Anti-piratage : deuxième attaque pour affaiblir l'offre illégale

Le par  |  2 commentaire(s)
pirate drapeau

Afin de porter un deuxième coup aux sites de téléchargement illégal, le gouvernement fait entrer dans la boucle les acteurs du paiement en ligne.

Dans la lutte contre l'offre illicite en ligne, une offensive pilotée par le gouvernement consiste à s'attaquer au portefeuille des sites contrefaisants de streaming, téléchargement direct ou de référencement d'œuvres piratées.

BitcoinUne première phase a consisté à s'attaquer aux revenus publicitaires par le biais de la signature d'une charte impliquant les publicitaires et les représentants d'ayants droit. La deuxième phase vient d'être officialisée. Elle porte sur le blocage des moyens de paiement en ligne de ces sites, soit lorsque des internautes participent directement à leur rémunération.

Un Comité de suivi des bonnes pratiques est mis en place par le ministre de la Culture et de la Communication et le ministère des Finances et des Comptes publics. Il associe des représentants des moyens de paiement et d'ayants droit.

" Les ayants droit pourront signaler aux professionnels des moyens de paiement les sites qui contreviennent massivement aux droits d'auteurs et aux droits voisins, et réciproquement, chacun selon ses compétences et ses instruments ", a déclaré la ministre de la Culture. " Autrement dit, des listes (ndlr : noires) seront faites. "

Une initiative européenne pourrait découler de cette initiative française. Paypal, Mastercard ou encore Visa Europe participent au Comité. Reste que les sites visés pourront toujours se tourner vers des systèmes de paiement décentralisés et des crypto- monnaies.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1859020
Ah, faut croire que les membres du comité ont fait le plein de bitcoins et veulent maintenant passer à la phase de plus-value....
Le #1859040
Profitons de la bonne volonté du gouvernement pour lui demander de s'appliquer la même méthode:

lorsqu'un appel est anormalement surtaxé, (sans aucun service), faire bloquer le compte de l'escroc par France Telecom et surtout, rembourser la personne escroquée...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]