le nouvel actionnaire à moins de 10%, avant de lâcher un peu de lest et de concéder une montée éventuelle jusqu'à 12%. Cela n'a visiblement pas suffi.

Bouygues-Telecom-nouveau-logo

Dans un bref communiqué, Orange indique que "à l'issue de discussions approfondies, le conseil d'administration d'Orange a constaté qu'un accord en vue d'un rapprochement avec Bouygues Telecom n'a pu être trouvé."

"Il a donc été décidé de mettre un terme aux discussions engagées le 5 janvier dernier entre Orange et Bouygues", indique encore le communiqué, confirmant l'arrêt du processus de rapprochement...et le maintien du marché mobile français à quatre opérateurs.

Au-delà des problématiques propres à la montée au capital d'Orange par Martin Bouygues, qui semblent être le principal point du blocage, un autre élément d'incertitude concernait l'obtention du feu vert de l'Autorité de la Concurrence, qui a agi comme une épée de Damoclès sur le montage complexe mis en place pour partager les actifs de Bouygues Telecom entre les opérateurs restants.

Avec ce nouvel échec, après les tentatives de Patrick Drahi pour récupérer Bouygues Telecom, l'avenir de la filiale de Bouygues n'en restera pas moins difficile dans un marché où il doit jouer en standalone sans pouvoir au moins s'appuyer sur un partenaire, d'autant plus qu'il n'est pas sûr que le groupe Bouygues souhaite encore injecter beaucoup d'argent pour maintenir l'entreprise au niveau de ses concurrents...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1888077
On l'avait bien dit que ce n'était pas encore joué
Le #1888078
du coup, on retombe dans le scénario: forfaits alléchants, débits mensongers et pas de développement des réseaux.......


Le #1888084
Stéphane Richard ne mentait pas en Janvier lorsqu'on lui posait la question de la réussite du mariage: 1 chance sur 2

C'est un bonne nouvelle pour les prix des abonnements

MAIS UNE TRÈS MAUVAISE NOUVELLE POUR LE DÉPLOIEMENT DU TRÈS HAUT DÉBIT

L'année dernière la France était classée 44éme en terme de débits d'accès à Internet (Étude Akamai)

Les bénéfices des FAI ne sont pas suffisamment élevés pour investir suffisamment dans l'infrastructure ET dans le déploiement jusqu'aux abonnés (20 millions de prises pour un coût moyen de 2000€ par prise)

Doit-on créer une taxe pour le déploiement du très haut débit?
Recréer un service publique?
Le #1888086

et le maintien du marché mobile français à quatre opérateurs.



Ouf ...
Le #1888088

Je ne regrette pas d'avoir abonner la Bbox Miami le 25 Mars pour mon appartement
Je savais que ça ne marchera pas le rapprochement
Le #1888104
Synclinal a écrit :

Stéphane Richard ne mentait pas en Janvier lorsqu'on lui posait la question de la réussite du mariage: 1 chance sur 2

C'est un bonne nouvelle pour les prix des abonnements

MAIS UNE TRÈS MAUVAISE NOUVELLE POUR LE DÉPLOIEMENT DU TRÈS HAUT DÉBIT

L'année dernière la France était classée 44éme en terme de débits d'accès à Internet (Étude Akamai)

Les bénéfices des FAI ne sont pas suffisamment élevés pour investir suffisamment dans l'infrastructure ET dans le déploiement jusqu'aux abonnés (20 millions de prises pour un coût moyen de 2000€ par prise)

Doit-on créer une taxe pour le déploiement du très haut débit?
Recréer un service publique?


Très mauvaise nouvelle ? Avec les 5 à 10 milliards économisés pour l'achat de Bouygues, Orange pourrait fibrer des centaines de communes...
Le #1888106
chriscombs a écrit :

Synclinal a écrit :

Stéphane Richard ne mentait pas en Janvier lorsqu'on lui posait la question de la réussite du mariage: 1 chance sur 2

C'est un bonne nouvelle pour les prix des abonnements

MAIS UNE TRÈS MAUVAISE NOUVELLE POUR LE DÉPLOIEMENT DU TRÈS HAUT DÉBIT

L'année dernière la France était classée 44éme en terme de débits d'accès à Internet (Étude Akamai)

Les bénéfices des FAI ne sont pas suffisamment élevés pour investir suffisamment dans l'infrastructure ET dans le déploiement jusqu'aux abonnés (20 millions de prises pour un coût moyen de 2000€ par prise)

Doit-on créer une taxe pour le déploiement du très haut débit?
Recréer un service publique?


Très mauvaise nouvelle ? Avec les 5 à 10 milliards économisés pour l'achat de Bouygues, Orange pourrait fibrer des centaines de communes...


Il pourrait, mais il ne le fera pas ...

Le #1888107
Je commence à me mordre les doigts d'être passé chez Boygues. Plus aucun investissement ou presque depuis des mois. Son avance sur la 4G a fondu comme neige au soleil. Bientôt Free fera mieux que Bouygues (ce qui estr un signe !). Va encore falloir que je me barre de chez eux. Marre. Il n'y a guère que Orange qui a un véritable réseau.
lepingouinenfoliedestroyer Hors ligne Vétéran 1881 points
Le #1888115
Quel putain de bonne nouvelle ! Oufff !

Ça évitera d'aller de force chez cette merde d'SFR et que les prix réaugmentent !

En espérant que Bouygues ne coule pas dans les années à venir mais du coup les investissements vont être rares.
Le #1888116
lepingouinenfoliedestroyer a écrit :

Quel putain de bonne nouvelle ! Oufff !

Ça évitera d'aller de force chez cette merde d'SFR et que les prix réaugmentent !

En espérant que Bouygues ne coule pas dans les années à venir mais du coup les investissements vont être rares.


si les FAIs operent sans marge, le déploiement des réseaux sera plus long et plus alléatoire...

L'échec de cette négociation est une fausse bonne nouvelle a moyen terme pour les utilisateurs....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]