Oxance : cessation d'activité pour le spécialiste du CPL

Le par  |  7 commentaire(s)
Oxance

Créée en 2002 dès l'origine de l'industrialisation du CPL (Courant Porteur en Ligne) en France et en Europe, la société Oxance est spécialisée dans la construction de produits réseaux et télécoms, de solutions applicatives intégrées sur la base de cette technologie qui permet de transmettre des informations numériques sur le réseau électrique existant.

Créée en 2002 dès l'origine de l'industrialisation du CPL (Courant Porteur en Ligne) en France et en Europe, la société Oxance est spécialisée dans la construction de produits réseaux et télécoms, de solutions applicatives intégrées sur la base de cette technologie qui permet de transmettre des informations numériques sur le réseau électrique existant.


Une technologie face à ses contraintes
Du moins telle était jusqu'à récemment son activité mais depuis peu sur le site Web de Oxance, on peut lire ce message : " Devant l'impossibilité de trouver un partenariat financier pour assurer son développement, la décision d'arrêter la société Oxance a été prononcée le 20 Septembre 2006. "

Selon des propos tenus par le fondateur d'Oxance, Joël Chotard et recueillis par nos confrères de 01net : " Il nous fallait un million d'euros pour continuer nos projets. (...) Le réseau électrique des professionnels est trop complexe, les installateurs n'étaient pas assez compétents. La technologie est trop nouvelle. "

Un échec et des raisons invoquées qui amènent forcément à se poser des questions sur le devenir du CPL dans le secteur professionnel, pour une technologie qui selon le gouvernement devrait permettre côté particulier, de désenclaver certaines zones ne disposant pas d'accès à l'Internet haut débit.


Complément d'information
  • CPL : le piratage simple comme bonjour ?
    Si vous pensiez que l'utilisation d'un réseau CPL vous permettrait de vous placer hors de portée des pirates, il va falloir réviser votre jugement. Un expert en sécurité a fait la démonstration d'une introduction à distance dans ...
  • CPL Music Extender signé Netgear : chaîne HiFi via WiFi
    Netgear a mis au point le boîtier CPL Music Extender XAU2511 proposé seul ou sous forme de kit (XAUB2511). Il vous permet d'écouter votre musique numérique sur vos équipements HiFi même anciens.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #134049
C'est plutôt une bonne nouvelle.

Le CPL, appelé à juste titre "cancer des ondes courtes", est un vecteur important de perturbations électromagnétiques.

En bref, le CPL utilise une gamme de fréquences comprises entre 4 et 22 MHz. Ce que peu de gens savent, c'est que ce système est un émetteur/récepteur radio, et que la gamme de fréquences est déjà exploitée par d'autres utilisateurs tels que la radiodiffusion internationale, les ambassades, la Croix-Rouge, l'aéronautique, les radioamateurs, etc.

Il est impossible de faire cohabiter le CPL et l'exploitation plus que légitime des autres utilisateurs.

Même si le CPL fait l'objet d'une norme européenne, il va sans dire que son installation ne doit apportée aucune perturbation sur les autres services de télécommunications.

Évidemment, les "vendeurs" ne vous disent pas les risques encourus : 450 ? d'amende et arrêt du CPL dans le meilleur des cas.

Personne ne va pleurer la disparition de cette société montée sur une technologie vouée à l'échec. Au suivant...
Le #134066
@ Unix_Man Très bien dit comme explication.
Le #134091
Unix_Man >j'avoue ne pas m'être penché sur la question. Ceci étant, les perturbations concernent principalement le CPL en extérieur.

Pour une installation intérieure, le CPL offre l'avantage de pouvoir être déployé sur n'importe quelle installation pré-existante, même vétuste.

Quand aux conséquences sanitaires, je ne suis pas sûr que le Wifi et les téléphones mobiles valent mieux (même si là non plus, je n'ai pas approfondi le sujet...)
Le #134151
@ BharatHope


Ceci étant, les perturbations concernent principalement le CPL en extérieur.


C'est le pire des cas effectivement, à l'exception des câbles enterrés... qui doivent bien sortir un jour quelque part...


Pour une installation intérieure, le CPL offre l'avantage de pouvoir
être déployé sur n'importe quelle installation pré-existante, même vétuste.


Il ne faut pas perdre de vue que l'installation électrique (les fils) jouent un rôle d'antenne. Les ondes radio ne s'arrêtent pas aux strictes limites des murs, mais continuent à rayonner en dehors. Il faudrait blinder toute l'installation ou vivre dans une chambre anéchoïde électromagnétique.


Quand aux conséquences sanitaires (...)


Cela me semble évident, mais je ne suis pas médecin.

Je n'ai rien contre le CPL, tant que les services de télécommunications existants ne sont pas perturbés. Le wifi est plus simple à mettre en ?uvre et beaucoup plus confidentiel.

Ce qui me navre est l'argumentaire commercial présentant le CPL comme une technologie
idéale. Si les consommateurs devaient signer un contrat faisant mention de l'amende en cas de perturbation et de la possibilité de poursuites judiciaires, il y aurait moins de candidats.
Le #134167
C'est vrai que comme beaucoup de technologies nouvelles actuellement, il n'y a pas eu d'études sur les éventuelle (et d'apres les spécialistes plus que probables) risques sanitaires ! En bref : pour le moment rien ne remplace nos bon vieilles paire de cuivre torsadées...
Le #134220
Quand je vois que mon four a micro onde brouille mon réseau wifi je me pose des questions ! Lequel émets le plus '
Le #134227
@ groslezard

Vous avez tout compris. Le spectre radioélectrique est déjà partagé depuis des années entre services de télécommunications ; caser le wifi à la même fréquence que les fours µ-ondes est un pis-aller.
Les fréquences wifi se sont pas garanties sans brouillage, vous en faites la triste expérience avec, hélas, pas de solution puisque le wifi, c'est environ 0,1 watt contre 600 ou 1000 watts pour le four.

C'est à peu près ce rapport entre une station de radio argentine reçue en France et le voisin avec son système à CPL (je n'ai pas fait le calcul exact, mais c'est l'idée qui compte).

On pourrait faire en sorte que le wifi ne soit pas perturbé en construisant des amplificateurs RF 2,4 GHz quatre fois plus puissant que le four à µ-ondes, ce qui est illégal et pas facile à réaliser avec un tel niveau de puissance et à une telle fréquence. Dans ce cas, le four fonctionnera toujours (ce sont les propriétés des ondes à 2,4 GHz qui sont utilisées et qui ne transportent pas d'informations).

En revanche, le CPL peut être facilement brouillé avec peu de moyens. Je ne rentrerai pas ici dans les détails de contre-mesures.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]