Concerts de musique classique en ligne

Le par  |  12 commentaire(s) Source : Reuters FR
universal : logo

Les enregistrements de nombreux concerts philharmoniques seront bientôt disponibles via les plate-formes de musique en ligne.

Les enregistrements de nombreux concerts philharmoniques seront bientôt disponibles via les plate-formes de musique en ligne.

Universal logoActuellement, le plus gros souci des maisons de disques est sans conteste le téléchargement des fichiers musicaux via les réseau peer-to-peer. Ce problème concerne dans une moindre mesure les oeuvres symphoniques, qui visent, notamment, un public plus âgé et donc plus apte à payer pour télécharger.

Malheureusement, ce type de musique n'a le droit qu'à une toute petite place sur les plate-formes de téléchargement en ligne. Il s'agit donc de la promouvoir. Voilà pourquoi, Universal Music annonce la disponibilité prochaine de concerts philarmoniques, concerts regroupant 50 voire 100 musiciens parfois.

Dans un premier temps, deux labels, à savoir Deutsche Grammophon et Decca Music, devraient proposer en moyenne quatre concerts à télécharger par an, de l' Orchestre philharmonique de New York et de celui de Los Angeles. D'autres concerts d'orchestres mondialement connus, comme celui de Berlin, devraient suivre.

Le finlandais Esa-Pekka Salonen, à la tête de l'Orchestre philharmonique de la ville de Los Angeles, a ainsi déclaré : " Le téléchargement est le canal pertinent pour diffuser de la musique au 21e siècle. C'est l'opportunité pour les amateurs de musique classique de découvrir, de connaître et d'apprécier la musique grâce aux dernières technologies. "


ItunesLes premiers concerts proposés sur iTunes, entre 6,60 et 8,30 euros, fin mars :

  • Les concerts de l'Orchestre de New York joués en février dernier ( les symphonies n°39, 40 et 41 de Mozart ) sous la direction de Lorin Maazeel ;
  • Les concerts de l'Orchestre de Los Angeles interprétant des oeuvres de compositeurs du courant minimaliste Arvo Part, Steve Reich et Louis Andriessen au Walt Disney Concert Hall, entre le 24 et le 26 mars ;

Note 1 : l'internaute pourra télécharger un mouvement, une symphonie ou le concert entier.
Note 2 : les concerts devraient également être disponibles sur Rhapsody de RealNetworks et Napster.

Universal Music partagera les bénéfices avec les musiciens, bien que la plupart de ces derniers auraient préféré qu'ils soient téléchargeables gratuitement, comme cela avait été le cas pour les enregistrements des neufs symphonies de Beethoven interprétées, au cours de l'été dernier, par l'Orchestre philharmonique de la BBC. L'opération, menée en partenariat avec Radio 3, s'était soldée par 1,5 million de téléchargements.


La situation actuelle de la musique classique, selon les maisons de disques :

  • 8% des ventes en Allemagne ;
  • 10% en Corée ;
  • 2% aux Etats-Unis ;
  • 3% en Grande-Bretagne ;
  • 5% en France ;

Seulement 10% des ventes de musique classique se faisant en ligne, il reste donc une clientèle à conquérir ;-)
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #96106
"Seulement 10% des ventes de musique classique se faisant en ligne, il reste donc une clientèle à conquérir" : pas etonnant, la musique classique ayant une telle dynamique, une plage de frequence tres étendue et riche, que ç'est vraiment n'importe quoi de proposer des oeuvres avec un format de compression destructrive. Le jour ou la musique classique ( et la musique en général ) sera proposé avec un systeme de compression du type FLAC, peut etre que ça interessera plus de monde.
Le #96110
C'est super de payer encore des droits d'auteur pour des canés qui ont passé le siecle...
Le #96121
@john777
Tsss. Il ne s'agit pas là du droit d'auteur (il est mort depuis plus de 70 ans) mais du droit de l'interprète !
Ben oui, hein, tant qu'à faire, bientôt les instruments eux-mêmes auront leurs droits.
Quand y'en a plus, y'en a encore.

Donc copier une oeuvre même plusieurs fois séculaire est (ou plutôt sera [*]) passible des peines désormais DAVSiennes.

db

[*] Un lobbying actuel vise à, effectivement, faire en sorte que le chef d'orchestre perçoive des droits sur un enregistrement. Mais pourquoi oublier les autres interprètes dans un orchestre symphonique (quelques dizaines dans un orchestre symphonique) ' Plus on est de fous plus il y a de riz (en or).
Le #96125
Mais imaginons que je prenne mon piano et que j'enregistre des air de compositeurs morts il y a bien plus de 70 ans, et que je mette à disposition ces enregistrements. Est ce légal dans ce cas'
Le #96126
Je pense que oui car tu mets à ce moment là à disposition gratuitement tes droits d'interprète du morceau. C'est ton interprétation qui peut être rémunérée et non la composition originale, dont les droits d'auteur n'ont plus cours à mon avis...

Remarque : si tu es à la Sacem, je pense aussi que tu devras payer pour mettre à disposition gratuitement ton morceau sur Internet.

Vivement que les artistes fuient massivement cette "entreprise"...
Le #96131
Alors la ca devient nimporte quoi
du classique en compresser on a beau ne pas avoir d'oreille c'est tellement destructif,se foutent vraiment de la gueule du consomateur surtout qu aujourd hui avec le haut debit on pourait se permettre de ne plus compresser.
Le #96163
Tu rigoles barbiche69 ' Si on ne compressait pas la musique ça représenterait plusieurs giga-octect de fichiers musicaux... Puis les formats de compressions sont suffisamment excellents pour que le mélomane soit satisfait de l'écoute. Puis faut aussi se poser la question : qui acceptera de passer à télécharger pendant des heures pour obtenir un seul morceau ' Non, les clients veulent de la qualité certes mais faut que ce soit également disponible rapidement.. Sachez également que les émissions de radio classique utilisent aussi un format de compression...
Le #96180
"Remarque : si tu es à la Sacem, je pense aussi que tu devras payer pour mettre à disposition gratuitement ton morceau sur Internet."

Cedric, la loi DAVSI ne devait pas, justement, remédier à cette situtation ubuesque (l'un de ces rares bons points)' Il faut dire que cette loi et son vote ont été si simples à suivre que cet aspect du problème m'est complètement sorti de l'esprit.

En tout, cas, la mise-en-ligne de ces concerts, je suis pour et client. La question du format ne vient qu'après celle du "principe". Sur ce dernier, un "souci": pourquoi diable ne pas se passer d'universal et consorts'!
Le #96196
Un cd non compresse fait 700 mo faut arrêter les conneries c'est pas la mort à telecharger, surtout avec les bandes passantes actuelles. Le pb du classique c'est une dynamique tres elevee, donc difficile à compresser.
Le #96237
Surtout que l'algo de compression du FLAC a un rapport de 2:1 et est non destructif.


ragnar : le traitement audio des radios dites " classiques " est tres tres light :

- La source est traitée en lineaire ( alors que pour la majorité des radios c'est du mp2 ).

- Le traitement de sortie avant emetteur consiste souvent à limiter ( alors que les autres radios font de la compression, expansion, limiteur, elargisseur stereo, digiplexeur... ).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]