Le piratage, source de business selon le PDG de Angry Birds

Le par  |  7 commentaire(s) Source : The Guardian
Angry Birds

Le patron de Rovio, société à l'origine du très populaire Angry Birds, a déclaré que le piratage n'est pas forcément une « mauvaise chose », puisqu'il peut se révéler finalement porteur en termes de notoriété et d'affaires.

Souvent qualifié de véritable bête noire de l'industrie, le piratage sévit sur plusieurs fronts, dont les jeux vidéo. Afin de s'exprimer sur le sujet, Mikael Hed, directeur du studio à l'origine du jeu Angry Birds, Rovio, indique que le piratage peut également être porteur et que l'industrie du jeu devrait changer leur vision des consommateurs.

En s'appuyant sur le secteur le plus touché par le piratage, l'industrie du disque, le PDG souligne que les acteurs de l'industrie du jeu vidéo devraient commencer à traiter les consommateurs comme des fans et non comme de simples utilisateurs. Pour Rovio, cette politique est déjà appliquée et porte avantageusement ses fruits.

Selon Mikael Hed, le fait d'amorcer des poursuites judiciaires contre ceux qui ont téléchargé leurs jeux illégalement est « futile » et ne sert qu'à détourner la communauté de fans qui pourraient aider à construire la notoriété de la marque sur le long terme.

« Le piratage peut ne pas être une mauvaise chose : il peut contribuer à générer davantage de business à la fin de la journée », a-t-il ajouté.

Angry Birds

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #900401
C'est une évidence que le "piratage" comme on le dit aussi souvent est source de profits.
C'est grâce à ce que je découvre sur le net que j'achète un d'un peu tout, que ce soit films, cd, mangas, figurines, jeux, etc....
Cela serait bien si toutes les industries comprenaient ça. Si on me coupe tout moyen de découverte bah je n'achèterai presque plus rien.
Le #900441
Clairement pareil.
Je pirate beaucoup, et résultat : j'achète énormément! Je n'ai jamais eu autant de JV, je me lance même dans les précommandes pour certains

Mais fatalement, avant de faire ça, il faut bien que je teste, notamment en prenant l'opus précédent sur la toile...

De toute façon, tant que certaines firmes auront le raisonnement : 1 téléchargement = 1 vente, on est pas sorti de l'affaire...
Le #900471
Va expliquer ca au roi nabot et à ses bouffons....
Le #900561
"Va expliquer ca au roi nabot et à ses bouffons...."

Remarque inutile dans ce sujet. Les gouvernements ne font que plier sous le lobbying des industriels donc, si ces derniers changeaient de point de vue, les lois HADOPI et consoeurs n'auraient plus lieu d'être !
Le #900761
En même temps ils ne voient que leurs profits (normal quelque-part, tapez pas je ne suis pas de leur côté <img src="/img/emo/smile.gif" alt="" />, et tout le monde n'a pas la même optique face au téléchargement illégal, quand on voit des boîtes de prod. qui respectent les clients en n'imposant pas de DRM dans leurs créations (the Witcher par exemple) et qu'au lieu d'encourager la démarche en achetant, on télécharge car c'est plus facile, il ne faut pas non plus s'étonner.

Il y a les gens qui piratent pour se faire une idée du produit et qui achètent et de l'autre côté tous les Kevin qui trouvent normal de pirater car "on ne va pas payer pour ça, vous êtes des pigeons".

A un moment il ne faut pas s'étonner de mesures contre ces pratiques, maintenant l'industrie au lieu de s'adapter et de proposer une offre plus adéquate à l'ensemble de la clientèle veut à tout prix, avec un mot d'ordre tel que un téléchargement = une vente perdue, met des oeillères et essaie d'étouffer le consommateur honnête avec des mesures frisant parfois le ridicule. S'ils continuent dans cette voie là, je leur souhaite tous de déposer le bilan et de se mordre les doigts de ne pas avoir su évoluer avec la société...
Le #900781
Merenptah >Bien d'accord avec ton point de vue .
Le #900801
@anotherstyle : J'ajouterais même que dans l'industire du disque, je privilégie l'achat de mp3 directement sur le site de l'artiste, de un ça m'évite d'avoir les produits préfabriqués des industries et de deux, je sais où va l'argent que je donne pour un album.

Dommage qu'une telle pratique ne soit pas disponible dans le monde du jv ou de la littérature...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]