Des particules d'or dans les vaccins nanotechnologiques

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Dvice
Or nanotechnologies

Les particules d’or pourraient prochainement permettre de profiter d’un meilleur système de vaccination en se voyant directement injectés aux patients.

Aujourd’hui la vaccination repose sur l’injection d’un virus, mort ou modifié pour l’affaiblir ou le rendre inactif dans le but de stimuler les défenses immunitaires d’un patient.

vaccin Or Demain, la vaccination pourrait être tout à fait différente et beaucoup plus performante grâce à l’utilisation de nanoparticules d’or.

Des scientifiques américains viennent de créer une nouvelle méthode de vaccination qui repose sur l’utilisation de nanoparticules d’or capables de mimer un virus tout en transportant des protéines spécifiques jusqu’aux cellules immunitaires du corps.

Dans une récente étude, c’est le virus respiratoire syncytial (VRS) qui a été pris pour cible. Le VRS est un virus VRS virus très contagieux qui mène à des infections respiratoires, principalement chez les nourrissons âgés de moins de deux ans.

Son action est principalement due à la protéine F qui entoure la surface du virus. Cette protéine permet au virus de pénétrer les cellules et les amène à coller les unes aux autres, le rendant difficile à éliminer. Les défenses naturelles du corps humain ciblent directement cette protéine, mais les chercheurs n’ont jamais été capables de proposer un vaccin efficace à son encontre.

Le nouveau système de vaccination développé pourrait ainsi amorcer une réponse immunitaire que le corps serait capable d’enregistrer pour intervenir immédiatement lorsqu’il rencontrera le vrai virus.

Pour les tests, les chercheurs ont créé des nanotiges d’or enrobées de protéines F du VRS. Les tests ont ensuite été créés sur du sang humain. Une fois analysé, il a été démontré que les nanoparticules ont été capables de mimer l’action du virus, de stimuler une réponse immunitaire, le tout sans se révéler toxique pour les cellules humaines.

Les chercheurs pensent que la technique déployée pourrait permettre de développer des vaccins qui n’existent actuellement pas encore et de pouvoir ainsi proposer des protections efficaces contre un grand nombre de maladies souvent mortelles ou très contagieuses.

En outre, la méthode employée pourrait également servir à créer des vaccins contre certaines bactéries ou certains champignons.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1385212
Oui, oui .... on veut tous de l'or ....
Vaccin pour tous !!!! et le rappel en plus pour moi ....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]