Peer to Peer : eMule / Edonkey, bataille rangée

Le par  |  0 commentaire(s)

Le webmaster du site Ratiatum propose un article fort intéressant sur l'avenir du Peer to Peer en général et surtout nous propose un aperçu de la fantastique bataille que se livre actuellement les deux confréries que sont Edonkey et le petit nouveau qui ne cesse de monter, j'ai nommé eMule.

Le webmaster du site Ratiatum propose un article fort intéressant sur l'avenir du Peer to Peer en général et surtout nous propose un aperçu de la fantastique bataille que se livre actuellement les deux confréries que sont Edonkey et le petit nouveau qui ne cesse de monter, j'ai nommé eMule.

On ne sait pas encore quel va être l'avenir du peer to peer, mais de nombreux changements sont à prévoir dans les prochaines semaines...

 

"Depuis les eDonkeyBot de pb33, jamais la communauté eDonkey n'avait eu à subir un tel affrontement au sommet. Pour combler l'absence quasi totale d'évolutions officielles du réseau créé par Jed McCaleb, des développeurs indépendants se sont mis en quête de créer des outils alternatifs. Côté serveur, LugdunumMaster s'est illustré avec brio en proposant ses nombreux patchs. Côté client, le désormais incontournable eMule a envoyé eDonkeyBot dans les cordes d'un ring qui n'avait plus lieu d'être. Mais voilà que le combat reprend aujourd'hui de manière vive, entre cette fois-ci Lugdunum et Merkur, créateur d'eMule. Assistons-nous là à la naissance d'un réseau indépendant ' Faites vos jeux...

A l'origine du conflit, la sortie du patch dit "p65" de Lugdunum. Comme l'indique Bile666, ce patch "a comme objectif de bannir les users eMule qui se connectent très brièvement au serveur".

Sans doute n'avez-vous jamais entendu parler de ce problème auparavant tant il est resté confidentiel jusqu'à ce que Lugdunum mette le feu aujourd'hui dans la commmunauté eMule. Car en effet, les dernières versions du client open-source demandent à se connecter simultannément à 10 serveurs, et arrêtent la procédure une fois qu'un client a accepté la connexion, abandonnant ainsi les 9 requêtes latentes.
Il en résulte une forte augmentation des demandes de connexions sur les serveurs, lesquelles sont jugées totalement inutiles puisqu'elles ne visent qu'à faire gagner quelques secondes à l'utilisateur. Dès lors, les clients eMule trop gourmands se voient fortement pénalisés sur les serveurs patchés.

Un prétexte à l'anti-emulisme '

Nous savons depuis déjà quelques semaines que les principaux administrateurs de serveurs n'affectionnent pas particulièrement eMule qui a pris près de 80% de "parts de marché" sur le réseau eDonkey. Merkur, qui s'exprime sur le forum officiel d'eMule, se demande si Lugdunum "n'a pas besoin d'une pseudo-raison pour bannir eMule", et affirme que "dire qu'eMule endommage le serveur est un mensonge".

Nous ne pouvons ne pas penser à la collaboration née entre Jed McCaleb (qui a condamné eMule à travers nos colonnes) et Lugdunum, qui bénéficie désormais des sources du serveur (voir notre actualité du 31 octobre 2002). Avec toute la réserve qui se doit d'être interprétée dans nos propos, quelle indépendance a pu garder Lugdunum vis à vis de l'éditeur d'eDonkey, MetaMachine '

Avec 80% d'utilisateurs sous eMule et un succès tout relatif d'Overnet, le chiffre d'affaire de MetaMachine a nécessairement chûté ces dernières semaines, ce qui explique bien sûr l'aversion des dirigeants contre le client open-source. Il serait toutefois bien étroit d'esprit que de réduire cet anti-émulisme naissant aux seuls conflits d'intérêts économiques.

Une division annoncée de la communauté eDonkey

Vraissemblablement, le client eMule est arrivé à mâturité, et Merkur entouré de sa communauté de développeurs projettent sans doute de nouveau desseins. Si eDonkey nécessitait de nombreuses refontes côté client, il en est de même côté serveur. Avec son formidable travail, Lugdunum a su apporter des améliorations essentielles à eDonkey, mais son opposition à eMule contraint sans doute l'équipe à franchir plus tôt que prévu le pas d'un "eMule Server" qui marquera la naissance d'un réseau entièrement indépendant, et de la césure de la communauté en deux clans (trois si l'on inclue Overnet).

C'est ce qu'a annoncé Merkur aujourd'hui en écrivant :
"Je vais accélérer le développement d'un serveur eMule (Peut-être par moi ou d'autres développeurs) à partir de maintenant. Je pense que mon temps y sera plus à profit".
"

par

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]