Piratage de Sony : les hackers exigent le retrait du film dit de terrorisme

Le par  |  4 commentaire(s)
The-Interview-film

Le groupe Guardians of Peace, qui revendique le piratage informatique de Sony Pictures, a pour exigence le retrait du film The Interview. Une comédie où les deux principaux protagonistes doivent assassiner le dirigeant de la Corée du Nord.

Le gros piratage de Sony Pictures continue de faire parler de lui. La cyberattaque à l'encontre du studio de production et de distribution de films a abouti à la paralysie de ses systèmes informatiques et la fuite de données.

Des données personnelles, des informations confidentielles sans compter la diffusion illégale de cinq films dont des inédits. Ce piratage serait l'œuvre d'un groupe organisé. Pour le moment, c'est le groupe GOP - Guardians of Peace - jusqu'alors inconnu qui le revendique et a une exigence.

C'est d'ailleurs peut-être la première fois que GOP se montre un peu plus explicite sur l'une de ses motivations. Dans un message publié sur GitHub, GOP demande à Sony Pictures " d'arrêter immédiatement de montrer le film de terrorisme qui peut rompre la paix régionale et entraîner la guerre. "

GOP-message-GitHub
Cette revendication donne du crédit à l'hypothèse de Re/code selon laquelle GOP serait un partisan de la Corée du Nord et aurait dans son collimateur le film The Interview. À moins que tout ceci ne soit qu'une grosse manipulation.

The Interview - ou L'interview qui tue ! - doit sortir dans les salles aux États-Unis le 25 décembre prochain. Un présentateur et son producteur, incarnés à l'écran par James Franco et Seth Rogen, obtiennent une interview de Kim Jong-un. La CIA leur demande alors d'assassiner le dirigeant de la Corée du Nord.

Cette comédie avait été condamnée par la Corée du Nord qui avait menacé de " représailles impitoyables ". Le régime de Pyongyang a toutefois nié une implication dans le piratage de Sony Pictures tout en cautionnant l'action de GOP. Une attaque jugée " légitime. "

Dans son message, GOP dit ne rien savoir au sujet des menaces à l'encontre de leurs proches reçus par des employés de Sony Pictures. Le groupe donne plusieurs liens pour le téléchargement de données personnelles de deux dirigeants de Sony Pictures. Ars Technica a constaté que l'opération n'est pas exempte de malwares.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1821554
Pour une fois que la corée du nord fait un truc util mdr
Le #1821563
Ca sent un peu la revendication tardive, soit pour détourner l'attention vers la Corée du nord, soit par la Corée du nord elle-même (alors que ça ne serait pas eux) afin d'en tirer bénéfice...
Le #1821569
Du coup on a envie de la voir le film alors que c'est vraisemblablement une bouse que personne n'aurait regardé

Et un Effet Streisand DTG
Le #1821687
Represailles impitoyables !!? Trop drole.

Telechargeons vite ce film alors, et la hadopiss debarquera peut etre chez nous !

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]