Naissance de la Linux Foundation : OSDL et FSG fusionnent

Le par  |  21 commentaire(s)
Linux Foundation

Deux grands groupes liés à la promotion de Linux, l' Open Source Development Labs ( OSDL ) et le Free Standards Group ( FSG ) ont annoncé leur fusion pour constituer la Linux Foundation, une entité unique ayant pour but d'accélérer la croissance du système d'exploitation Linux et de fournir un ensemble de services permettant de se confronter efficacement aux plates-formes fermées.

Linux foundationDeux grands groupes liés à la promotion de Linux, l' Open Source Development Labs ( OSDL ) et le Free Standards Group ( FSG ) ont annoncé leur fusion pour constituer la Linux Foundation, une entité unique ayant pour but d'accélérer la croissance du système d'exploitation Linux et de fournir un ensemble de services permettant de se confronter efficacement aux plates-formes fermées.


De nombreux intervenants
Les membres fondateurs sont constitués de grandes sociétés des secteurs de l'informatique et de l'électronique, comme Fujitsu, Hitachi, HP, IBM, Intel, NEC, Nowell et Oracle, mais aussi d'acteurs du monde Linux comme Red Hat et d'un certain nombre de groupes communautaires, universités et acteurs industriels.
C'est Jim Zemlin,  directeur du FSG, qui prend la tête de la Linux Foundation.

"L'informatique entre dans un monde dominé par deux plates-formes : Linux et Windows. Si une gestion centralisée a donné jusqu'à présent l'avantage à Windows, Linux offre une liberté de choix, une personnalisation et une flexibilité n'aliénant pas les utilisateurs à une proposition unique et verrouillée", explique-t-il.
"La Linux Foundation va contribuer à la prochaine étape de la croissance de Linux en combinant les diverses sociétés et composantes de l'écosystème Linux pour promouvoir, protéger et standardiser le système d'exploitation."


Fournir des bases pour un système solide
Depuis la formation de l' OSDL et du FSG il y a six ans, le système Linux s'est considérablement développé sur les segments des serveurs, des PC de bureau et de l'informatique embarquée. Le développement sur un modèle open source a permis un certain nombre d'avancées pour améliorer la qualité, la sécurité et les cycles de développement.

Pour conserver cette ouverture et toucher le plus grand nombre, il est nécessaire de progresser au niveau de la standardisation, de la protection des acquis, de la promotion et de la collaboration.
Il faut aussi reprendre un certain nombre de points développés dans les systèmes propriétaires, comme assurer la rétrocompatibilité et l'interopérabilité, mais aussi le soutien aux développeurs.


Encadrer sans se substituer
Dans le communiqué annonçant sa création,  l'accent est mis sur le fait que le but de la Fondation Linux n'est pas de fabriquer un nouveau Linux ou d'entrer en concurrence avec les sociétés proposant des produits Linux mais bien d'assurer la croissance du système d'exploitation en soutenant les développeurs Linux, et au premier rang Linus Torvalds, et en assurant un cadre légal.

Il s'agit aussi d'assurer la standardisation via la Linux Standard Base ( LSB ), à laquelle se réfèrent les principales distributions Linux, et le Linux Developer Network. La Linux Foundation veut jouer le rôle d'un porte-parole neutre mais capable de répondre à la concurrence, et faciliter les échanges au sein de la communauté.

La fusion de l'OSDL et du FSG en Linux Foundation prendra effet début février. Notons également l'initiative développée dans le cadre de l'informatique embarquée avec la constitution de la LiMo Foundation, tournée vers les appareils mobiles.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #153162
Tu veux parler du pere Nowell ''
Le #153163
bonne nouvelle
si ils pouvaient faire pression pour que les dev de softs se retirent les doigts du Q et intègrent enfin linux dans leur projets
Le #153166
Une trés bonne nouvelle, mais faudrait que les effets suivent... La standardisation est une des conditions de la réussites de linux.
Le #153170
Une trés bonne nouvelle, mais faudrait que les effets suivent... La standardisation est une des conditions de la réussites de linux.
--
J'arrive toujours pas a savoir si tu es un troll magnifique, ou si tu crois vraiment aux inepties que tu racontes.
Le #153175
Avant de penser standardisation, il vaut mieux réfléchir harmonisation.
Le #153181
L'harminisation va passé par le processus de standardisation.
Il y a déjà un projet pour faire une API pour la création de paquetage, afin que toutes les distributions travaillent dans le même sens ... mais bon l'harmonisation de Linux j'ai un peu de mal à y croire !
Le #153201
en esperant que ca ne suive pas le chemin de windobe car la fini le gratuit on verra bien
Le #153203
@ ewinsurfer : euh ... de quoi tu causes '
Le #153205
Perso je suis toujours un peu inquiet quand les gros IBM, HP, "NOTWELL", ORACLE et ... se reunissent et disent qu'ils vont aider a encadrer le libre pour notre bien... Ils sont pas vraiment plus tendre que Microsoft et vu les sommes en jeux l'interet de l'utilisateur Lambda de Linux ils en ont un peu rien a faire. Linux sera alors toujours libre et accessible gratuitement mais "orienté"(punaise comment j'aime pas ce mot)(DRM /ETC....).
Le #153207
@ FdK : c'est pas que je voudrais te contredire mais ...
1- IBM a investi plus d'1 Milliards de $ dans Linux de 1998 à 2000. Et continue à être l'un des plus gros contributeurs.
2- HP est pro-unix de par son histoire, le matériel HP est pleinement compatible sous Linux.
3- NOVELL est un contributeur de premier plan tant dans le noyau que pour X, KDE, et plein d'autre (XGL vient de Novell !)
4- ORACLE ... c'est le mouton noir de la bande il utilise Linux plus qu'il ne contribue mais sa position de plus en plus direct avec les produits Microsoft, Red Hat, Novell, fait qu'a moyen terme il va devoir s'y mettre aussi.

Pour ce qui est de la gestion des DRM dans le noyau ou dans une distro.
* Noyau :
Sachant que tu peux compiler ton propre noyau pour enlever ou ajouter des fonctionnalités, je vois pas comment les DRM peuvent être géré par le noyau sans que personne ne s'en rende compte.
* Distros :
Si une distro parvient à signer un accord pour implémenter les DRM afin de lire la musique vérolée, c'est un choix commercial et qui ne t'engage que si tu utilises cette distro donc sans grand intérêt pour les utilisateurs.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]