PagesJaunes : Vivendi n'est plus intéressé

Le par  |  1 commentaire(s)
Logo PagesJaunes

Dans une précédente actualité, nous indiquions que le dossier du rachat de la participation du groupe France Télécom dans les PagesJaunes, soit 54% du capital, avait deux grands favoris, à savoir Vivendi et le consortium d'investissements mené par Eurazeo.

Logo pagesjaunesDans une précédente actualité, nous indiquions que le dossier du rachat de la participation du groupe France Télécom dans les PagesJaunes, soit 54% du capital, avait deux grands favoris, à savoir Vivendi et le consortium d'investissements mené par Eurazeo.


Vivendi abandonne officiellement
Enfin, malgré la déclaration de son intérêt pour ce rachat, le groupe Vivendi a annoncé officiellement qu'il ne ferait finalement pas d'offre, du fait d'un prix réclamé considéré comme trop élevé. La valorisation des 54% contrôlés par France Télécom est en effet de 6,4 milliards d'euros.

Le communiqué officiel disait : " A la suite d'une analyse rigoureuse et approfondie, le directoire de Vivendi, avec l'assentiment du conseil de surveillance, a décidé de ne pas remettre d'offre pour l'acquisition des 54% de Pages Jaunes mis en vente par France Télécom. Cette décision est principalement motivée par le niveau élevé de prix. "


Les autres " intéressés " aussi
En effet, d'autres candidats ont jeté l'éponge. Ainsi, selon des sources proches du dossier, Axa Private Equity, BC Partners, PAI Partners et Apax Partners, auraient également abandonné. Il ne resterait donc que le fonds d'investissement Texas Pacific Group face au consortium mené par Eurazeo, mais sans Eurazeo - qui aurait aussi abandonné - et n'étant ainsi plus composé que de KKR ( Kohlberg Kravis Roberts ) et de la filiale d'investissement de Goldman Sachs.


Les banques Merrill Lynch et Toulouse & Associés, chargées de ladite cession, n'auront finalement vu que très peu de candidats.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #120372
Dès l'instant qu'il s'agit d'acheter un bien public les entreprises prvées veulent que ce soit "cadeau"
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]